Femme

Moi, stressée?

Le niveau de stress d’une maman rejaillit immanquablement sur les enfants qui sont comme des éponges à émotions. Voici quelques constats et des solutions.

Mon bébé ne dort pas. Mon enfant fait des crises de bacon. Ma fille ne m’écoute jamais. Mes enfants ne se ramassent pas. Les devoirs, c’est toujours l’enfer. J’ai l’impression de parler chinois avec mon conjoint. Je suis brulée. Je suis mêlée et je suis à bout de nerfs.

Et votre niveau de stress dans tout ça? Si je vous disais que plusieurs situations comme celles précisées plus haut découlent de votre niveau de stress? Attention, je ne dis absolument pas que c’est de votre faute si l’une de ces situations vous arrive! Je dis seulement que votre niveau de stress se trouve peut-être un peu plus élevé ces derniers temps et qu’il pourrait avoir un impact sur votre vie quotidienne.

Je suis la première à me mettre la tête dans le sable. Du stress, ben non, pas moi, je suis zen, moi! Pourquoi je vivrais du stress? J’ai un emploi que j’aime, un conjoint, des enfants, tout va bien! Hum, oui, en superficie tout va très, très bien, mais si je creuse un peu plus, oups, voilà, je tombe sur du stress. Un stress relié à toutes sortes de petites et plus grosses choses. Un stress, qui sans savoir, me rend sensible et à fleur de peau, très peu patiente et pas trop compréhensive.

Mais pourquoi moi? Pourquoi du stress? Et quel est le lien avec mes enfants?

Le lien est bien simple : nos enfants sont notre prolongement. Ils vivent avec nous et par nous, ce qui veut dire que tout ce que nous ressentons, ils le ressentent aussi par le fait même! La problématique avec les enfants, c’est qu’ils ne comprennent pas encore ce qu’ils ressentent, ils ne connaissent pas encore très bien les émotions et sentiments. Mais surtout, ils ne savent pas encore quoi faire avec tout ça (comme beaucoup d’adultes d’ailleurs)!

Résultat : je ressens que ça tremble dans mon ventre, on dirait que ça va exploser, mais, je n’ai aucune idée pourquoi, alors j’y vais comme je peux et… je fais une crise de bacon, je ne veux pas dormir, je pleure, je n’écoute pas, je suis impatient, fatigué, etc.

Nos enfants sont de petites éponges qui absorbent tout sans exception, y compris les émotions et les sentiments que nous dégageons. Souvent, je me pense vraiment bonne comédienne (pouhahaha), je ne me sens pas top pour x raisons, et j’essaie de le camoufler pour que mes enfants ne le captent pas… C’est là que mon conjoint entre en jeu pour rire de moi et me dire : « penses-tu vraiment que tu caches quoi que ce soit, là? » Grrr. Moi qui essayais si fort de jouer le jeu comme si de rien n’était. Manqué! Il faut croire que je vais devoir laisser tomber ma carrière d’actrice.

Mon truc : Parler!

Bien sûr, les enfants ne sont pas obligés de tout savoir, mais parler et expliquer clairement mes sentiments et émotions, me permet à la fois de me faire comprendre et de détendre l’atmosphère (mieux qu’en jouant la comédie!). Cela permet aussi à mes enfants de développer et travailler sur leur propre développement affectif. Plus jeune on connaît ou reconnaît nos émotions et sentiments, plus on a de chance d’apprendre à les gérer dans le futur.

Si j’ai eu une mauvaise journée, je le partage avec mes enfants. Je leur explique calmement dans leurs mots que j’ai eu une très mauvaise journée. Comme mes enfants sont très curieux et veulent savoir pourquoi, j’explique donc le comment du pourquoi et change ou omet des petits bouts d’histoire, si besoin il y a! Vous seriez surpris de voir à quel point les enfants sont réceptifs à ce genre de situation et compréhensifs!

Si j’ai de la peine, je leur explique pourquoi et même chose, s’il y a des bouts d’histoires qui ne conviennent pas aux enfants, je change un peu la version. Tout de suite, je reçois une pelletée de câlins et bisous, et comme par magie les enfants sont beaucoup plus calmes!

Quand les enfants comprennent ce qui se passe et voient que vous leur faites assez confiance pour leur confier vos sentiments et émotions, ils sont soudain très fiers de pouvoir s’occuper de vous en vous dorlotant, en étant gentils et plus calmes.

Un bon exemple, quand on est malade, nos enfants viennent nous voir avec leur petite face piteuse et leur petite voix pour nous dire : « pauvre maman, tu es malade, je vais m’occuper de toi ». Puis, on a droit à une grosse couverture chaude, des pantoufles, des câlins et du calme.

Les enfants savent très bien être emphatiques, beaucoup plus qu’on ne pourrait l’imaginer!

Faites le test. Partagez, communiquez et surtout faites confiance à vos enfants, vous pourriez être agréablement surprise!

Véronique Gauvin

Coach PNL famille

Maman de deux enfants, je suis une passionnée de la maternité, des enfants, de la famille quoi! Ceux qui me connaissent pourront vous le dire : avec plus d’un tour dans mon sac, je saurai vous aider, en vous fournissant trucs et astuces, écoute et réconfort, pour enfin vous permettre de vous sentir mieux dans votre peau, moins angoissée, plus confiante en vos propres moyens, mieux organisée, mais surtout pour permettre un cheminement vers une vie de maman et de femme dès plus agréable!  Vous pouvez en apprendre plus sur moi sur mon site ou m'écrire directement par courriel.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Nos Concours

Le parcours de l’horreur pour des frissons assurés

Courez la chance de gagner 4 passes pour le parcours de l'horreur du Méga Parc

Apprendre l'anglais en s'amusant!

Courez la chance de gagner le jeu de cartes Hola Clara pour apprendre l'anglais.

Commentaires