Grossesse/Maternité

Les tests médicaux durant la grossesse

Prises de sang

Au début de la grossesse

Habituellement, lors de votre premier rendez-vous avec votre médecin, celui-ci proposera une prise de sang pour vérifier votre immunité à certaines maladies (comme la 5e maladie et la rubéole si vous travaillez en présence d’enfants) et pour dépister les ITS (infections transmises sexuellement). Vous pouvez aller à votre CLSC pour la prise de sang ou encore en clinique privée. Assurez-vous seulement que les résultats seront bien transmis à votre médecin.

Échographie de datation

Autour de la 10e semaine

Au début de la grossesse, bien souvent après votre premier rendez-vous, on peut vous suggérer de passer une échographie afin de confirmer votre date de conception et ainsi mieux calculer votre date prévue d’accouchement (DPA). Toutes les échographies proposées durant votre grossesse ne sont pas obligatoires. Certaines les trouvent rassurantes, car elles peuvent « voir » leur enfant, d’autres trouvent que les résultats peuvent laisser place à trop d’interprétation et qu’elles seront plus inquiètes.

Échographie pour la clarté nucale

Entre la 9e et la 14e semaine

On peut calculer la clarté nucale – le mince espace translucide entre les muscles et la peau du cou du fœtus – seulement durant ces semaines de grossesse. Un trop large espacement indiquerait une possibilité d’anomalies génétiques. Lisez cet article pour comprendre comment on arrive à comprendre les mesures relevées et l’efficacité de ce test.

Test de dépistage prénatal de la trisomie 21

Entre la 10e et la 13e semaine

Ce test permet – par deux prises de sang entre la 10e et la 13e semaine et l’autre entre la 14e et 16e semaine – de détecter les risques de trisomie 21. Même s’il est désormais gratuit, ce test ne fait toujours pas l’unanimité et son efficacité est remise en doute.

Amniocentèse

Entre la 13e et la 16e semaine

Cet examen consiste à retirer une petite quantité de liquide du sac amniotique (l’équivalent de quelques cuillerées à thé) à l’aide d’une fine aiguille fine insérée dans la peau du ventre de la mère. Ce test permet de détecter certaines anomalies (comme la trisomie) et de révéler des données sur le code génétique du bébé. Il est surtout recommandé chez les femmes de 35 ans et plus et chez celles présentant des risques particuliers au cours de leur grossesse. Pour savoir comment se déroule cet examen, lisez cet article résumant bien l’amniocentèse.

Échographie

Entre la 18e et la 22e semaine

C’est l’échographie que bien des parents attendent avec impatience, car c’est souvent à ce moment qu’on peut déceler le sexe du bébé. Toutefois, c’est plutôt pour voir si le bébé se développe bien. On l’appelle souvent l’échographie morphologique. Elle permet de connaître la position du bébé, un examen du placenta, le volume de liquide autour du bébé, la croissance du bébé (on le mesure pour vérifier si c’est proportionnel aux nombres de semaines de grossesse), etc.

Les professionnels de la santé recommandent au moins une échographie que toutes les femmes enceintes passent au moins une échographie. Parfois, une échographie d’urgence peut être requise lors, par exemple, de saignements lorsqu’on suspecte un décollement placentaire.

Test de diabète de grossesse

Entre la 24e et la 28e semaine

Puisque le diabète gestationnel apparaît à la fin du 2e trimestre ou au début du 3e, le test de dépistage est important. « Il se manifeste par une augmentation du taux de sucre dans le sang qui survient uniquement lors de la grossesse. On le retrouve dans 2 à 4 % des grossesses et il peut affecter la mère et son enfant. Le diabète de grossesse disparaît après l'accouchement dans 90 % des cas. », note-t-on sur le site de Diabète Québec. Durant ce test, on « mesure la glycémie 1 heure après la prise de 50 g de glucose. Si le résultat se situe entre 7,8 et 10,2 mmol/L, le médecin traitant proposera un test sanguin plus élaboré en plus de recommander un plan d'alimentation personnalisé conçu par une diététiste. » Si on dépiste le diabète de grossesse, on vous donnera des conseils alimentaires pour éviter d’avoir besoin d’injections d’insuline. Habituellement, le diabète disparaît après la grossesse.

Test pour le streptocoque B

Entre la 34e et la 37e semaine

C’est un test simple, rapide et indolore. Le professionnel insère un coton-tige spécial dans le vagin et dans le rectum. Ensuite, la culture prélevée est analysée afin de savoir si la femme est porteuse du streptocoque du groupe B (SGB). Si c’est le cas, afin de prévenir que la mère transmette le SGB au bébé lors de la naissance, on lui administrera un antibiotique intraveineux au début de l’accouchement ou lorsque les membranes seront rompues. Pour plus d’infos, consultez le dépliant explicatif offert par la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada.

Test d’urine

Durant la grossesse

Durant la grossesse, surtout si vous avez un problème de haute pression, on surveillera la présence de protéines dans votre urine en faisant de simples tests d’urine. Une pression haute et un taux élevé de protéines dans l’urine sont des signes avant-coureurs de pré-éclampsie.

Sachez qu’aucun de ces tests n’est obligatoire. En tout temps, vous pouvez les refuser ou exiger davantage d’explications ou même avoir un deuxième avis. Soyez bien informée, c’est la clé pour prendre la meilleure décision pour vous et votre enfant.
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires