Bébé

Introduction des aliments - Maman, j'ai faim!

Puisque chaque enfant est unique, il n’existe pas de règles absolues à respecter quand vient le temps d’introduire les aliments solides, seulement quelques grands principes de base.

La découverte des aliments : pas avant quatre mois!

Le lait maternel représente l’alimentation de choix pour les bébés nés à terme et en santé, et ce, jusqu’à l’âge de six mois. Lorsque la mère n’allaite pas, les préparations pour nourrissons enrichies de fer représentent le deuxième meilleur choix. Vers l’âge de six mois, le bébé semble être prêt physiquement et psychologiquement à manger des aliments.

Sachez que ce n’est qu’à partir de quatre mois que l’appareil digestif du bébé est assez mature pour digérer d’autres aliments que le lait. Sa muqueuse intestinale s’est renforcée, réduisant les risques d’allergies. Vers six mois, l’enfant a également un meilleur contrôle de sa tête et possède une meilleure coordination musculaire, lui permettant d’utiliser sa langue pour pousser les aliments vers sa gorge et les avaler.

Un bébé qui a doublé son poids de naissance, qui démontre de l’intérêt pour les aliments et qui vide les deux seins ou ses biberons sans être rassasié sont des signes que bébé est probablement prêt à passer aux aliments solides. À nouveau, cela se produit généralement vers l’âge de 4 à 6 mois.

Étape numéro un : débuter par les aliments riches en fer comme la viande

Les nouvelles recommandations sur l’alimentation des nourrissons, développée par Santé Canada, la Société canadienne de pédiatrie, les Diététistes du Canada et le Comité canadien pour l’allaitement, soulignent l’importance d’introduire des aliments riches en fer comme premiers aliments solides afin de favoriser une saine croissance. Le fer est essentiel pour le développement du cerveau de bébé ainsi que pour son développement cognitif, neurologique, moteur et comportemental.

Les parents peuvent donc commencer par introduire des céréales pour nourrissons enrichies de fer, mais aussi, par des viandes (poulet, porc, agneau, etc.) ou des substituts (œufs, sole, aiglefin, légumineuses, tofu, etc.). Et oui, vous pouvez introduire le poulet avant de faire goûter la patate douce à votre trésor. La raison étant qu’à partir de six mois, les réserves en fer des tout-petits diminuent et le lait maternel seul ne répond plus à leurs besoins. Voilà pourquoi les aliments riches en fer, comme les céréales enrichies de fer, la viande et les légumineuses, représentent les premiers aliments à faire découvrir à vos amours.

Cela dit, si vous préférez suivre l’ordre d’introduction « traditionnel » des aliments, c’est-à-dire débuter par les céréales et enchaîner avec les légumes, assurez-vous que votre bébé consomme chaque jour au moins deux portions de céréales enrichies en fer afin de répondre à ses besoins croissants en matière de fer.

Comme les produits laitiers sont peu riches en fer, vous pouvez attendre vers neuf mois avant de les intégrer au menu de votre enfant. Cela dit, si votre enfant a bon appétit, qu’il mange une variété intéressante d’aliments, incluant des aliments riches en fer, ne vous gênez pas pour inclure du yogourt ou du fromage à son alimentation. Par exemple, ma fille aimait bien que je lui prépare pour déjeuner de l’avoine (céréales complètes pour bébés enrichies de fer) mélangée avec du yogourt nature à 6 % et de la compote de pommes.

Vous pouvez aussi saupoudrer sa viande ou sa purée de légumes d’un fromage râpé. Finalement, dès 9-12 mois, vous pouvez introduire le lait de vache, mais pas avant. La raison étant que le lait de vache n’est pas adapté aux besoins spécifiques du nourrisson, contrairement au lait maternel ou commercial.

Pas de stress avec les aliments allergènes

De nouvelles preuves scientifiques démontrent qu’il n’existe plus de raisons de croire que l’introduction tardive des allergènes les plus populaires (ex. œufs, noix, fruits de mer) protège les enfants de développer éventuellement une allergie. Par exemple, nul besoin d’attendre à un an pour introduire le blanc de l’œuf ou le beurre d’arachides. Dès six mois, bébé peut explorer ces aliments même pour les enfants à risque d’allergie. Dans le cas d’allergies familiales, prenez tout simplement soin d’en discuter au préalable avec votre médecin afin qu’il puisse vous expliquer les démarches à suivre en cas d’une réaction allergique chez votre enfant.

Les fruits exotiques comme la mangue, le kiwi et l’ananas ne revêtent pas plus de risque d’allergie que les autres fruits. À nouveau, dès six mois, l’enfant peut s’amuser à découvrir le monde coloré et varié des fruits et légumes frais, surgelés ou en conserve (sans sel, sans sucre ajouté, sans additifs ni colorants). Cela dit, il est préférable d’attendre à neuf mois avant de servir des betteraves, des épinards et du navet qui sont naturellement riches en nitrates. Pour la même raison, n’utilisez pas l’eau de cuisson des carottes pour la confection des purées avant neuf mois.

La préparation maison de purées de fruits et légumes est simpliste. Il suffit de cuire votre fruit ou votre légume, idéalement à la vapeur pour conserver le maximum de nutriments, et de réduire en purée. Au besoin, ajoutez un peu d’eau pour obtenir une belle purée. Vous pouvez aussi ajouter un peu d’huile d’olive à vos purées de légumes, laquelle contient de bonnes matières pour la croissance de bébé. Et ne soyez pas timide d’ajouter quelques épices non plus. Plus vous exposez votre enfant à différentes saveurs, plus vous augmentez son répertoire culinaire.

Peu important l’ordre dans lequel vous introduisez les aliments, offrez un seul aliment à la fois, en commençant par des aliments uniques, non mélangés. Ainsi, si bébé présente des signes d’allergie ou d’intolérance, il vous sera plus facile d’en déterminer la cause. De plus, il est recommandé d’exposer votre enfant environ trois fois à l’aliment avant d’en introduire un nouveau.

Varier la texture des aliments

Pour que votre enfant puisse manger comme le reste de la famille vers l’âge de 1 an, il est important de varier la texture et la diversité des aliments que vous lui offrez. Pour débuter, vers l’âge de six mois, présentez-lui des aliments en purées lisses. À mesure qu’il s’habitue à manger, épaississez la texture. Vers 7 mois, commencez à lui servir des purées grossières, écrasées à la fourchette. Vers 8-9 mois, votre enfant est prêt à savourer des aliments mous et tendres, coupés en petits morceaux, qu’il pourra prendre avec ses doigts.

Cela dit, la diversification alimentaire gérée par le bébé, appelé « Baby Led Weaning » en anglais, semble de plus en plus populaire. Cette approche veut que le bébé découvre par lui-même les aliments, en explorant et en imitant les gens autour de lui. Le bébé apprend à manger seul, avec ses mains, tout en définissant lui-même le rythme de son repas, en mettant l’accent sur le jeu et l’exploration plutôt que sur l’alimentation. Cette façon de découvrir les aliments solides permettrait à l’enfant d’accepter une plus grande variété d’aliments puisque la diversification alimentaire se ferait plus naturellement. Voilà une avenue intéressante à explorer avec votre prochain enfant! À noter que les bébés semblent avoir moins de risque de s’étouffer s’ils contrôlent eux-mêmes ce qu’ils mettent dans leur bouche que s’ils sont nourris à la cuillère.

Suivez votre instinct

L’introduction des aliments solides doit se faire dans le plaisir et au rythme de votre enfant. Pour les quantités de nourriture à lui donner, fiez-vous davantage à l’appétit de votre enfant qu’aux informations dans les livres. Car après tout, si votre petit coco suit sa courbe de croissance, qu’il est heureux, souriant et en santé, c’est probablement parce qu’il est suffisamment bien nourri!

Par Julie DesGroseilliers, Dt.P.
Nutritionniste et porte-parole de la campagne J’aime à 5 à 10 par jour

Mouvement J’aime les fruits et légumes

Le Mouvement J’aime les fruits et les légumes, lancé en 2018 par l’Association québécoise de la distribution de fruits et légumes vise à sensibiliser les consommateurs québécois à l’importance de la consommation des fruits et légumes dans l’adoption de saines habitudes de vie. Partagez en utilisant le hashtag #JMFL sur les réseaux sociaux! Site internetFacebookInstagram  Les guides par produit sont des outils d’information conçus par l’AQDFL dans le but de mieux faire connaître et apprécier les joyaux nutritifs que sont les fruits et légumes. Retrouvez les tous ici.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Passez un été magnifique au Québec grâce à Ulysse!

Participez pour gagner votre copie du livre “Étonnant Québec” des Guides de voyage Ulysse

Commentaires