Bébé

Le petit guide du sommeil

Votre enfant passe ses journées à dormir ou, au contraire, refuse catégoriquement de faire la sieste ou d’aller au lit le soir venu? Comment savoir s’il dort suffisamment? C’est ce que nous essaierons de démystifier pour vous!

Saviez-vous que nous passons près du tiers de notre vie à dormir? Autant dire que le sommeil est un élément on ne peut plus indispensable à notre existence. Mais quel est le nombre d’heures officiellement recommandé pour chaque tranche d’âge? Tout d’abord, sachez que chaque personne est différente et que donc, malgré les moyennes établies, l’important demeure surtout de vous assurer que votre enfant est bien reposé au réveil et capable de fonctionner correctement toute la journée.

Le sommeil de la naissance à 4 mois

Comme tous les nouveaux parents en ont rapidement fait la découverte, les habitudes de sommeil des nourrissons varient énormément d’un bébé à l’autre!

Gardez tout de même en tête que les nouveau-nés peuvent dormir jusqu’à 18 heures par jour, de 3-4 heures à la fois. Il est aussi tout à fait normal qu’ils se réveillent la nuit pour se nourrir; en grandissant, leurs périodes de sommeil se consolideront et ils dormiront davantage la nuit tout en restant éveillés plus longtemps le jour. Établir un horaire de sieste régulier aidera votre bébé à s’endormir plus facilement.

Le sommeil de 4 à 12 mois

Durant cette période, les besoins en termes de sommeil varient généralement entre 12 et 16 heures par jour.

À quatre mois, la plupart des bébés ont besoin de faire trois siestes, à savoir une le matin, une l’après-midi et une autre en début de soirée. Maintenez toujours un horaire régulier pour les siestes et renforcez la routine du dodo en répétant les mêmes gestes chaque soir. Pour apprendre à votre bambin à s’endormir seul, vous pouvez aussi essayer de le déposer dans son lit avant qu’il soit complètement endormi; il sera ainsi plus apte à se rendormir par lui-même lorsqu’il se réveillera la nuit.

Le sommeil de 1 à 2 ans

Les jeunes enfants de cet âge dorment généralement entre 11 et 14 heures par jour.

Pour favoriser une bonne nuit de sommeil, évitez de laisser votre petit faire la sieste trop tard dans la journée, maintenez toujours un horaire de sommeil régulier, offrez-lui un environnement le plus calme possible environ 30 minutes avant l’heure du coucher, gardez sa chambre apaisante et confortable et laissez-le dormir avec une doudou ou une peluche.

Le sommeil de 3 à 10 ans

Pour les enfants d’âge préscolaire et scolaire, on recommande entre 10 et 13 heures de sommeil par jour, incluant une ou deux siestes pour les plus jeunes, selon les besoins.

À cet âge, il n’est pas rare que les enfants essaient de repousser l’heure du coucher. Assurez-vous donc de fixer clairement vos limites, par exemple en ce qui a trait au nombre d’histoires que vous lirez.

Évitez aussi les écrans (télévision, ordinateur, tablette, jeux vidéo) une heure avant le coucher et tenez-les loin des boissons contenant de la caféine comme les boissons gazeuses!

Le sommeil de 11 à 18 ans

Les ados, quant à eux, ont besoin de 8 à 10 heures de sommeil par jour.

Évidemment, ils auront tendance à s’endormir beaucoup plus tard en soirée, ce qui est tout à fait normal, mais encouragez-les tout de même à adopter de saines habitudes en la matière. Invitez-les, par exemple, à éviter les écrans une heure avant d’aller au lit (histoire de laisser leur cerveau se reposer et de les aider à s’endormir plus rapidement), à éteindre leur téléphone la nuit ou à le mettre en mode « Ne pas déranger » afin d’éviter de se faire réveiller par des textos et à s’abstenir de consommer des boissons caféinées ou stimulantes.

Les troubles du sommeil

Si, malgré tous vos efforts, votre enfant semble toujours fatigué au réveil et ne semble pas bénéficier de bonnes nuits de repos, il se peut qu’il souffre d’un trouble du sommeil comme l’apnée obstructive du sommeil (qui se manifeste par des ronflements, des pauses respiratoires accompagnées de bruits d’obstruction et un sommeil agité), l’insomnie (problème courant qui se traduit par des nuits plus courtes et souvent moins relaxantes), l’hypersomnie (qui se caractérise par des phases importantes de somnolence pendant la journée), le somnambulisme ou les terreurs nocturnes.

Pour y remédier, il suffit souvent de mettre en place et de maintenir une routine ainsi que d’éloigner toute source de stress. Si les problèmes persistent ou s’aggravent, vous pouvez alors aller consulter un médecin, qui fera passer des tests (à domicile ou en laboratoire) visant à identifier la présence d’un trouble du sommeil en particulier et à évaluer la meilleure option de traitement pour votre enfant.

Après tout, le sommeil, c’est la santé!

Image de Vanessa Maisonneuve-Rocheleau


Cette semaine
Tout ce qu’il faut savoir sur les traitements médicaux contre l’acné

Comment se retrouver à travers la grande variété de traitements médicaux disponibles en vente libre et sous prescription contre l’acné?

La gestion du stress maternel par l’entraînement

La charge mentale des mères est un sujet dont on parle de plus en plus. Lorsqu’on devient maman, le poids de nos décisions semble augmenter car elles affectent cette petite personne dont nous sommes maintenant responsables.

Intéresser mon enfant TDA/H à la lecture : mission possible

Les enfants souffrant de TDA/H éprouvent parfois des problèmes de lecture pour plusieurs raisons : inattention, lenteur dans le traitement de l’information, problèmes de mémoire ou dyslexie. Comment les aider?

Autisme et confinement

Le stress familial dans les familles avec un enfant autiste est considérablement plus élevé que dans les familles dites « typiques ». Et ce n’est pas le contexte de confinement qui change la donne, au contraire…

Nos Concours

Gagnez un kit de manucure maison

Participez pour gagner un salon maison signé Looky & Elle R

Gagnez une carte-cadeau chez Little Yogi

Participez pour gagner 100$ chez Little Yogi

Gagnez La Trousse Masque Hyaluronic2 de IDC+

Participez pour gagner une trousse de produits pour femmes

Commentaires