Santé

L'audition : essentielle à la communication

Environ 1 à 6 bébés sur 1000 naissent avec une surdité dont le degré et la nature peuvent être variables, et dont la cause n'est pas toujours identifiable. Voici quelques notions sur l'audition des enfants.

Fermez les yeux un moment et prenez le temps d’écouter ce qui vous entoure. Peut-être entendez-vous votre ordinateur fonctionner, le bruit de la circulation à l’extérieur ou bien des enfants jouer dans le quartier? Notre audition nous permet, souvent sans que nous nous en rendions compte, de garder un contact constant avec notre environnement. Elle nous permet également d’exercer l’un des rôles les plus importants des relations humaines : celui de pouvoir communiquer.

Dès que le fœtus atteint 20 semaines de gestation, il commence à vivre ses premières expériences sonores en entendant quelques bruits provenant de l’extérieur de l’utérus, et surtout, la voix de sa mère qu’il peut ainsi reconnaître dès sa naissance. Véritable petite éponge, bébé emmagasine dès ses premiers instants des informations sonores concernant son environnement. Ainsi, avant d’avoir prononcé son premier « maman », il se sera créé tout un répertoire de sons propres à sa langue maternelle et de liens son-objet (ex. l’aboiement d’un chien) qu’il sera en mesure de placer plus tard sous forme de mots.

Il arrive toutefois que bébé n’arrive pas à bien créer ce répertoire, car il n’a pas les outils nécessaires pour bien percevoir les différents stimuli sonores : il ne les entend pas normalement.

Environ 1 à 6 bébés sur 1000 naissent avec une surdité dont le degré et la nature peuvent être variables. Évidemment, l’hérédité est un facteur important, mais d’autres comme la prématurité, certains syndromes ou des maladies congénitales, par exemple, peuvent amener l’enfant à avoir une surdité à la naissance ou à en développer une plus tardivement. Chez certains enfants, la cause ne peut être identifiée.

Pour l’enfant ayant une surdité, l’accès réduit au monde sonore et au répertoire de sons propres à sa langue maternelle limite la communication et l’acquisition de la parole et du langage. Il est donc important d’identifier rapidement la surdité et d’offrir à l’enfant les outils nécessaires pour établir une communication adéquate. Il en va de même pour son développement scolaire et social.

Comment savoir si mon enfant entend bien? 

Évidemment, si un enfant présente des antécédents familiaux ou un autre facteur de risque de surdité, une consultation s’avère essentielle afin d’évaluer son audition. Généralement, les pédiatres connaissent ces facteurs et réfèrent les bébés pour une évaluation en audiologie. Toutefois, il arrive qu’aucun antécédent médical ou familial ne prédispose l’enfant à présenter une surdité. Dans ce cas, les parents sont souvent les meilleurs juges en ce qui concerne le comportement auditif de leur enfant. Le moindre doute concernant l’audition de son enfant est une raison suffisante pour consulter en audiologie.

Pour vous guider, voici quelques indices de réactions auxquelles on peut s’attendre chez un enfant ayant une audition normale :

  • 0 à 3 mois : Des sursauts à certains bruits forts et soudains devraient être observés.
  • 3 à 6 mois : Il commence à diriger son regard puis sa tête dans votre direction. Il gazouille de plus en plus.
  • 6 à 8 mois : Il reconnaît son nom, sourit à la musique.
  • 8 à10 mois : Il cherche à imiter certains sons.
  • 10 à 18 mois : Il comprend les mots et essaie d’en prononcer quelques-uns. Il jubile quand vous lui annoncez une activité qu’il aime (ex. aller se promener)
  • 24 mois : Il montre les parties de son corps à votre demande, même s’il ne voit pas vos lèvres. Il commence à faire de petites phrases. Il s’intéresse aux thèmes d’émissions, aux chansons. Il répond à des consignes simples sans qu’on y ajoute des gestes (ex. pointer du doigt).
  • 4 ans : Il comprend des consignes complexes (ex. va mettre ton chandail et apporte-moi tes bottes).
  • 5 ans : Il devrait vous entendre lorsque vous lui parlez tout bas. Il devrait parler facilement, faire des phrases semblables aux vôtres et prononcer correctement (sauf peut-être les « ch » ou les « r »).

Si votre enfant ne semble pas présenter les comportements attendus pour son âge, cela peut signifier qu’il a peut-être un déficit auditif et/ou langagier. Rien ne sert de tarder, parlez-en à votre pédiatre qui vous dirigera en audiologie afin qu’il puisse bénéficier d’une évaluation auditive. En cas de doute quant à la possibilité d’une surdité, dites-vous qu’il est préférable de consulter et de confirmer que l’audition est normale que d’attendre et laisser un enfant avec une déficience auditive sans l’aide dont il a besoin. Les premières années de vie d’un enfant sont cruciales au niveau de son développement communicatif et social. Il ne faut pas les gaspiller. Plus la surdité sera identifiée tardivement, plus les retards dans différentes sphères de son développement seront grands et impliqueront des impacts à long terme.

Comment se déroule une évaluation auditive? 

À la grande surprise de plusieurs, il n’y a pas d’âge pour consulter en audiologie. En effet, dès la naissance, les audiologistes sont en mesure d’effectuer des mesures n’impliquant pas la collaboration du bébé et qui permettent de dépister s’il y a présence d’une surdité ou encore d’évaluer l’audition de façon plus complète. Tous les tests réalisés sont sans douleur pour l’enfant. Au fur et à mesure qu’il grandit, des méthodes impliquant le jeu sont utilisées pour évaluer l’audition de l’enfant. Vous pouvez consulter le site de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec pour trouver où sont offerts des services en audiologie pédiatrique dans votre région (en centre hospitalier ou en clinique privée).

En conclusion

La communication est essentielle au développement de tout être humain. Tout doute concernant l’audition d’un enfant devrait conduire à une évaluation en audiologie. Ceci permettra d’éviter que des retards soient accumulés au niveau langagier et social.

Pour tout enfant — qu’il ait une surdité ou non —, l’important est de lui offrir un milieu stimulant ou la communication est au centre des interactions. Prenez le temps de vous asseoir avec votre enfant, de vous amuser à imiter des sons, de regarder des images dans un livre. Accordez une attention à ses désirs de communiquer, chantez des chansons avec lui. N’oubliez pas, la communication est un jeu qui se joue à deux. Amusez-vous!

Chantale Tremblay

Audiologiste

Chantale Tremblay est audiologiste au CHU Sainte-Justine.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

La meilleure routine de soins contre l’eczéma à gagner!

Gagnez la routine de soins Exomega Control

Moins c’est sucré, mieux c’est!

Gagnez deux certificats cadeaux de produits IÖGO nano

Cet hiver restez au chaud grâce à Louis Garneau!

Participez pour gagner des sous-vêtements en polar pour enfants et adultes

Commentaires