Famille

Le secret des enfants en santé

Bien sûr, la santé physique et psychologique varient d’un individu à l’autre, notamment en raison de certaines prédispositions génétiques. Cependant, certaines pratiques et habitudes de vie sont à privilégier pour élever des enfants en santé. En voici quelques-unes.

Allaiter longtemps, lorsque cela est possible

Attention : on ne dit pas que votre enfant ne sera pas en santé s’il n’est pas allaité! Mais les bienfaits de l’allaitement sont nombreux et bien documentés. En plus d’apporter tous les éléments nutritifs au bébé, le lait maternel aide l’enfant à rester en bonne santé tout au long de sa vie. L’Organisation mondiale de la santé recommande aux mères d’allaiter exclusivement leur nourrisson jusqu’à 6 mois et de poursuivre l’allaitement au moins jusqu’à l’âge de deux ans.

Accepter les microbes

Dans l’ouvrage Les microbes nos alliés, qui vient tout juste de paraître aux Éditions Trécarré, les auteurs B. Brett Finlay et Marie-Claire Arrieta veulent faire passer le message suivant : les enfants ont besoin de plus de microbes dans leur vie. « En assainissant les environnements de nos enfants, nous empêchons leurs systèmes immunitaires de mûrir comme ils l’ont fait pendant des millions d’années avant nous : avec beaucoup, beaucoup de microbes », peut-on lire (p. 28-29). Ainsi, laissez votre enfant se salir et se faire lécher le visage par le chien de la famille. Et, tant qu’à y être, profitez-en pour être moins intense sur le ménage!

Fermer les écrans

La Société canadienne de pédiatrie suggère de limiter le temps passé devant les écrans (télévision, ordinateur, tablettes, etc.). Ainsi, les enfants de moins de 2 ans ne devraient pas passer de temps devant les écrans alors que ceux âgés entre 2 à 5 ans ne devraient pas en passer plus d’une heure par jour. Les écrans devraient également être éteints lors des repas et des périodes de lecture. Pourquoi? Parce que le temps passé devant des écrans, en plus de faire obstacle aux interactions sociales et aux périodes de jeux actifs, « accroît le risque d’embonpoint ou d’obésité, de manque de sommeil, de manque de maturité scolaire, de manque d’attention, d’agressivité et de moins grande aptitude à se calmer seul ».

Avoir une alimentation saine

Offrir une grande variété d’aliments, leur faire manger beaucoup de fruits et légumes, limiter la consommation de sucre et de sel, éviter les produits transformés… la liste est longue, mais la santé est si précieuse qu’elle vaut le temps et les efforts déployés pour offrir une alimentation saine à nos enfants. Du coup, c’est toute la famille, adultes inclus, qui en profite.

Dormir suffisamment

Le sommeil est un élément indispensable au développement physique et psychologique. En effet, un sommeil de qualité permet notamment de renforcer les apprentissages, d’avoir une plus grande concentration, de faire preuve d’un raisonnement logique, de mieux gérer ses émotions et de renforcer le système immunitaire. On s’assure donc d’offrir à nos enfants un nombre suffisant d’heures de sommeil toutes les nuits. On recommande généralement de 10 à 13 heures de sommeil pour les enfants de 5 ans et moins et de 10 à 12 heures pour les enfants de 6 ans et plus.

Intégrer l’activité physique au quotidien

Sauter, danser, courir… Votre enfant devrait faire en moyenne 30 minutes d’activité physique par jour, idéalement à l’extérieur afin de profiter de l’air frais. Parmi les nombreux bienfaits de l’activité physique au quotidien, notons le maintien d’un poids santé, la bonne santé du cœur, la réduction du risque de diabète de type 2 et le renforcement des os et des muscles. Vous êtes le meilleur modèle pour l’encourager. Intégrez l’activité physique à votre propre mode de vie afin d’inspirer vos enfants à en faire tout autant! 


Cette semaine
Six questions pour faire la lumière sur la dermatologie en ligne

La télémédecine fait désormais partie du quotidien des familles québécoises. Mais quel est le niveau d'efficacité de cette pratique? Dre Émilie Bourgeault, dermatologue chez DermaGo.ca, nous donne son point de vue. 

La plagiocéphalie - syndrome de la tête plate

« Encore trop de bébés à la tête plate » selon l’article sur le sujet de la plagiocéphalie paru à l’automne 2017 dans le journal La Presse. Les récentes études sur cette condition clinique du nourrisson sont unanimes, pour éviter le port du casque (orthèse crânienne) le dépistage de la plagiocéphalie doit se faire très tôt.  

10 raisons de leur faire des câlins

Le 21 janvier, c’est la Journée internationale des câlins et plus que jamais on en a tous besoin! C’est le moment parfait pour devenir un peu gaga et se raconter tous ces petits riens qui nous explosent le cœur et nous poussent à étreindre nos enfants, peu importe leur âge!

L'attachement et le détachement parent-enfant

Est-ce que je vais rendre mon enfant dépendant si je le prends dans mes bras? Voilà la question que j’ai reçue d’une lectrice. Son bébé d’un an traverse une phase très « maman » ; elle se demande comment gérer la situation.

Nos Concours

Gagnez 1 camion Monster Jam de LEGO

Participez pour gagner un des deux nouveaux produits LEGO

Gagnez une carte-cadeau Boutique À Ton Tour

Participez pour gagner une des deux carte-cadeaux de 25$

Commentaires