Santé

Développer l'estime de soi de votre enfant

Élément déterminant dans le développement de l’enfant, l’estime de soi est un apprentissage qui se bâtit à tout âge. Voici des pistes de réflexion et des outils pour la développer de façon harmonieuse.

Nous remarquons que les enfants qui possèdent une estime d'eux-mêmes s'acceptent bien et acceptent aussi bien les autres, ils connaissent bien leurs forces ainsi que leurs faiblesses. Ils se sentent en sécurité dans leur environnement et avec les autres, ils développent plus facilement le sentiment d'appartenance. S’ils se retrouvent devant un problème ou un défi, ils foncent avec confiance. Ce sont des jeunes pleins de projets et de rêves qui prennent les moyens afin d'y parvenir.

Par contre, les enfants qui démontrent une faible estime de soi ont peur de prendre des risques, de s'engager, et d'échouer. Le regard des autres les préoccupe beaucoup et trop souvent ils auront un besoin d'évasion pour ne pas faire face à la réalité. Cette évasion peut être : le décrochage scolaire, l'alcool et la drogue.

L’estime de soi est un apprentissage qui se développe et se bâtit à tout âge, et c'est à travers les épreuves qu'elle se modifie au fil des ans. C'est vers l'âge de 8 ans que nous pouvons réellement parler d'estime de soi, car l’enfant plus jeune n'a pas encore conscience de ce qu'il est vraiment. Par contre, l’estime se forge tout au long de la petite enfance, les jeunes enfants se voyant à travers les gens significatifs qui les entourent. On ne nait pas avec une image toute faite, elle se développe!

Selon Abraham Maslow, l'estime de soi arrive en quatrième position dans sa pyramide, et les chercheurs s'entendent tous pour dire qu’une bonne estime de soi est un passeport pour la vie.

Besoins physiologiques
Le nécessaire pour la survie comme manger, dormir, boire, respirer, etc.

Sécurité
Environnement physique sécuritaire, avoir des règles à suivre, bonne santé, être aimé, etc.

Sentiments d'appartenance
Appartenir à un groupe, l’amitié, être accepté.

Estime de soi
Besoin d'être reconnu, avoir des projets, valorisation, etc.

Accomplissement
Se réaliser, s'impliquer, communiquer, etc.

L'estime de soi en quatre étapes

Voici un modèle parmi tant d'autres afin de développer une bonne estime de soi. La technique est la même pour un jeune enfant, un adolescent ainsi que pour un adulte. Pour chaque étape, je vais vous suggérer des activités à privilégier.

La connaissance de soi

L'identité constitue la base du développement de l'estime de soi. L’enfant apprend à se connaître au fil des expériences et se développe grâce à ses relations avec les autres. À la naissance, tout enfant est unique, chacun a ses traits physiques. Ce sont les gens significatifs qui gravitent autour de lui qui influencent la connaissance de soi. Ce sont les parents qui sont les premiers responsables de cette tâche d'apprendre aux bébés qu'ils sont appréciés et aimés. Parfois les parents ont des attentes très précises avant la naissance : « il va jouer au hockey comme papa », « il sera très sociable comme maman », et c'est normal, mais il demeure important qu'elles soient réalistes, car ça peut devenir décevant pour le parent et lourd pour l’enfant. C'est certain que le bébé est différent de ses frères et sœurs. C'est en percevant les différences que celui-ci découvrira peu à peu son caractère unique.

Pour y arriver, vous devez prendre le temps de l'observer dans différentes activités (sports, école, amis, difficulté, etc.) et lui faire part de vos commentaires positifs : ses forces (sa souplesse, sa belle curiosité, partage, etc.). C'est certain que nous devons aussi tenir compte de ses difficultés comme des défis à relever et dans ces cas, lui faire comprendre qu'il a la capacité, avec les bons moyens et de la persévérance, d'y parvenir. La valorisation procure à l'enfant un sentiment de valeur personnelle et pourra continuer à nourrir son estime de soi.

Activités

0-5 ans

Exprimer de l'affection physique (caresser, chatouiller, enlacer, etc.)Exprimer de l'affection verbale (valoriser, complimenter, pensée positive, faire preuve de respect)Donner l'exemple.

Pour tous les âges
Demandez à l’enfant d’expliquer qui il est. Pour les plus petits utiliser le dessin, pour les plus vieux utiliser l'écriture. Portrait de moi, ma famille, mon lieu de résidence, mes amis, ce que j’aime, ce que je veux faire plus tard, etc.

Prenez le temps de regarder les réponses avec votre enfant et peut-être même faire l'exercice avec eux.

 

Sentiment de sécurité ou de confiance

À partir de la naissance, les parents assurent la sécurité physique (produits dangereux, escaliers, objets blessants, etc.). Plus tard, ils prennent soin de choisir la gardienne ou la garderie en fonction de critères très précis, une surveillance adéquate, la propreté pour éviter les maladies, etc. C'est aux parents que revient le rôle d'assurer la sécurité de leur petit.

Un adulte manquant de confiance peut difficilement transmettre le sentiment de sécurité à son enfant, c'est contagieux. Donc, apprenez, chers parents, à gérer votre stress en étant vous-mêmes confiants. La routine est très sécurisante pour l'enfant, il peut se situer facilement dans le temps et l'espace et anticiper le déroulement de sa journée. C'est pour cette raison que vous devez informer l'enfant le plus tôt possible lors de gros changement à l'horaire (souper chez les grands parents, nouvelle gardienne, etc.). De nombreux déménagements, les changements d'école, l’éclatement de la famille, etc. ne facilitent pas le sentiment de sécurité.

Partout où l'enfant va, il aura des règles de conduite à respecter. Il saura ce qui est permis ou non, autant à la maison qu'à l'école ou ailleurs. L'enfant aime souvent tester nos limites, mais c'est aux adultes de les faire respecter, pour dans un premier temps le protéger et dans un deuxième temps le sécuriser. Ces règles doivent être claires, précises, constantes ainsi que les conséquences qui suivent.

Activités

0-5 ans

Établir des règles claires et précises à la maisonÉtablir une routineFaire attention à la stabilité

6 à 11 ans
On définit des règles claires : ce que l’enfant peut toucher ou non, où l’enfant peut aller ou non, etc. On explique pourquoi il y a des règles et quelles seront les conséquences s’il ne les respecte pas.

Sentiment d'appartenance

Nous avons besoin de nous sentir rattachés à quelque chose ou à quelqu'un. Dans un premier temps, le sentiment d'appartenance se vivra au sein de la famille. C'est aussi dans la famille que l'enfant apprendra à communiquer, à s'affirmer, à assumer des responsabilités, à respecter les règlements tout en tenant compte des autres, par la suite il le fera avec ses pairs.

Avant l'âge de sept ans, les parents ont plus d'influence que les amis. Entre sept et douze ans, les amis sont aussi influents que les parents et à l'adolescence les amis sont plus influents que les parents. Donc, dans ses premières années, l'enfant vit la base de son estime de soi avec ses parents.

Dès la garderie, l'enfant entrera en relation avec ses pairs, il apprendra à partager, à négocier, à attendre son tour, etc. D'où l'importance de jouer avec vos enfants pour développer des attitudes sociales, qu'il pourra par la suite intégrer au préscolaire.
À la rentrée scolaire, l'enfant veut avoir beaucoup d'amis, se faire accepter par un groupe. En général, les gars se retrouvent avec les gars et les filles avec les filles et ce n’est qu’à l'adolescence que le groupe devient mixte.

Les enfants qui ont de la difficulté à se faire des amis ou à entrer en communication avec les autres développent une faible image d'eux-mêmes. L'école est le milieu privilégié pour créer le sentiment d'appartenance et la socialisation. L'enfant qui est fier de son école, de vous montrer ce qu'il a fait, qui a hâte de retrouver ses copains d’école est un enfant qui développe bien le sentiment d'appartenance.

Activités

0-5 ans
Prendre le temps de jouer avec l'enfant, le faire entrer en contact avec d'autres enfants, faire participer le bébé aux activités quotidiennes et l’inclure dans le quotidien de la maisonnée.

6-11 ans
Pendant un repas où tout le monde est là, mettre des qualités dans un pot et à tour de rôle, chacun pige une qualité et doit l'attribuer à un membre de la famille. Exemples de qualité : souriant, joyeux, honnête, sportif, curieux, tranquille, etc.

Sentiment de compétence

La qualité des apprentissages n'est pas complètement reliée au potentiel intellectuel de l'enfant. Elle relève également de la motivation et des stratégies utilisées pour poursuivre ses buts. Un résultat négatif ou positif constitue la logique des stratégies utilisées. Le sentiment de compétence relève d'activités stimulantes, des défis qui le motivent et l'incite à devenir autonome. Quand l'enfant est petit, le parent qui répond immédiatement à son moindre désir ne permet pas à cet enfant d'anticiper le plaisir. Par contre, si on fait vivre un délai entre le désir et la satisfaction, peu à peu son attente deviendra satisfaction.

Pour augmenter sa motivation, tout apprentissage doit avoir un sens, il sera beaucoup plus motivé en sachant que l'apprentissage servira plus tard. Le sentiment de compétence est donc d'avoir des objectifs personnels et de planifier des stratégies afin de les atteindre. Avec motivation, autonomie, sens des responsabilités et objectifs réalistes, l'enfant part gagnant.

Activités

0-5 ans
Donner de petites responsabilités, choisir un bon milieu de garde qui favorisera l'estime de soi, être fier des réussites si petites soient-elles.

6-11 ans
JE FAIS BIEN. Demandez à l’enfant de donner deux exemples de choses qu’il fait bien et d'écrire les conditions qui l'aident à bien réussir. Exemple : Mes devoirs - je les fais dans ma chambre sans TV

Nous misons beaucoup sur la performance et la réussite scolaire, mais afin d'y parvenir il ne faut pas oublier de bâtir l'estime de soi.

Ce qui favorise l'estime de soi
  • Être présent et chaleureux
  • Établir des règles claires
  • Faire vivre des conséquences suite aux actes
  • La routine pour sécuriser
  • Être un exemple de confiance en soi
  • Valoriser ses forces
  • Souligner ses difficultés en lui donnant des moyens pour s'améliorer
  • Permettre une ouverture aux autres
  • Susciter sa motivation
  • L'amener à accepter les erreurs
  • Féliciter, encourager
Ce qui nuit à l'estime de soi
  • Une pauvre estime des parents
  • L'inconstance dans la discipline
  • La surprotectionL'ambivalence
  • Le laisser-faire
  • Les mots qui blessent
  • Les critiques constantes
  • L'accent mis sur les difficultés au lieu des forces
  • Voir les erreurs comme des échecs
  • Trop d'attentes ou trop grandes
  • Le manque de plaisir et de complicité

Le développement de l'estime de soi commence dès la petite enfance et se poursuit toute la vie. Ce qu'un enfant pense de lui-même peut avoir des effets durables sur son développement. Il n'est pas rare de voir des enfants dépressifs par un manque d'estime de soi.

Lectures inspirantes

 

Guylaine L'Écuyer
Éducatrice spécialisée

Maman d'un adolescent, éducatrice spécialisée de formation et au scolaire depuis 20 ans, Guylaine L’Écuyer veux démystifier les termes scolaires, donner des trucs simples, proposer des lectures, nous préparer à cette grande étape qu’est l’école ! Elle possède une attestation de formation en TEACCH (de l'autisme et des autres troubles envahissants du développement) et aussi sur le trouble du lien d'attachement.


Cette semaine
Chaudron de sorcière à croquer – Brownies d’Halloween

AVERTISSEMENT : Ce dessert festif risque d’attirer vampires, licornes et petits fantômes du quartier. Préparez-vous au pire! 

Des conseils pour une bonne santé dentaire à l'Halloween

Difficile pour les jeunes de résister à l’attrait des mille et une sucreries récoltées à l’Halloween. Il existe des conseils simples que les parents peuvent suivre pour permettre à leurs enfants de célébrer l’Halloween tout en veillant à la santé de leurs dents.

Fêter l'Halloween à la maison

Cette année, on fête Halloween à la maison avec un party Glow in the dark façon Fiesta mexicaine! Voici comment préparer tout ça. 
 

La peur et l'anxiété chez l'enfant

Plusieurs enfants vivent des peurs et des craintes, voire même des phobies, qui sont angoissantes et qui requièrent une bonne compréhension du phénomène.

Nos Concours

Gagnez 5 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Participez pour gagner 10 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Améliorez l'apprentissage de vos enfants grâce à Leap start 3D

Participez pour gagner le jeux Leap Start 3D d’une valeur de 60$

Commentaires