Alimentation

Les petits gourmands

On s’inquiète des enfants qui ont un appétit d’oiseau, mais aussi de ceux qui ne semblent pas avoir de fond! Comment gérer l’appétit de nos petits gourmands?

Nous savons à quel point c’est important d’avoir une bonne alimentation pour tenir notre corps et notre esprit en santé. C’est encore plus vrai des jeunes enfants qui sont en développement constant et qui ont besoin d’une alimentation saine et variée pour soutenir toute cette énergie! Pourtant, environ le quart des parents rapporte avoir un enfant qui est difficile à table alors que de l’autre côté, le pourcentage d’enfants en surpoids augmente à une vitesse inquiétante! Comment peut-on savoir si notre enfant mange assez (ou trop!) et que peut-on faire pour lui apprendre de meilleures habitudes alimentaires?

L’enfant qui mange peu ou qui n’aime rien

Il y a plusieurs raisons qui peuvent faire en sorte qu’un enfant n’ait pas beaucoup d’appétit : la plupart sont temporaires comme son humeur, sa fatigue ou son niveau d’activité physique. Certains enfants ont aussi naturellement un appétit moins vorace tout en remplissant leurs besoins nutritionnels avec le peu qu’ils mangent. C’est parce que chaque enfant a un rythme de croissance personnel qui influence son appétit en conséquence. De plus, les enfants ont la capacité de reconnaître les signaux de faim et de satiété naturellement, et c’est important de les respecter afin de ne pas justement fausser ces signaux. L’important, c’est qu’il ait une croissance adéquate tout en ayant une alimentation saine et variée, combinée à de l’exercice physique.

Si son développement ou la qualité des aliments qu’il mange quotidiennement vous inquiète, il serait par contre peut-être indiqué d’effectuer certains changements à son alimentation afin d’éviter que ça ait des impacts négatifs sur sa santé à long terme.

Conseils et astuces pour le petit mangeur difficile
  • Les enfants sont curieux de nature, explorez ce beau trait de personnalité en les impliquant dans la préparation des repas et en leur faisant découvrir des aliments nutritifs colorés et variés servis de façon amusante.
  • Offrez des fruits frais plutôt que des jus sucrés et privilégiez l’eau entre les repas et le lait aux repas.
  • Essayez d’établir un horaire de repas et de collations régulier pour que votre enfant puisse anticiper ces moments au lieu d’être surpris en pleine période de jeu.
  • Laissez votre enfant avoir un certain contrôle sur ce qu’il mange. Par exemple, vous pouvez choisir la qualité des aliments, mais le laisser décider de la quantité qu’il désire de chaque aliment.
  • N’obligez pas votre enfant à terminer son assiette, il pourrait développer de mauvaises habitudes et une relation malsaine envers la nourriture.
  • Prenez votre repas à table, en famille, et faites-en une expérience positive sans source de distraction comme la télévision.
  • Ne donnez pas de punitions ou de récompenses reliées à la nourriture.
  • Si votre enfant n’aime pas un aliment, servez-le avec un aliment qu’il aime pour balancer.
  • Les dernières recherches démontrent qu’il est néfaste de priver les enfants de dessert puisque ça encourage la perception que le dessert est une récompense. Il est plutôt recommandé de limiter les desserts sucrés à un maximum de deux repas par semaine et de proposer des fruits et yogourts aux autres repas.
L’enfant qui n’a pas de fond

Votre enfant est un vrai gouffre sans fin et la quantité astronomique de nourriture qu’il peut absorber dans une journée vous inquiète? Tout comme l’enfant qui mange peu, il se peut que ce soit parce que ses propres besoins nutritionnels uniques sont plus importants ou qu’une situation temporaire comme une poussée de croissance ou de l’activité physique accrue en soit responsable. Il est également possible que ce comportement soit causé par une problématique vécue par votre enfant qui mange ses émotions ou qui ne reconnaît plus correctement ses signaux de satiété.

Peu importe la raison de son appétit vorace, il y a plusieurs stratégies que vous pouvez utiliser pour vous assurer d’offrir un environnement alimentaire sain à votre enfant pour qu’il puisse apprendre par lui-même à faire de bons choix :

  • En prévention, rappelez-vous qu’il faut toujours respecter les signaux de faim et de satiété d’un enfant; comme il est en pleine croissance et qu’il a des besoins nutritionnels élevés, il ne fait pas dérégler ces signaux à long terme.
  • Rappelez-vous que vous êtes en contrôle des aliments auxquels il a accès. Tout comme il peut être difficile pour nous de résister à une barre de chocolat qu’on sait cachée dans l’armoire, on ne peut pas blâmer un enfant qui sait qu’il y a des biscuits de ne pas choisir la pomme comme dessert. C’est pour cette raison qu’il est important de faire des bons choix alimentaires dès l’épicerie, afin de lui offrir une sélection saine et variée.
  • Montrez le bon exemple en faisant vous-même des choix alimentaires sains.
  • Certains enfants mangent beaucoup parce qu’ils mangent très vite! Apprenez à votre enfant à manger plus lentement, à bien mastiquer et à apprécier la saveur des aliments.
  • Évitez de trop vous concentrer sur la quantité d’aliments, de contrôler ses portions ou de restreindre les aliments qui contiennent du gras ou du sucre afin de ne pas en faire une expérience négative pour votre enfant.
  • En cas de doute, vous pouvez consulter une nutritionniste pour enfants qui pourra vous aider à déterminer si l’apport alimentaire de votre enfant est adéquat pour ses besoins personnels et qui pourra vous donner des conseils afin d’améliorer son alimentation.

Sources : ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec – Comportements alimentaires des enfants, Société canadienne de pédiatrie – Le mangeur difficile, Caroline Roosen (Nutritionniste) – Mon enfant mange-t-il trop?

Image de Mariem Melainine

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Passez un été magnifique au Québec grâce à Ulysse!

Participez pour gagner votre copie du livre “Étonnant Québec” des Guides de voyage Ulysse

Commentaires