Grossesse/Maternité

Grossesse à risque - les précautions à prendre

Quand notre médecin confirme que notre grossesse est à risque, il y a beaucoup d’activités quotidiennes qui en prennent pour leur rhume. Qu’est-ce qu’on a le droit de faire dans ces cas-là?

Les grossesses à risques sont appelées ainsi parce qu’elles peuvent avoir des conséquences graves pour la mère et son enfant. Quand un médecin vous conseille du repos et de prendre les précautions qui s’imposent, c’est généralement pour éviter les fausses-couches et les complications. Mais quelles sont les mesures à prendre et comment est-ce qu’on peut continuer de s’occuper de notre famille quand on ne peut plus rien faire?

Des causes différentes

Les grossesses à risques ne le sont pas toutes pour les mêmes raisons. Si vous êtes suivie à cause d’un risque de prééclampsie, d’un diabète ou d’une grossesse multiple, votre médecin ne recommandera pas nécessairement de garder le lit durant votre grossesse. Dans ces cas, les précautions seront plutôt spécifiques à l’alimentation et consisteront en des visites plus fréquentes au bureau de votre médecin.

Dans d’autres cas toutefois, si vous avez des antécédents médicaux qui rendent votre grossesse à risque, si vous avez eu un début de travail précoce ou si vous présentez un décollement placentaire, par exemple, vous devrez à tout prix vous ménager. Si votre médecin vous prescrit un arrêt de travail et du repos, il faudra l’écouter et réorganiser toutes les tâches familiales en conséquence.

Ne pas forcer

Théoriquement, il n’est pas si difficile de ne pas trop forcer. On se dit que pour déplacer les gros meubles, on peut demander de l’aide et que le reste pourra attendre, mais ça ne nous aide pas au quotidien parce qu’enceinte ou pas, il faudra encore transporter les sacs d’épicerie, soulever la poussette et la mettre dans l’auto, prendre votre enfant plus vieux qui ne comprend pas que vous ne pouvez plus le prendre comme avant... Puisque vous ne pouvez pas faire de compromis - votre santé et celle de bébé en dépendent -, vous devrez trouver quelqu’un d’autre pour effectuer ces tâches à votre place.

Quand vous pouvez utiliser les services de livraison, faites-le. Plusieurs épiceries et pharmacies offrent ce type de service et ce sera une partie des problèmes de réglés pour les mères monoparentales et une tâche de moins pour les papas qui auront tout à coup beaucoup plus à faire. Pour ce qui est de soulever ponctuellement des choses, il faudra attendre que votre conjoint soit présent, compter sur la présence d’un bon samaritain ou réduire les sorties.

Ne plus pouvoir prendre son enfant jusqu’à l’accouchement

Une des parties les plus difficiles des grossesses à risques, c’est de ne plus pouvoir prendre ses autres enfants. Comme si on ne se sentait pas déjà assez coupable en étant maman, voilà qu’on ne peut même plus prendre nos enfants en sortant de la garderie. On peut s’asseoir à côté d’eux, leur caresser les cheveux, jouer avec des figurines et leur parler de leur journée, bien sûr, mais le fait de ne plus être capable de les soulever de terre quand ils sont tristes ou de les prendre pour les serrer très fort dans nos bras est très éprouvant pour les mamans. C’est d’autant plus vrai quand leur enfant est très jeune et que c’est papa qui récupère tous les câlins pendant que maman regarde la scène, impuissante.

Pour ne pas avoir à vous inquiéter de ce que votre enfant en pense, parlez-en avec lui. Même s’il est très jeune, ces conversations lui feront du bien. Vous pouvez expliquer ce qui se passe dans votre ventre avec des mots d’enfants et lui dire que dans quelques semaines, vous pourrez enfin le prendre comme avant. Vous pouvez même tenir un calendrier où vous pourrez cocher les jours qui précèdent la date de l’accouchement afin qu’il voie bien que votre perte de mobilité aura une fin. Évidemment, il y aura des moments plus difficiles que d’autres, mais en vous allongeant avec votre enfant pour lire et vous coller un peu, vous réussirez à vous sentir moins coupable et à combler son besoin de câlins.

Gérer l’anxiété

Un autre aspect difficile de cette situation est tout le stress que ça engendre. La peur de déranger les autres, de ne plus en faire assez, de s’éloigner de ses enfants et de mettre trop de pression sur votre conjoint est très éprouvant pour la femme probablement fatiguée et hormonale que vous êtes. Si vous vous sentez anxieuse et que vous pouvez vous déplacer un peu, regardez du côté du yoga prénatal. Sinon, parlez à votre médecin des moyens naturels qui pourraient vous aider à vous détendre.

Pendant que vous y êtes, demandez-lui aussi quels signes devraient vous mettre la puce à l’oreille afin de ne pas vous inquiéter indûment tout au long de la grossesse. Devez-vous craindre les douleurs au ventre, les jambes enflées, les saignements, les douleurs urinaires, les maux de tête, une perte de vision ou autre chose? En sachant ce qu’il faut surveiller, vous ne serez pas constamment à l’affût de problèmes et vous en serez moins stressée.

Quelques idées pour passer le temps pendant une grossesse à risques

Puisque vous ne pourrez plus faire grand-chose, autant vous occuper! Qu’y a-t-il à faire quand on est enceinte et qu’on ne peut plus bouger autant qu’on voudrait? Voici quelques idées pour vous :

Dans le salon 

Les mamans qui sont en repos complet suggèrent souvent de s’installer au salon. Vous y aurez accès à la télévision et vous vous sentirez plus au milieu de l’action que si vous êtes dans votre lit. Pour celles qui devront rester couchées pendant plusieurs semaines, c’est l’idéal.

Se mettre au tricot

Le tricot, les broderies, le crocher, les bracelets d’amitié et autres activités qui demandent du temps seront bien utiles en cette longue période libre.

Écrire son histoire

Puisque vous avez beaucoup de temps, vous pouvez aussi en profiter pour écrire. Écrivez ce que vous ressentez, lancez un blogue, racontez des histoires de science-fiction, d’horreur ou d’amour et profitez de vos moments d’inspiration pour laisser libre cours à l’auteure qui est en vous.

Lire

Presque tous les adultes en âge de travailler se plaignent de ne plus jamais avoir le temps de lire. Voilà votre chance de rattraper le temps perdu!

Les émissions de télé

Ces temps-ci, il y a tant de bonnes séries télé qu’on n’a plus le temps de tout suivre. Lancez-vous dans les histoires d’horreurs, les intrigues policières, les histoires d’amour et même les émissions très quétaines d’après-midi pendant que vous n’avez personne pour vous juger et absolument rien à faire. C’est le temps de vous abonner à Netflix, CraveTV, Super Écran, etc. La dépense sera rentable!

Peinture acrylique

La peinture acrylique n’est pas toxique et vous fera passer le temps quand vous ne saurez plus à quel saint vous vouer. Si vous n’avez pas d’inspiration, vous pouvez même faire de la peinture à numéros. C’est une activité bien facile qui vous occupera pendant un moment.

Les jeux en ligne

Les mots croisés, Candy crush, Trivia Quest et autres jeux qui bouffent tout votre temps en temps normal n’ont pas à vous faire sentir mal quand vous avez autant de temps à votre portée. En plus, ces jeux vous changeront les idées et réduiront votre stress.

Parler au téléphone

C’est peut-être aussi une bonne période pour rattraper toutes les conversations téléphoniques que vous n’avez plus depuis que vous travaillez. Appelez vos tantes, votre mère, vos amis de longue date et profitez-en pour reprendre contact avec tous ceux que vous avez négligés ces derniers temps.

S’abonner aux forums de mamans

Les forums de mamans (comme celui de Mamanpourlavie) aident beaucoup à trouver des idées d’activités et beaucoup de réconfort quand vous vivez des moments difficiles à la maison. Profitez-en pour vous inscrire, c’est gratuit et vous y trouverez de nouvelles amies à qui vous confier.

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.


Cette semaine
Dépistage génétique

Que ce soit en raison des antécédents familiaux et personnels, de nos habitudes de vie ou de notre environnement, il est bon de consulter un professionnel de la santé avant même de devenir enceinte.

Motricité globale et motricité fine : un duo essentiel!

Motricité globale, motricité fine… on en entend souvent parler, mais qu’est-ce que c’est, au juste? La motricité globale concerne surtout l’équilibre, la coordination générale des membres, la latéralité et le tonus.

Dépistage des problèmes orthodontiques en bas âge

À un moment ou à un autre, tout parent se questionne sur l’évolution du développement dentaire de son enfant. Voici quelques observations faciles à faire pour vous indiquer si un traitement orthodontique est ou sera nécessaire.

5 histoires frissons pour l'Halloween

Comme on aime l’automne! Les feuilles qui changent de couleurs, les nuits qui rafraîchissent et… l’Halloween! Irrésistible, cette fête, adorée des enfants, est aussi l’occasion de découvrir quelques livres qui sauront vous faire frissonner.

Nos Concours

Améliorez l'apprentissage de vos enfants grâce à Leap start 3D

Participez pour gagner le jeux Leap Start 3D d’une valeur de 60$

Commentaires

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Suivez-nous
Facebook Twitter Pinterest Instagram Youtube

Quiz sur l’introduction des œufs

7404 vues / 2 commentaires

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!