Santé

La coqueluche

La coqueluche est une infection fortement contagieuse des voies respiratoires. Elle est provoquée par une bactérie et les quintes de toux graves sont l'un des premiers symptômes.

La coqueluche est la maladie évitable par un vaccin qui est la plus fréquemment signalée au Canada. Compte tenu des risques graves qu'elle présente pour la santé des jeunes enfants, il est important de faire vacciner votre enfant conformément au calendrier de vaccination, à partir de l'âge de deux mois.

Contexte

La maladie tire son nom du son semblable au « chant du coq » qu'émettent souvent les personnes après une quinte de toux.

Les bactéries qui causent la toux sont propagées par les gouttelettes provenant du nez ou de la bouche d'une personne infectée. La coqueluche peut également se transmettre par contact direct ou par inhalation des sécrétions provenant du nez ou de la bouche d'une personne infectée.

Une éclosion inquiétante de cas de coqueluche a été observée en octobre 2015, alors que 347 cas ont été recensés à la grandeur du Québec. 151 cas ont été déclarés en Mauricie et au Centre-du-Québec, 68 dans la région des Laurentides et 24 dans la région de Montréal. Le quotidien La Presse rapportait alors que « depuis janvier 2015, deux bambins sont morts de la coqueluche dans les Laurentides. La première victime était un nourrisson qui n’avait pas encore été vacciné et la deuxième, un enfant de 1 an dont la vaccination n’était pas complète. »

Depuis l'introduction du vaccin contre la coqueluche au Canada à la fin des années 1940, l'incidence des cas de coqueluche a commencé à chuter considérablement.

L'une des principales raisons qui expliquent l'augmentation du nombre de cas réside dans le fait que la protection conférée par le type de vaccin utilisé jusqu'au milieu des années 1990 tend à faiblir avec le temps. N'importe qui peut contracter la coqueluche, mais les effets sur la santé sont généralement beaucoup plus graves chez les enfants de moins d'un an. Au Canada, la coqueluche tue actuellement entre un et trois nourrissons par année, généralement des nourrissons non vaccinés ou qui n'ont pas reçu tous les vaccins.

Les effets de la coqueluche sur la santé

La coqueluche peut être très pénible, surtout chez les nourrissons. Au début, l'enfant peut présenter les symptômes du rhume, comme un écoulement nasal, une légère fièvre et une toux, mais ces symptômes évoluent souvent vers des épisodes de violentes quintes de toux qui peuvent s'échelonner sur une période de 6 à 12 semaines.

Parmi les complications possibles chez les nourrissons, mentionnons les vomissements après une quinte de toux, une perte de poids, des problèmes respiratoires, des crises de suffocation, une pneumonie, des convulsions, des lésions cérébrales, et quoique rarement, un décès. Il n'y a aucune raison d'exposer les nourrissons à ces effets graves pour la santé alors qu'il existe un vaccin sûr et efficace pour les protéger contre les risques liés à la coqueluche.

Chez les enfants plus âgés et les adultes, la maladie est moins grave, et les complications sont rares. Le seul signe d'infection peut être une toux persistante qui dure plus d'une semaine. Les membres plus âgés de la maison peuvent avoir la coqueluche sans même s'en rendre compte, ce qui peut présenter des risques graves pour les nourrissons et les jeunes enfants non vaccinés ou qui n'ont pas reçu tous les vaccins.

Le vaccin contre la coqueluche est sûr et efficace

Le vaccin contre la coqueluche est offert gratuitement à tous les enfants au Canada dans le cadre de services de vaccination systématique financés par l'État. Il est généralement administré par injection en association avec d'autres vaccins pour enfants. Pour être complètement immunisé, l'enfant doit recevoir cinq doses du vaccin anticoquelucheux, à partir de l'âge de deux mois. Consultez votre fournisseur de soins de santé pour veiller à ce que votre enfant reçoive la série complète de vaccins prévus au calendrier.

Le vaccin actuel contre la coqueluche est plus sûr et plus efficace que l'ancien vaccin. Un grand nombre d'enfants peuvent avoir une enflure et une sensibilité au point d'injection, et certains peuvent également souffrir d'une légère fièvre, mais ces réactions sont mineures et temporaires. Les effets secondaires graves sont extrêmement rares, et les avantages de la vaccination l'emportent de loin sur le risque infime de réaction indésirable grave. Le vaccin utilisé au Canada prévient la maladie dans environ 85 % des cas. Si l'enfant contracte la coqueluche alors qu'il a été vacciné, les effets sur la santé seront beaucoup moins graves grâce à la protection conférée par le vaccin.

Réduire vos risques

Le meilleur moyen de réduire le risque de complications dues à la coqueluche est de veiller à ce que votre enfant soit complètement immunisé.

  • Appelez votre médecin ou le CLSC pour prendre rendez-vous pour que votre enfant reçoive les vaccins.
  • Discutez avec votre médecin des façons de traiter des effets secondaires mineurs des vaccins, comme une légère fièvre ou une sensibilité au toucher.
  • Demandez un relevé écrit (carnet de vaccination) des vaccins que votre enfant a reçus. Gardez-le dans un endroit sûr à la maison, où vous pourrez le retrouver facilement.
  • Si votre enfant est exposé à une personne qui a la coqueluche, vérifiez tout de suite le carnet de vaccination de votre enfant. Consultez un médecin si les injections ne sont pas à jour.
  • Consultez votre médecin si un membre de la maison a une toux qui dure plus d'une semaine. Il est important d'obtenir un diagnostic exact, et de veiller à ce que toute personne souffrant de la coqueluche reçoive un traitement et évite d'être en contact avec de jeunes enfants durant la période où la maladie est encore contagieuse.
  • Même si votre enfant a eu la coqueluche, il doit recevoir la série complète d'injections.
  • On peut contracter la coqueluche plus d'une fois, et l'immunisation est le meilleur moyen de protéger les enfants contre les complications graves dans l'éventualité où ils contractent la maladie de nouveau.
Image de Mamanpourlavie.com

Source

Santé Canada


Cette semaine
Gérer l’entre-deux des saisons

Froid, chaud, chaud, froid, chaud… entre deux saisons, le mercure joue au yoyo et avec notre patience. On ne sait jamais comment habiller les enfants : c’est un véritable casse-tête! Voici donc nos conseils pas bêtes pour arriver à mieux gérer.

Survivre aux devoirs en 10 trucs

Après le brouhaha de la rentrée, bien vite on fait face aux « terribles » devoirs. Voici 10 trucs pour survivre à ce moment tant redouté par les familles.

L’écoanxiété : le nouveau mal du siècle

Vous avez très certainement entendu parler de Greta Thunberg, cette jeune militante suédoise qui, du haut de ses 16 ans, lutte corps et âme contre le réchauffement climatique. Mais saviez-vous que cette préoccupation extrême pour le sort de notre planète porte un nom?

15 mots de vocabulaire qu’on apprend en devenant parents

C’est fou comme notre vocabulaire s’élargit quand un petit être est sur le point de naître. Du moment de la conception à l’accouchement en passant par les neufs mois de grossesse, sans oublier l’entrée à la garderie et les virus qui viennent avec.

Nos Concours