Enfant

10 conseils pour grandir en confiance

Avoir confiance en soi, ça n’a pas de prix! C’est pourquoi vous voulez offrir à votre enfant cette chance inouïe de grandir en confiance. Voici 10 conseils, tout simples, bons à se rappeler.

Valorisez-le régulièrement

Pour avoir confiance en lui, l’enfant a besoin de la reconnaissance des adultes, il est donc important de le valoriser régulièrement, en soulignant ses bons coups. Ainsi gratifié, il aura plus confiance en ses aptitudes uniques et sera prêt à affronter le monde!

Laissez-le prendre des initiatives et des décisions

Pour grandir et s’épanouir, l’enfant a besoin d’expérimenter. Certes, il fera des erreurs, mais il apprendra aussi beaucoup de celles-ci! Laissez-le découvrir de quoi il est capable, tout en le soutenant. Soyez près de lui, s’il en a besoin, mais laissez-le aussi prendre ses propres initiatives et décisions. Pour s’épanouir, votre enfant a besoin de son espace.

Un peu plus loin…

Il ne faut rien forcer, mais il est positif d’encourager votre enfant à aller un peu plus loin. En effet, pour oser se confronter aux difficultés de la vie (malheureusement, tout n’est pas toujours rose…), votre enfant a besoin de sentir que vous lui faites confiance et, en lui octroyant plus de liberté, il se sentira par le fait même plus fort. Quand vous sentez que votre enfant en est capable – pas avant –, laissez-le aller à l’école seul, dormir chez un ami pour une nuit, cuisiner seul ou s’habiller et choisir ses propres vêtements... Le « je l’ai fait tout seul! » est extrêmement valorisant pour votre enfant!

Écoutez-le et reconnaissez ses désirs personnels

Pour grandir harmonieusement, votre enfant a besoin de se sentir écouté. Cela ne veut bien sûr pas dire de répondre et combler le moindre de ses désirs : au contraire! Mais, il est important que vous reconnaissiez ses envies et ses opinions, pour qu’il se sente le droit d’affirmer ses différences et, par le fait même, sa propre personnalité. Par exemple, s’il désire un chien, mais que ce n’est pas possible, prenez bien le temps de lui expliquer pourquoi.

Aidez-le à dépasser ses peurs

Grandir comporte son lot de craintes et l’enfant traverse en effet de nombreuses peurs. Pour l’aider à les apprivoiser, apprenez-lui à exprimer verbalement, ou par le dessin, ce qui l’effraie. Souvenez-vous que, quand un enfant a peur, il est bon de l’aider à identifier ce qu’il perçoit comme étant un danger afin de voir ce qu’il pourrait mettre en place pour se sentir à nouveau en sécurité. Le plus important, c’est de ne pas se moquer de ses craintes, qui sont certes enfantines, mais bien réelles. Minimiser ce qu’il ressent reste le meilleur moyen pour ancrer des blocages et miner sa confiance en lui.

Autorisez-lui l’échec

Personne n’est à l’abri de l’échec. Les adultes, comme les enfants, échouent aussi à l’occasion et, le plus beau là-dedans, c’est que ce n’est pas dramatique. Si l’enfant perçoit que vous êtes obsédé par la réussite, il risque de vous craindre. Il aura aussi peur de vous décevoir. Inconsciemment, il pourrait alors se placer en situation d’échec. Votre enfant n’apprendra jamais aussi bien que s’il est détendu, apaisé et sûr de votre affection. Encourager un enfant à réussir, c’est bien, mais il ne faut surtout pas que tout ça se transforme en pression.

Faites-lui découvrir ses qualités profondes

Routine et fatigue aidantes, il devient parfois trop facile de critiquer les enfants en mettant l’accent sur leurs petits défauts. Pourtant, ils ont une foule de qualités, qui font en sorte qu’ils sont des êtres tout à fait uniques et formidables! De plus, mettre en évidence les qualités de votre enfant va lui permettre d’avancer plus sereinement dans la vie. Un peu de positif, ça ne fait jamais de mal à personne!

Ne le critiquez pas sans cesse

Dans le même ordre d’idées, les jugements, les punitions et les humiliations empêchent les enfants de s’épanouir à leur plein potentiel. En effet, s’ils ont toujours l’impression de mal faire, ils peuvent se replier sur eux-mêmes. Il n’en faut parfois pas plus pour que la petite flamme de l’audace vacille et s’éteigne au vent.

Ne le comparez pas

Saviez-vous que de comparer sans cesse un enfant ne l’encourage pas du tout à mieux se comporter ou réussir? Les phrases du type « Ton frère, lui… » ou « Moi, quand j’avais ton âge, je… » dévalorisent l’enfant et lui font perdre confiance dans ses moyens. Souvenez-vous que chaque enfant est unique, et c’est cette singularité qu’il faut célébrer. Il ne fait pas les choses comme sa grande sœur : c’est normal, il est lui, personne d’autre, et c’est tant mieux comme ça!

Enrayez les rapports de force stériles

Vous êtes l’adulte et, bien entendu, c’est vous qui aurez le dernier mot. Ceci étant dit, les « c’est comme ça et pas autrement » ou « je suis l’adulte et toi l’enfant, donc tu obéis » n’apprennent rien aux enfants. Pire encore : ils lui font perdre toute leur confiance. De plus, si vous lui expliquez clairement les raisons pour lesquelles il ne peut pas faire telle ou telle chose, il en viendra à comprendre la logique qui se trouve derrière votre raisonnement. À long terme, cela veut dire qu’il sera mieux outillé pour prendre les bonnes décisions. De plus, ses relations avec ses pairs seront beaucoup plus harmonieuses.

Image de Marie-Eve Bourassa

Autrice, scénariste, rédactrice et chroniqueuse.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez 1 des 5 d?sinfectants pour les mains de Attitude.

Petits formats parfaits pour le sac ? dos.

Gardez bébé au chaud cet hiver grâce à Kokoala!

Profitez de l’hiver grâce à Kokoala.

Commentaires