Enfant

La notion du temps chez les enfants

Demain, dans une semaine, après le dodo, dans un mois, « une minute », etc. Toutes ces notions liées au temps ne sont pas simples à déchiffrer pour les tout-petits. Mamanpourlavie.com vous dit tout... en deux minutes!

« On part pour la garderie dans 20 minutes! » Si pour vous, cette phrase est très claire, car vous comprenez que vous avez le temps de plier une brassée de linge et ranger le lave-vaisselle dans ce laps de temps, pour votre enfant de 3 ans, c’est du chinois. En fait, il ne décode qu’un seul message : « On va partir ». Pour lui, le temps est une notion très floue et très vague. « Des précisions telles que « demain », « dans une semaine », « dans trois mois » n’ont pas davantage de sens. Il sait juste qu’elles indiquent le futur, « après », par opposition au passé, « avant ». « L’heure d’aller au lit », « la journée avec maman », « le moment où papa rentre » seront pour lui des repères plus évocateurs que les heures précises ou les noms des jours de la semaine », indique-t-on dans le Larousse Vous et votre enfant de la naissance à 6 ans.

En effet, ce n’est que vers l’âge de 4 ou 5 ans qu’il s’intéressera véritablement à notion de temps, d’heure ou de durée. Il commencera à tenter de déchiffrer ces indications à sa façon, mais ne sera vraiment habile avec le présent, le passé et le futur, comme avec les jours de la semaine et les horaires de la journée, qu’en première année (6 ans).

Des repères au lieu des heures

Même si la notion du temps reste vague pour eux, on peut tout de même initier les petits à mieux se repérer dans le temps avec des trucs adaptés à leur âge. Durant ses deux premières années, les enfants comprennent leur vie et leur monde en les associant à des repères physiologiques (repas, sommeil, bain, etc.). Peu à peu, il est possible pour lui de comprendre « bientôt » et « attends ».

L’avenir proche ou le passé proche devient un peu plus clair pour les enfants qui ont 3 ans. Ceux-ci sont capables de distinguer « avant » et « après » dans des consignes claires (« Mets tes bas avant tes souliers! » ou « On va à la bibliothèque et après on va à l’épicerie. »)

À 4 ans, ils utilisent certains termes comme « avant », « après », « jour », « nuit », « matin », « hier », « tout de suite », « tantôt », « tout à l’heure », etc. Mais la durée reste floue à moins qu’on l’ancre dans une réalité qu’ils saisissent. « On partira pour la garderie après l’émission Toc Toc Toc » sera plus significatif que de lui dire « On partira dans 25 minutes ». Ou encore « On soupera à 17h » serait plus facile à comprendre si on dit « On soupera quand papa reviendra du bureau. ».

Les repères aident les enfants à « remettre » dans une suite logique les événements de leur journée. Habitués au rituel ou à un ordre établi en garderie, par exemple, les enfants se sentent rassurés quand ils savent ce qui s’en vient après ce qu’ils font présentement. Ce n’est pas reposant pour les parents, mais pour eux, cette méthode les « ancre » dans une séquence qu’ils comprennent.

C’est souvent vers 4 ans que les enfants demandent à avoir une montre, probablement parce qu’ils ont vu leurs parents ou d’autres adultes la consulter. Ils savent ou ressentent que le temps influence et modèle la vie. On ne cesse de les marteler de « Vite, on va être en retard » ou « Debout, c’est l’heure » ou autre. Il faut faire attention de ne pas accentuer l’emphase que l’on porte – adultes – sur le temps.

Lorsqu’ils entrent à la maternelle, l’apprentissage s’accélère. Ils reconnaissent les saisons, les jours de la semaine, la durée d’une heure ou d’une minute, les mois de l’année et même les dates. Entre l’âge de 6 et 8 ans, les enfants apprennent à lire l’heure avec une montre ou une horloge avec des aiguilles et des chiffres. Les montres et cadrans à affichage digital donnent l’heure alors que sur les autres, il faut la « déchiffrer » ou la lire. Plusieurs livres et jeux peuvent vous aider à apprendre à lire l’heure à vos enfants.

Le choix des bons mots

  • On essaie d’utiliser les mêmes repères langagiers et on l’associe à une action que l’enfant connaît : « le matin, tu te lèves et tu déjeunes », « le midi, on mange sans papa », « cet après-midi, on va à la bibliothèque », « Ce soir, quand papa reviendra de travailler… », « Demain, après ton dodo, tu iras à la garderie… », « Après le bain, on lira une histoire », etc.
  • Il existe beaucoup de comptines pour se rappeler des jours de la semaine ou les mois de l’année.

Calendrier

  • Avec un calendrier par mois, on demande à l’enfant de faire des croix chaque soir pour voir les journées qui passent.
  • Les calendriers personnalisables avec des autocollants sont de bons outils. Les enfants peuvent facilement visualiser les moments de sa journée ou de sa semaine. Il est possible de prévoir, d’anticiper et même de compter le nombre de « dodos de nuit » à faire avant une fête ou un événement.

Un jour ou une semaine?

  • On prend des photos de chaque moment de la journée pour aider notre enfant à se situer dans le temps. On les place en ordre dans un cahier ou sur un mur
  • On reproduit une horloge et on colle des pictogrammes près de chaque heure représentative (un bol de céréales à 7h, un oreiller (dodo) à 14h, etc.)
  • On peut confectionner un semainier (7 jours) en feutrine ou en carton. On lui demande de dessiner des éléments repositionnables qu’on peut appliquer à chacune des journées (lundi : cours de natation, mardi : garderie, mercredi : maison, jeudi : chez grand-maman, etc.). On y ajoute ce que l’on veut.

Les jeux

  • Il existe des jeux simples où l’enfant doit manipuler des repères faciles représentant ses gestes quotidiens, le déroulement d’une journée ou sa semaine.
  • On peut aussi jouer avec des petites saynètes illustrées où l’enfant doit les remettre dans le bon ordre logique. Exemple : on se lève, on s’habille, on va dehors et on arrive à la garderie.

Les livres

  • On présente des livres ou imagiers qui montrent clairement le déroulement d’une journée en associant des actions que les enfants répètent souvent.
  • La lecture d’histoires régulièrement aide les enfants à saisir quelques concepts. Le déroulement d’une histoire (qui comprend un début, une fin et entre les deux une suite d’actions qui se suivent) les aide à se situer dans le temps.
  • Certains livres proposent une histoire et un cadran intégré directement aux pages sur lequel l’enfant peut faire bouger les aiguilles. En suivant les personnages au cours de la journée, l’enfant se familiarise doucement à la notion de l’heure et la reconnaissance des chiffres. Il existe aussi des cahiers d’activités qui permettent à l’enfant de parfaire ses connaissances en s’amusant.
Image de Sonia Cosentino


Cette semaine
Tarte succulente végane, sans gluten et sans cuisson

Bon c’est officiel! Noël sera célébré avec notre petit noyau familial. On va se coller, on va s’aimer, on va penser à un avenir meilleur et surtout on va manger des petites douceurs! Cette recette décadente présentée par PRANA pourrait aussi bien être offerte en cadeau et laissée au pas de la porte de vos proches.

Des cadeaux pour une bonne cause

Personne n’a été épargné par la pandémie. Que ce soit au niveau physique ou psychologique, nous avons tous vécu une souffrance quelconque. 

Comme une envie d’évasion

Présenté par VISIT FLORIDA

Avec l’arrivée imminente de la saison froide et les mois éprouvants que nous avons tous traversés, on se prend déjà à rêver d’aller se faire dorer au soleil pour oublier tous nos tracas et s’offrir des vacances plus que méritées. Coup d’œil sur la Floride!

Nos Concours

25 cadeaux sous le sapin 2020 – Jour 4 - Sports Experts

À gagner: Une carte-cadeau Sports Experts

Gagnez une extension pour manteau Kokoala

Participez pour gagner une extension pour manteau 2 en 1 portage+grossesse Kokoala

Gagnez le livre Bœuf braisé au jus

Participez pour gagner le livre Bœuf braisé au jus de Mamzells

Gagnez une Poupée Maplelea

Participez pour gagner une poupée Maplelea de votre choix et un journal d'histoire

Commentaires