Allaitement

La contraception pendant et après l'allaitement

Il est très important que vous soyez au courant qu’il existe bel et bien des risques de tomber enceinte pendant et après l’allaitement.

Avoir un enfant demande beaucoup d’énergie et d’investissement personnel, donc il est de votre devoir d’éviter toute nouvelle grossesse trop rapprochée si vous ne voulez pas vous sentir submergée.

Sachez que l’allaitement n’est pas un moyen de contraception efficace et infaillible et encore moins une méthode sûre à 100 %, même s’il est vrai qu’allaiter contribue à ne pas avoir de règles. Toutefois, l’allaitement peut prévenir la grossesse dans plus de 98 % des cas si toutes les conditions suivantes sont respectées.

  • Si vous n’avez eu aucune menstruation ou simple perte de sang après 56 jours ou durant 8 semaines suivant l’accouchement.
  • Si l’allaitement est exclusif chez un bébé de moins de 6 mois, c’est-à-dire que vous lui donnez le sein uniquement le jour et la nuit et qu’il ne consomme aucun autre aliment que votre lait.
  • Si votre poupon ne dort pas plus de 6 heures et donc que vous l’allaitez dans des périodes ne dépassant pas les 6 heures.
  • Dans l'hypothèse où l'une seule de ces conditions ne soit pas respectée, prévoyez sans tarder une méthode de contraception efficace.
Voici, en rafale, quelques méthodes de contraception appropriées si vous allaitez:

  • L’utilisation du condom et d’un lubrifiant additionné de spermicide ou encore une mousse spermicide.
  • L’installation du stérilet 4 à 6 semaines après l'accouchement ou du diaphragme, 6 à 8 semaines après la naissance. Toutefois, votre gynécologue ou votre médecin devra, avant tout, vérifier la position de l’utérus pour s’assurer de l’efficacité du diaphragme.
  • Il y a aussi des méthodes naturelles telles que Billings et sympto-thermique. Pour cela, vous pouvez contacter SERÉNA ou votre CLSC pour obtenir de l’information supplémentaire. Votre médecin ou votre sage-femme pourrait aussi vous informer sur le sujet.
Les méthodes suivantes sont déconseillées durant l'allaitement

Les contraceptifs oraux combinés, c’est-à-dire ceux qui contiennent à la fois de la progestérone, de l’œstrogène et de la testostérone sont déconseillés pendant l’allaitement, car ils ont tendance à réduire l’approvisionnement en lait. Quant aux injections, elles sont à proscrire durant l’allaitement.

En cas d’accident…

Si vous avez une relation sexuelle non protégée ou sans contraception fiable, vous pouvez toujours utiliser les contraceptions d’urgence, soit le stérilet qui peut être installé jusqu’à 7 jours suivant la relation sexuelle ou encore la contraception orale d’urgence (« pillule du lendemain ») qui peut être prise jusqu'à 5 jours suivant la relation à risque. La pilule doit être ingérée deux fois, la première fois, très rapidement, c’est-à-dire après la relation à risque, et la seconde, 12 heures plus tard. Cette pilule est donnée par un pharmacien directement d’un comptoir pharmaceutique.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Passez un été magnifique au Québec grâce à Ulysse!

Participez pour gagner votre copie du livre “Étonnant Québec” des Guides de voyage Ulysse

Commentaires