Santé

L'insomnie infantile reliée à l'environnement

Les troubles du sommeil de l'enfant peuvent s'expliquer par des causes environnementales qui concernent de 70 à 80 % des difficultés de sommeil des plus jeunes.

Mais aussi par des causes organiques ou psychologiques, selon les docteurs Franco, Raoux et Challamel, qui ont présenté une conférence sur les troubles du sommeil de l'enfant, le 15 septembre, lors du congrès médical des entretiens de Bichat.

25 à 50 % des enfants de moins de cinq ans souffrent d'insomnie, ainsi que 16 à 27 % des enfants d'âge scolaire, de 6 à 12 ans. L'insomnie se traduit chez l'enfant par des difficultés d'endormissement, de plus de 30 minutes, des éveils nocturnes ou un éveil précoce.

Les mauvaises habitudes lors de l'endormissement, comme le fait de boire un biberon tout en cherchant à s'endormir, ainsi que la présence des parents lors de l'endormissement sont les causes principales des troubles de sommeil chez l'enfant, selon les docteurs Franco, Raoux et Challamel.

Pour les enfants les plus âgés, des causes comme regarder la télévision ou consulter l'ordinateur empêchent particulièrement de s'endormir.

Si les troubles du sommeil persistent malgré une bonne hygiène de sommeil, la cause peut être organique. Différentes pathologies peuvent être responsables de ces difficultés à trouver le sommeil. Elles peuvent être pneumologiques (asthme), digestives (reflux gastro-œsophagien), dermatologiques (eczéma), ou autres.

Des examens complémentaires peuvent indiquer des parasomnies, phénomènes moteurs verbaux ou sensoriels qui surviennent pendant le sommeil, comme des troubles de l'éveil ou des rythmies du sommeil. Ces dernières touchent 5 % des enfants et sont des mouvements rythmiques de la tête et du corps qui surviennent au moment de s'endormir.

D'autres troubles de l'éveil peuvent être observés : des hurlements pendant la nuit ou des déambulations nocturnes qui arrivent durant le premier tiers de la nuit.

1 à 3 % des enfants de 3 à 6 ans présentent un syndrome d'apnée du sommeil, des obstructions des voies aériennes durant le sommeil. Enfin, l'hypersomnie peut être suspectée si l'enfant fait des siestes quotidiennes après l'âge de sept ans ou dort deux à trois heures de plus que la moyenne de son âge.

Cela peut être causé notamment par des conditions environnementales, comme la privation de sommeil ou encore respiratoires (asthme).

Les docteurs Franco, Raoux, et Challamel, qui ont présenté cette conférence, sont respectivement pédiatre, médecin interne, et pédiatre spécialiste du sommeil de l'enfant.

Source

Agence France-Presse (AFP)


Cette semaine
L'importance de dire « merci »!

Malgré les petits soucis de la vie, nous avons toutes plusieurs raisons d’être reconnaissantes. Ça tombe bien : il est prouvé que dire merci est un gage de bonne santé physique et relationnelle! 

5 bricolages pour l'Action de grâce

Voici quelques suggestions de bricolage qui pourraient servir à décorer la table le soir de l’Action de grâce.

Activités pour profiter pleinement de l'Action de grâce

Le long week-end de l’Action de grâce est arrivé et, avec lui, l’occasion de profiter à 100% de son petit nid familial  dans une ambiance de plaisir, de couleurs et surtout de détente. Voici comment vraiment profiter de ce congé bien mérité.  

Électricité : pour une maison à l’épreuve de bébé

Présenté par Hydro-Québec

On le sait, les bambins sont des êtres très curieux ! Ils découvrent le monde qui les entoure un peu plus chaque jour et, dès lors qu’ils apprennent à ramper, ils deviennent très difficiles à arrêter !