Enfant

Le développement d'un enfant de 3 à 4 ans

Entre 3 et 4 ans, votre enfant développe ses capacités intellectuelles, parvient à mieux exprimer ce qu’il ressent et développe sa motricité fine.

Développement physique et moteur

De 3 à 4 ans, votre enfant peut compter, glisser, tenir des ciseaux à une main et s’exprimer clairement. Grâce à tout cela, il se sent tout à coup beaucoup plus grand. Sa curiosité est à son comble et toutes ses nouvelles découvertes l’émerveillent.

Il peut aussi attraper un ballon avec ses bras et donner un coup de pied en mouvement. Il monte et descend les escaliers en posant un pied sur chaque marche et s’habille et se déshabille, même s’il n’est pas encore très rapide. D’ailleurs, il est assez grand pour accomplir certaines petites tâches, sous votre supervision.

Il tient maintenant ses ciseaux d’une seule main et son crayon entre le pouce l’index et le majeur. Il peut faire des serpents avec la pâte à modeler et dessine des personnages sans leur dessiner de corps. C’est ce qu’on appelle un bonhomme têtard. Il peut aussi visser et dévisser des couvercles.

Développement affectif et intellectuel

Votre enfant n’a plus envie de jouer seul. Il s’intéresse aux autres et joue beaucoup plus calmement. C’est également l’âge du complexe d’Œdipe alors que votre enfant préfère peut-être le parent du sexe opposé.

Votre enfant vous écoute davantage parce qu’il comprend mieux les raisons qui vous motivent à interdire certaines choses et parce qu’il recherche votre approbation. Il aime maintenant la présence des autres enfants même s’il est encore parfois en conflit avec eux. Il leur propose désormais des jeux et essaie de leur remonter le moral quand ils sont tristes.

Il a aussi beaucoup plus de facilité à s’exprimer qu’avant et construit des phrases de cinq mots qu’il pige dans son vocabulaire d’environ 1000 mots. Il exprime ses besoins et ses émotions et contrôle mieux sa colère. Il aime réciter des comptines et chanter des chansons, compte jusqu’à six objets qu’on place devant lui et comprend ce qui est devant et derrière. Il se sépare plus facilement de ses parents, peut-être est-ce en partie parce qu’il comprend mieux les concepts du temps (ce matin, ce soir, hier, demain).

Il reconnaît quelques formes géométriques et peut tracer une croix et un carré. Il peut aussi trier des objets selon leur utilisation.

Les soins médicaux et dentaires de routine

À votre visite chez le médecin de 3 ans et de 4 ans, il est possible que votre médecin de famille parle d’examen auditif, d’examen de la vue et de pression artérielle. C’est normal de vérifier que tout va bien de ce côté à cet âge.

Si vous craignez encore la réaction de votre enfant chez le dentiste, envisagez de consulter un pédodontiste, ou si vous préférez, un dentiste pédiatrique spécialement formé pour les jeunes enfants.

L’alimentation

Malgré son petit estomac, votre enfant a de grands besoins énergétiques. Fournissez-lui au moins trois repas par jour ainsi que des collations.

Par contre, collation n’est pas synonyme de grignotage. Assurez-vous de donner les repas et les collations à des heures fixes. Comme votre enfant communique plus facilement à cet âge, vous pouvez en profiter pour lui proposer de nouveaux aliments souvent. Il n’aura peut-être pas toujours l’air ravi, mais vous ouvrirez quand même ses horizons de cette manière. À la longue, ses goûts se développeront.

N’oubliez pas de toujours lui offrir suffisamment des quatre groupes alimentaires, même s’il en boude quelques-uns.

L’hygiène

Avant quatre ans, il est difficile pour votre enfant de se laver seul, mais l’année qui précède vous laissera amplement le temps de lui montrer comment faire et de lui donner des trucs. Vous pouvez aussi lui enseigner à bien se laver les mains, du bout des doigts aux poignets.

À cet âge, la plupart des enfants sont propres de jour comme de nuit, mais avec ceux qui n’y sont pas encore, il faut faire preuve de patience. Est-ce que votre enfant a développé une crainte de la toilette? Vit-il une situation stressante? Prenez le temps de vérifier l’environnement de l’enfant pour vous assurer qu’il n’est pas responsable de la situation.

Le sommeil

Entre 3 et 4 ans, les enfants font davantage de cauchemars. Ils rêvent à des monstres ou à des animaux méchants et ont parfois de la difficulté à se rendormir. De nombreux trucs existent pour combattre la peur des monstres. N’hésitez pas à les utiliser avec votre enfant.

Votre enfant a peut-être aussi peur d’aller se coucher. Un rituel de dodo et une veilleuse devraient régler une bonne partie de ses problèmes. Votre enfant a encore besoin d’environ 13 heures de sommeil par tranche de 24 heures.

La sécurité

Votre enfant s’exprime de mieux en mieux et c’est de plus en plus facile de lui inculquer des notions de sécurité. Expliquez-lui qu’il ne faut pas claquer les portes parce qu’on pourrait coincer les doigts de quelqu’un. Montrez-lui aussi à attacher sa ceinture en auto et expliquez-lui qu’il ne faut jamais aller dans l’eau quand on est seul ni jouer avec les prises électriques.

À cet âge, vous pouvez lui apprendre à traverser la rue au signal, lui montrer à regarder des deux côtés avant de traverser et lui interdire de courir dans la rue et les stationnements, tout en lui tenant la main bien solidement!

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman


Cette semaine
C'est le début d'un temps plus Silk!

Présenté par Danone

Depuis que je suis maman, j'ai un souci supplémentaire concernant l'alimentation de notre famille. Je suis d'avis qu'une alimentation variée est une composante importante de la santé globale. 

Les parfaits petits biscuits sablés de Noël

Noël ne serait pas Noël sans la table de hors-d’œuvre, le sucre à la crème de ma tante Gigi et le fameux petit biscuit sablé de Noël. Comble du magnifique, ma délicieuse recette de biscuit ne demande que quatre ingrédients. Oui, oui, juste 4!

Chasser la dépression saisonnière

Chaque personne ne réagit pas de la même façon au changement de saisons. Le temps gris et les heures d’ensoleillement diminuées peuvent avoir un impact sur votre humeur et votre bien-être. Plus encore, la dépression saisonnière peut même affecter votre enfant.

Stress, massothérapie et préconception font-ils bon ménage ?

Avant de débuter votre lecture, nous tenons à préciser que la massothérapie est un soin complémentaire aux différentes approches et traitements médicaux. Si vous éprouvez des problèmes de fertilité, nous vous invitons à consulter votre professionnel de la santé.

Concours Partenaires

Nos Concours

Commentaires