Santé

Effets des maladies et des vaccins

De nombreux parents s’interrogent sur la pertinence de la vaccination. Avant de prendre une décision, il est bon d’opposer les risques aux effets secondaires de chaque vaccin.

Diphtérie

Effets de la maladie
Les symptômes découlent d’une infection locale des voies respiratoires, pouvant entraîner une gêne respiratoire, ou encore d’une infection de la peau ou des muqueuses, ou de la dissémination de la toxine diphtérique, pouvant causer des lésions cardiaques et neurologiques. Le taux de létalité variait entre 5 et 10 %, les plus hauts taux étant enregistrés chez les très jeunes et les personnes âgées.

Effets secondaires du vaccin
Vaccin DCaT/VPI/Hib : Les effets secondaires graves suivant l’immunisation sont rares. Les réactions indésirables les plus fréquentes sont l’érythème, l’œdème et la douleur au point d’injection. Certaines réactions générales comme la fièvre et l’irritabilité sont moins fréquentes. Un érythème et un œdème de plus de 3,5 cm de diamètre et accompagnés d’une douleur minimale sont plus fréquents chez les enfants qui reçoivent la cinquième dose consécutive du vaccin à l’âge de 4 à 6 ans et ont été signalés chez jusqu’à 16 % des enfants. Chez les personnes plus âgées qui reçoivent la dose de rappel de dT, des réactions au point d’injection sont signalées chez environ 10 % des vaccinés.

Tétanos

Effets de la maladie
Le tétanos est une infection aiguë, souvent mortelle, due à une neurotoxine extrêmement puissante, qui se caractérise par des contractures généralisées et des spasmes convulsifs des muscles squelettiques. Cette raideur musculaire touche habituellement les muscles masticateurs (trismus) ainsi que le cou, puis se généralise. Le taux de létalité est d’environ 10 %, mais peut être beaucoup plus élevé. Le risque est le plus grand chez les très jeunes ou les personnes âgées.

Effets secondaires du vaccin
Voir diphtérie pour les effets secondaires du vaccin DCaT/VPI/Hib.

Coqueluche

Effets de la maladie
La coqueluche est une infection respiratoire très contagieuse qui cause une toux pouvant s’accompagner de vomissements ou de haut-le-cœur et qui touche les personnes de tout âge; elle est plus grave chez les jeunes nourrissons. Un à trois décès sont enregistrés chaque année au Canada, surtout chez les jeunes nourrissons. Au nombre des complications figurent l’apnée, les convulsions, la pneumonie, et, rarement, la mort.

Effets secondaires du vaccin
Voir diphtérie pour les effets secondaires du vaccin DCaT/VPI/Hib.

Poliomyélite

Effets de la maladie
Plus de 90 % des infections sont asymptomatiques ou non spécifiques. Une paralysie flasque survient dans moins de 1 % des infections; la paralysie est souvent asymétrique et accompagnée de fièvre au début. Environ 5 à 10 % des personnes paralysées meurent. La poliomyélite a été éliminée au Canada.

Effets secondaires du vaccin
Voir diphtérie pour les effets secondaires du vaccin DCaT/VPI/Hib.

Hib chez les enfants de moins de 5 ans

Effets de la maladie
Les infections à Hib étaient la principale cause de méningite bactérienne chez les enfants avant l’introduction des vaccins contre le Hib. Environ 55 à 65 % des enfants touchés étaient atteints de méningite, et les autres souffraient d’épiglottite, de bactériémie, de cellulite, de pneumonie ou d’arthrite septique. Le taux de létalité de la méningite est d’environ 5 %. Des séquelles neurologiques graves sont observées chez 10 à 15 % des survivants et la cécité chez 15 à 20 % (grave chez 3 à 7 %).

Effets secondaires du vaccin
Une réaction locale au point d’injection, notamment de la douleur, un érythème et un œdème, survient chez 5 à 30 % des enfants vaccinés. Les symptômes sont bénins et se résorbent habituellement dans les 24 heures. Une méta-analyse récente, qui a porté sur 257 000 nourrissons, n’a pas fait état d’effets secondaires graves après l’administration du vaccin conjugué contre Hib. Voir aussi les effets secondaires ci-dessus (diphtérie) du vaccin DCaT/VPI/Hib.

Rougeole

Effets de la maladie
Des complications comme la bronchopneumonie et l’otite moyenne surviennent chez environ 10 % des vaccinés. L’encéphalite survient dans 0,1 % cas (fatale chez 15 % et séquelles neurologiques chez 25 %). La panencéphalite sclérosante subaiguë (PESS) est une complication rare, mais mortelle. Le taux de létalité est moins de 0,05 %. Grâce au calendrier à deux doses, la rougeole indigène a été éliminée au Canada.

Effets secondaires du vaccin
Le vaccin contre la rougeole est administré en association avec les vaccins contre la rubéole et contre les oreillons (RRO). Vaccin RRO : Malaise et fièvre, avec ou sans éruption cutanée non infectieuse chez environ 5 % des vaccinés, jusqu’à 1 % peuvent présenter une parotidite, environ 5 % présentent une adénopathie, une raideur de la nuque ou des douleurs articulaires. Des arthralgies ou une arthrite transitoires peuvent survenir et sont plus fréquentes chez les femmes pubères. Une thrombocytopénie transitoire se déclare environ 1 fois sur 30 000, et une encéphalite, 1 fois sur 1 million.

Oreillons

Effets de la maladie
40 % présentent une parotidite aiguë, qui est unilatérale dans 25 % de ces cas. Complications relativement fréquentes, mais les séquelles permanentes sont rares; une orchite se déclare chez 20 à 30 % des hommes pubères, et une ovarite chez 5 % des femmes pubères. L’encéphalite est rare. Les oreillons causent parfois l’infertilité ou la surdité.

Effets secondaires du vaccin
Le vaccin contre les oreillons est administré en association avec les vaccins contre la rougeole et contre la rubéole (RRO). Voir rougeole pour les effets secondaires du RRO.

Rubéole

Effets de la maladie
L’encéphalite survient dans 1 cas sur 6 000. Le principal objectif est la prévention de l’infection rubéoleuse chez les femmes enceintes et du syndrome de rubéole congénitale (SRC). Les infections durant les 10 premières semaines de gestation sont associées à un risque de SRC de l’ordre de 85 %. Peut entraîner un avortement spontané, une mortinaissance et des malformations fœtales (cardiopathie congénitale, cataractes, surdité et déficience intellectuelle).

Effets secondaires du vaccin
Le vaccin contre la rubéole est administré en association avec les vaccins contre la rougeole et contre les oreillons (RRO). Voir rougeole pour les effets secondaires du RRO.

Varicelle

Effets de la maladie
Infections bactériennes secondaires (5-10 % des cas), baisse du nombre de plaquettes (1-2 %), hospitalisation (2-3 pour 1 000 cas), ataxie cérébelleuse (1 pour 4 000), encéphalite (1 pour 5 000), infection invasive à streptocoque du groupe A (5 pour 100 000), zona durant l’enfance (68 pour 100 000 personnes-année), varicelle congénitale (jusqu’à 2 % des fœtus dont la mère a été infectée entre la 13e et la 20e semaine de gestation). Le taux de létalité est le plus élevé chez les adultes (30 décès/100 000 cas), puis chez les nourrissons de moins d’un an (7 décès/100 000 cas) et enfin chez les enfants de 1 à 19 ans (1-1,5 décès/100 000 cas).

Effets secondaires du vaccin
Douleur locale, œdème et fièvre légère chez 10 à 20 % des vaccinés, et éruption varicelliforme chez 1 à 5 %. Zona post-vaccinal (2,6 pour 100 000 doses). Les effets secondaires graves sont rares après l’immunisation. Pas de décès ni de varicelle congénitale associés à la vaccination.

Texte provenant du site de Santé Canada.

Santé Canada

Santé Canada est le ministère fédéral responsable d'aider les Canadiens à maintenir et à améliorer leur santé en faisant la promotion de la santé et en prônant la prévention. On retrouve beaucoup d'information de toutes sortes sur le site de Santé Canada.  

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez un trousse complète d’apprentissage de OLO Fusion!

Participez pour gagner la trousse “La Futée” de OLO Fusion.

Commentaires