Santé

La grossesse ectopique

Comment se produit une grossesse ectopique ? 

Une grossesse ectopique, c’est quand l’œuf fécondé s’implante à l’extérieur de l’utérus au lieu de sa place naturelle à l’intérieur. Ce triste aboutissement représente environ 2 % de toutes les grossesses en Amérique du Nord. On compte une grossesse ectopique pour 13 fausses couches et elle représente 9 % des cas de mortalité maternelle.

Petit récapitulatif de la conception d’un être humain : les spermatozoïdes se dirigent vers la trompe de Fallope. C’est là que le spermatozoïde « gagnant » rencontre l’ovule : l’œuf produit par la fécondation est ensuite propulsé par de petits cils vibratoires situés sur la paroi de la trompe, pour aller se loger dans l’utérus.

Dans le cas d’une grossesse ectopique, l’œuf fécondé ne quittera pas la trompe de Fallope – on parle alors d’une grossesse tubaire – ou se dirigera vers l’ovaire ou, plus rarement, dans le canal cervical ou les cavités abdominales ou pelviennes.

Quels sont les causes et les facteurs de risque de la grossesse ectopique ?

Pourquoi l’œuf fécondé n’atteint-il pas la destination où il deviendra par la suite un embryon, puis un fœtus? Il y a deux possibilités : la trompe est bloquée pour diverses raisons ou encore les cils vibratoires ont été détruits.

Les risques de grossesse ectopique sont plus élevés chez les femmes qui ont subi une ligature des trompes non réussie ou qui ont des antécédents de grossesse extra-utérine, de même que pour celles qui ont déjà eu une infection ou subi une chirurgie de la région pelvienne.

Celles qui deviennent enceintes malgré le port du stérilet (plus particulièrement celui qui contient de l’œstrogène) et celles qui ont pris une pilule contraceptive contenant uniquement de la progestérone sont également plus susceptibles de vivre une grossesse extra-utérine.

Quels sont les symptômes d'une grossesse ectopique ?

Les signes d'une grossesse Extra-utérine

Même si la plupart des grossesses extra-utérines sont diagnostiquées avant même que la femme sache qu’elle est enceinte et même si certaines femmes ont alors encore leurs règles, ce type de grossesse se manifeste généralement par des saignements vaginaux irréguliers accompagnés de crampes abdominales.

Ces saignements surviennent lorsque l’œuf fécondé qui se développe finit par rompre les tissus des parois de la trompe de Fallope, généralement entre les 6e et 8e semaines après les dernières règles.

Des saignements importants risquent de provoquer une chute de tension et des symptômes d'état de choc, comme la pâleur, de la transpiration, une grande faiblesse et des évanouissements. La rupture des tissus qui se produit plus tard au cours de la grossesse peut être mortelle.

Quels sont les traitements d'une grossesse ectopique ? 

Lorsque les prélèvements de sang et d’urine indiquent que la femme est enceinte, mais que son utérus ne gagne pas de volume, le médecin peut soupçonner qu’il y a grossesse utérine. Il prescrit alors une échographie pour en avoir le cœur net et si elle révèle que l’utérus est bel et bien vide, il repère le fœtus et doit le retirer de l’endroit où il s’est implanté. Le retrait se fait par l’administration d’un médicament appelé méthotrexate ou par chirurgie laparascopique.

Dans certains cas, par exemple si l’état de la femme est instable, on procède à une opération appelée coelioscopie, au cours de laquelle on insère dans la cavité abdominale un mince tube auquel sont fixés une caméra et des instruments chirurgicaux. Si le développement de l’œuf se déroule dans la trompe de Fallope, on doit la couper et la laisser guérir naturellement. Une femme qui n’a plus qu’une trompe de Fallope peut être à nouveau enceinte.

On ne peut malheureusement prévenir toutes les formes de grossesses ectopiques, mais on peut réduire considérablement le risque de grossesse tubaire (dans les trompes de Fallope), qui est la grossesse extra-utérine la plus fréquente. En effet, elle est souvent causée par le syndrome inflammatoire pelvien et les maladies transmises sexuellement (MTS), qui sont évitables.


Cette semaine
Gérer l’entre-deux des saisons

Froid, chaud, chaud, froid, chaud… entre deux saisons, le mercure joue au yoyo et avec notre patience. On ne sait jamais comment habiller les enfants : c’est un véritable casse-tête! Voici donc nos conseils pas bêtes pour arriver à mieux gérer.

Survivre aux devoirs en 10 trucs

Après le brouhaha de la rentrée, bien vite on fait face aux « terribles » devoirs. Voici 10 trucs pour survivre à ce moment tant redouté par les familles.

L’écoanxiété : le nouveau mal du siècle

Vous avez très certainement entendu parler de Greta Thunberg, cette jeune militante suédoise qui, du haut de ses 16 ans, lutte corps et âme contre le réchauffement climatique. Mais saviez-vous que cette préoccupation extrême pour le sort de notre planète porte un nom?

15 mots de vocabulaire qu’on apprend en devenant parents

C’est fou comme notre vocabulaire s’élargit quand un petit être est sur le point de naître. Du moment de la conception à l’accouchement en passant par les neufs mois de grossesse, sans oublier l’entrée à la garderie et les virus qui viennent avec.

Nos Concours