Allaitement

L'allaitement et son impact sur la sexualité

Changements physiques

Suite à un accouchement, il y a de nombreux changements physiques qui influencent la sexualité. Le corps a changé de forme, souvent avec des rondeurs supplémentaires et quelques vergetures et il y a les lochies (saignements post-partum). Il peut alors être plus difficile pour la femme de se sentir désirable. À cela s’ajoute le fait qu’il peut y avoir des séquelles de l’accouchement, tel qu’un périnée meurtri.

La montée laiteuse, qui survient dans les premiers jours suivant l’accouchement, peut rendre les seins douloureux. De plus, il est très fréquent que les mamelons soient douloureux dans les débuts d’allaitement. En effet, de nombreuses femmes se retrouvent avec des gerçures, le temps que bébé et maman s’adaptent à l’allaitement et que la prise au sein soit bonne. D’autres problèmes d’allaitement peuvent également survenir, tels que des crevasses ou des mastites. Il est évident que pendant ces périodes où les seins sont sensibles, la femme ne perçoit pas ses seins comme des organes sexuels et n’a pas envie de se faire caresser la poitrine.

Les seins deviennent aussi plus gros et plus fermes, principalement en début d’allaitement et lorsqu’ils sont pleins de lait. Cette nouvelle poitrine galbée peut être source de fierté chez la femme et lui donner le sentiment d’être attirante. D’un autre côté, lorsque les seins se vident et deviennent plus mous, ou lorsqu’il y a des vergetures par exemple, il se peut que certaines femmes se sentent complexées par cette poitrine qui ne correspond pas aux critères de beauté véhiculés par la publicité.

Pendant les relations sexuelles, il est tout à fait normal que du lait s’écoule des seins. La stimulation des seins et surtout l’orgasme provoquent un réflexe d’éjection. Certains couples peuvent se sentir mal à l’aise devant cette explosion lactée, tandis que d’autres peuvent même y trouver un attrait. La plupart des couples sont surpris au début, puis s’y habituent. Au fur et à mesure de l’allaitement, il devient de moins en moins facile de provoquer un réflexe d’éjection en dehors de l’allaitement. Cette situation n’est donc que temporaire.

Donc, l’aspect de la poitrine est certes modifié pendant et après l’allaitement et, selon que l’on considère ces changements positifs ou négatifs, peut avoir un impact sur la place que les seins prennent dans les relations sexuelles et sur la libido en général.

Changements hormonaux

Au niveau hormonal, suite à l’accouchement, il y a une chute importante des taux d’œstrogènes et de progestérone. Cette baisse entraîne souvent une diminution de la lubrification vaginale et un amincissement de la paroi vaginale, rendant les rapports sexuels potentiellement moins confortables. De plus, ces changements hormonaux ont un impact sur la libido et sur le moral. Avec la fatigue et le sentiment de dépassement qu’on peut ressentir lorsqu’on devient parent, le baby blues est souvent au rendez-vous.

L’allaitement aussi provoque des changements hormonaux. La prolactine, hormone responsable de la production lactée, favorise l’attachement au bébé. Quant à l’ocytocine, hormone responsable du réflexe d’éjection du lait, elle favorise l’amour. Ces hormones créent donc un effet de bien-être chez la mère et l’incitent à prendre soin de son bébé. Chez certaines femmes, cet élan d’amour inconditionnel et de bien-être pour leur bébé peut les combler à un niveau où elles peuvent se détourner du conjoint et ne ressentir aucun désir sexuel.

Pour d’autres femmes, l’effet peut être totalement l’inverse. En effet, certaines femmes peuvent vivre une expérience très sensuelle avec l’allaitement. On remarque alors une certaine lubrification vaginale, parfois même de l’excitation sexuelle, voire un sentiment de bien-être comparable à l’orgasme. Ces hormones de l’attachement et de l’amour sont à leur taux maximal après la grossesse et baissent progressivement tout au long de l’allaitement, diminuant par le fait même leur impact sur la sexualité de la mère.

Changements psychologiques

Comme nous l’avons vu un peu plus haut, la femme peut réagir de multiples façons aux changements apportés par l’allaitement. Elle peut se sentir plus belle, plus sensuelle et avoir une libido accrue, comme elle peut avoir l’impression de ne plus tout à fait être une femme.

Le fait que les seins soient considérés comme un atout très important de la féminité et du pouvoir sexuel fait en sorte qu’on peut avoir un rapport très ambigu face à nos seins qui produisent maintenant du lait et qui nous rapprochent de notre animalité, en plus de ne plus ressembler à notre poitrine de jeune femme. Mettre le bébé sur cette zone érogène peut donner l’impression à certaines femmes de commettre un acte quelque peu incestueux et elles devront séparer dans leur esprit le sein nourricier du sein sexuel. Pour certaines, la poitrine se verra donc dépouillée de tout caractère sexuel, tandis que d’autres alterneront entre les deux fonctions ou encore, mixeront harmonieusement les deux réalités.

De plus, la mère est sollicitée plusieurs fois par jour par son bébé. Quand arrive le conjoint avec ses caresses, bien des femmes n’ont qu’une chose en tête : qu’on la laisse respirer! Après des heures d’allaitement, particulièrement quand il y a des écueils, bien des mères ont besoin d’espace et ne se sentent donc pas disponibles sexuellement pour leur conjoint.

Ainsi, bien des femmes vivent une période d’adaptation où elles doivent se redéfinir comme femme et amante et accepter ces changements.

Et l’homme dans tout ça?

Comment réagit l’homme dans tout ça? Il y a bien sûr autant de réactions qu’il y a d’hommes. Les réactions peuvent osciller entre le malaise, l’excitation, la normalité, le dégoût, l’humour, etc.

Certains hommes trouvent que leur amoureuse est d’une beauté resplendissante lorsqu’elle allaite. D’autres sont troublés de voir ces seins devenir la source nutritionnelle de leur poupon. Certains hommes peuvent même ressentir une certaine jalousie, car ils ont l’impression d’avoir perdu leur place. D’autres encore peuvent avoir de la difficulté à percevoir leur conjointe comme une amante maintenant qu’elle est mère, comme si c’est deux rôles étaient mutuellement exclusifs.

Pendant les rapports sexuels, certains hommes sont excités à la vue de ces seins bien ronds ou même par le lait qui en jaillit. Plusieurs toutefois ne savent pas trop où se positionner : ils ont peur de faire mal à leur amante, ils ressentent une certaine pudeur à embrasser ou lécher les seins.

Les hommes doivent donc aussi s’adapter à la situation et trouver leur zone de confort pour poursuivre une sexualité satisfaisante.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires