Santé

Orthophonie - quand faut-il consulter?

Saviez-vous qu’une intervention précoce est cruciale chez les enfants ayant un retard de langage ou des troubles de la communication? D’ailleurs, dès leur plus jeune âge, les enfants vous donnent des indices.

Les audiologistes et les orthophonistes travaillent de concert en ce qui a trait à la détection, à l’évaluation et le traitement des troubles du langage et de l’audition des enfants. Plus tôt on arrive à détecter ces troubles, mieux c’est, parce que de légers retards peuvent en effet avoir plusieurs conséquences. Par exemple, l’enfant risque de développer des problèmes socioaffectifs, ou encore des troubles du comportement et d’apprentissage.

Quelques facteurs de risque

D’ailleurs, il se peut que votre professionnel de la santé vous conseille de consulter un orthophoniste si votre enfant présente certains facteurs de risque, comme :

De la naissance à 2 ans

Même s’il est tout petit, votre enfant peut vous donner certains signes d’un trouble du langage ou de l’audition. Par exemple, si un tout petit ne cherche pas l’attention des autres en criant, babille peu, ne réagit pas à son nom ou à son environnement sonore, une consultation serait tout indiquée. Voici quelques signes qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille :

  • l’enfant ne réagit pas aux sons;
  • l’enfant arrête de produire des sons après l’âge de 6 mois;
  • l’enfant ne semble pas avoir envie de communiquer;
  • il ne communique pas avec des gestes ni avec des sons;
  • passé 15 mois, il ne fait toujours aucune tentative pour dire des mots;
  • l’enfant a de la difficulté à boire et manger;
  • l’enfant fait des otites à répétition.
Vers 2 ans

Vers l’âge de deux ans, on s’inquiète si l’enfant est incapable de nommer les objets du quotidien, même en les prononçant mal, ne s’adresse pas aux gens avec des mots (maman, papa) et n’arrive pas à exécuter des consignes simples, comme « viens », « prend », « montre »... On consulte si :

  • l’enfant n’utilise jamais les mots pour communiquer;
  • il n’entre pas en communication avec les autres;
  • l’enfant ne semble reconnaître qu’un mot à la fois dans ce qu’on lui dit.
De 2 ans ½ à 3 ans ½

Si l’enfant ne semble pas apprendre de nouveaux mots, n’arrive pas à faire des phrases de plus de 3 ou 4 mots, ne nomme pas les images, ne formule pas de demande ou n’arrive pas à répondre à des directives simples, il est nécessaire de consulter. Même chose s’il prononce très mal (par exemple, il laisse tomber le début de chaque mot) et seuls les parents le comprennent. Bref, on consulte si :

  • l’enfant s’exprime encore par un seul mot à la fois;
  • l’enfant a un bégaiement prononcé;
  • il ne semble pas développer son vocabulaire;
  • il est difficile à discipliner;
  • l’enfant n’arrive pas à faire ce qu’on lui demande;
  • il ne prononce pas les consonnes, que des voyelles.
De 3 ans ½ à 5 ans

À cet âge, l’enfant devrait être en mesure de formuler des phrases de plus de 4 mots, de répondre à différents types de questions, de suivre des consignes longues. Après l’âge de 4 ans, il devrait aussi parler clairement et utiliser des mots grammaticaux dans ses phrases (je, tu, il, moi, un…) Lisez-lui une histoire : entre 4 et 5 ans, l’enfant devrait arriver à la raconter à son tour et répondre à certaines questions en rapport à celle-ci. On s’inquiète donc si l’enfant présente les signes suivants :

  • l’enfant n’emploie pas de mots grammaticaux (déterminant, préposition, pronom, conjonction) dans ses phrases;
  • il a souvent des difficultés à trouver les bons mots pour exprimer son idée;
  • l’enfant saute du « coq à l’âne » dans sa conversation, il ne finit jamais une histoire;
  • l’enfant omet et remplace tellement de sons que seules les personnes de son entourage comprennent ce qu’il dit;
  • il ne comprend pas et n’utilise pas les mots désignant une position dans l’espace;
  • l’enfant ne prononce pas les consonnes à la fin des mots;
  • il remplace certaines lettres (« f » devient « t », « v » devient « b », « s » devient « t »…)
  • il hésite beaucoup quand il parle :
  • il bégaie.
Vers 5 ans

Entre 5 et 6 ans, l’enfant devrait être en mesure de raconter des faits de manière à ce qu’on les comprenne, sans chercher ses mots, et en utilisant des phrases complètes. Il faut consulter un orthophoniste si :

  • l’enfant a de la difficulté à suivre les consignes de groupe;
  • il ne répond pas toujours bien aux questions;
  • il a toujours de la difficulté avec les notions de temps;
  • l’enfant remplace les sons par d’autres;
  • il souffre fréquemment de laryngites;
  • sa voix est enrouée, éteinte.
Entre 6 et 7 ans

C’est à cet âge que les enfants apprennent à lire et une difficulté prononcée à le faire devrait vous mettre la puce à l’oreille. On consulte donc si :

  • l’enfant prononce les « s » et les « z » sur le bout de la langue;
  • il n’arrive toujours pas à bien prononcer les « ch », « j », « r » et « l »;
  • il perd fréquemment la voix.

Puisqu’il est important de traiter ces troubles le plus rapidement possible, il est préférable de consulter un orthophoniste dès que l’on se pose les questions suivantes :

Image de Marie-Eve Bourassa

Autrice, scénariste, rédactrice et chroniqueuse.


Cette semaine
L'importance de dire « merci »!

Malgré les petits soucis de la vie, nous avons toutes plusieurs raisons d’être reconnaissantes. Ça tombe bien : il est prouvé que dire merci est un gage de bonne santé physique et relationnelle! 

5 bricolages pour l'Action de grâce

Voici quelques suggestions de bricolage qui pourraient servir à décorer la table le soir de l’Action de grâce.

Activités pour profiter pleinement de l'Action de grâce

Le long week-end de l’Action de grâce est arrivé et, avec lui, l’occasion de profiter à 100% de son petit nid familial  dans une ambiance de plaisir, de couleurs et surtout de détente. Voici comment vraiment profiter de ce congé bien mérité.  

Électricité : pour une maison à l’épreuve de bébé

Présenté par Hydro-Québec

On le sait, les bambins sont des êtres très curieux ! Ils découvrent le monde qui les entoure un peu plus chaque jour et, dès lors qu’ils apprennent à ramper, ils deviennent très difficiles à arrêter ! 
 

Nos Concours