Santé

La grossesse ectopique

La grossesse ectopique, que l'on appelle aussi grossesse extra-utérine (GEU) et qui touche 2% de toutes les grossesses est la cause la plus importante de mortalité maternelle. Beaucoup de femmes se demandent quels sont les symptômes d'une grossesse ectopique, voici un article pour vous aider à démystifier le tout. 

Comment se produit une grossesse ectopique ? 

Une grossesse ectopique, c’est quand l’œuf fécondé s’implante à l’extérieur de l’utérus au lieu de sa place naturelle à l’intérieur. Ce triste aboutissement représente environ 2 % de toutes les grossesses en Amérique du Nord. On compte une grossesse ectopique pour 13 fausses couches et elle représente 9 % des cas de mortalité maternelle.

Petit récapitulatif de la conception d’un être humain : les spermatozoïdes se dirigent vers la trompe de Fallope. C’est là que le spermatozoïde « gagnant » rencontre l’ovule : l’œuf produit par la fécondation est ensuite propulsé par de petits cils vibratoires situés sur la paroi de la trompe, pour aller se loger dans l’utérus.

Dans le cas d’une grossesse ectopique, l’œuf fécondé ne quittera pas la trompe de Fallope – on parle alors d’une grossesse tubaire – ou se dirigera vers l’ovaire ou, plus rarement, dans le canal cervical ou les cavités abdominales ou pelviennes.

Quels sont les causes et les facteurs de risque de la grossesse ectopique ?

Pourquoi l’œuf fécondé n’atteint-il pas la destination où il deviendra par la suite un embryon, puis un fœtus? Il y a deux possibilités : la trompe est bloquée pour diverses raisons ou encore les cils vibratoires ont été détruits.

Les risques de grossesse ectopique sont plus élevés chez les femmes qui ont subi une ligature des trompes non réussie ou qui ont des antécédents de grossesse extra-utérine, de même que pour celles qui ont déjà eu une infection ou subi une chirurgie de la région pelvienne.

Celles qui deviennent enceintes malgré le port du stérilet (plus particulièrement celui qui contient de l’œstrogène) et celles qui ont pris une pilule contraceptive contenant uniquement de la progestérone sont également plus susceptibles de vivre une grossesse extra-utérine.

Quels sont les symptômes d'une grossesse ectopique ?

Les signes d'une grossesse Extra-utérine

Même si la plupart des grossesses extra-utérines sont diagnostiquées avant même que la femme sache qu’elle est enceinte et même si certaines femmes ont alors encore leurs règles, ce type de grossesse se manifeste généralement par des saignements vaginaux irréguliers accompagnés de crampes abdominales.

Ces saignements surviennent lorsque l’œuf fécondé qui se développe finit par rompre les tissus des parois de la trompe de Fallope, généralement entre les 6e et 8e semaines après les dernières règles.

Des saignements importants risquent de provoquer une chute de tension et des symptômes d'état de choc, comme la pâleur, de la transpiration, une grande faiblesse et des évanouissements. La rupture des tissus qui se produit plus tard au cours de la grossesse peut être mortelle.

Quels sont les traitements d'une grossesse ectopique ? 

Lorsque les prélèvements de sang et d’urine indiquent que la femme est enceinte, mais que son utérus ne gagne pas de volume, le médecin peut soupçonner qu’il y a grossesse utérine. Il prescrit alors une échographie pour en avoir le cœur net et si elle révèle que l’utérus est bel et bien vide, il repère le fœtus et doit le retirer de l’endroit où il s’est implanté. Le retrait se fait par l’administration d’un médicament appelé méthotrexate ou par chirurgie laparascopique.

Dans certains cas, par exemple si l’état de la femme est instable, on procède à une opération appelée coelioscopie, au cours de laquelle on insère dans la cavité abdominale un mince tube auquel sont fixés une caméra et des instruments chirurgicaux. Si le développement de l’œuf se déroule dans la trompe de Fallope, on doit la couper et la laisser guérir naturellement. Une femme qui n’a plus qu’une trompe de Fallope peut être à nouveau enceinte.

On ne peut malheureusement prévenir toutes les formes de grossesses ectopiques, mais on peut réduire considérablement le risque de grossesse tubaire (dans les trompes de Fallope), qui est la grossesse extra-utérine la plus fréquente. En effet, elle est souvent causée par le syndrome inflammatoire pelvien et les maladies transmises sexuellement (MTS), qui sont évitables.

Image de Josée Descôteaux


Cette semaine
L’intégration graduelle à la garderie

Non, vous n’êtes pas coupable de l’avoir laissé trop tôt ou trop vite au service de garde, car l’intégration tardive et « en crescendo » n’est pas une panacée.

Changer d’école : 5 conseils pour aider votre enfant à s’adapter

Que ce changement soit causé par un récent déménagement ou encore par l’arrivée au secondaire, changer d’école peut être un bouleversement dans la vie de votre enfant. 

Les différentes positions pour accoucher

On voit souvent la femme accoucher sur le dos, les pieds dans les étriers. Mais ce n’est pas la seule position qui existe et, surtout, ce n’est peut-être pas la plus favorable!

Activités parascolaires : oui ou non?

Les bienfaits des cours parascolaires sont nombreux. Mais peut-il y avoir une limite? Un moment où on doit dire « non » à ces activités?