Santé

Des cadeaux qui feront parler

Noël arrive à grands pas. Devant l’abondance des choix, nous vous aidons à trouver un cadeau qui permettra à l’enfant de s’amuser tout en développant son langage.

Chaque automne, nous sommes submergés de circulaires, d’annonces et de catalogues qui publicisent les nouveaux jeux et jouets. Depuis plusieurs années, la technologie ne cesse de progresser. De quoi faire saliver petits et grands et écorcher les oreilles des parents. Heureusement, nous pouvons écrire au père Noël et lui remettre entre les mains le choix du cadeau qui émerveillera notre chérubin... mais entre nous, il faut bien lui faire quelques suggestions!

Vive la technologie!

Pour beaucoup de parents, l’attrait pour la chose technologique inquiète et les demandes des enfants ne correspondent pas nécessairement aux valeurs que nous désirons leur transmettre, ni au portefeuille familial. Par ailleurs, les études sont claires : la technologie, oui! mais jouer avec son enfant n’a pas son pareil pour de multiples raisons. Mes expériences personnelles et professionnelles me portent à croire qu’il est important de ne pas tenir nos enfants en marge de ce phénomène technologique. Sans vouloir entrer dans un débat de société, nous ne pouvons nier qu’il peut être amusant de jouer sur une tablette ou manipuler des images à partir d’une manette. De plus, il importe que l’enfant s’approprie des connaissances de base dans ce domaine puisque les écoles sont de plus en plus dotées d’outils tels que les ordinateurs, les tableaux blancs interactifs et les tablettes électroniques.

Un plaidoyer pour les jouets et les jeux

Par contre, si vous me demandez quelle est ma préférence, je répondrais sans hésiter : les jouets et les jeux de société. Vous comprendrez mon biais personnel d’orthophoniste : le langage s’avère des plus importants pour moi, et son développement passe entre autres par les interactions enfant-enfant et parent-enfant par le biais du jeu. De plus, ils encouragent les jeunes à développer des habiletés de socialisation. Pour appuyer mes convictions personnelles et professionnelles, j’ai consulté de nombreuses études1, livres et documents qui appuient ce fait : jouer, c’est sérieux! L’enfant qui joue et avec qui on joue a plus de chances de réussir à l’école2. Par ailleurs, une excellente préparation part du fait que l’on aura initié les enfants au plaisir de la lecture. De surcroît, il existe un lien entre le bon développement du langage en bas âge et la façon dont l’enfant se débrouillera lorsqu’il entrera à l’école. Toutes de bonnes raisons pour guider notre enfant dans ses choix.

Le langage c’est quoi déjà?

Le langage est complexe. À certains moments, nous sommes celui qui écoute et comprend, et à un autre moment, c’est notre tour de parler. Nous sommes à la fois capables de choisir et comprendre les sons de la langue, le vocabulaire, les phrases et les règles de la communication. Nous apprenons des notions plus abstraites : les couleurs, les chiffres, les notions spatiales (par exemple : en haut, devant, loin), les notions de temps (les saisons, l’heure), les contraires, les catégories (comme les fruits, les meubles, les moyens de transport), les caractéristiques des objets (comme chaud, ouvert, gros).

L’enfant apprend un peu de chaque aspect au fil de son développement et plus ses performances s’améliorent, plus il devient habile pour décrire, expliquer et raconter. Tout ce qu’il apprend pour parler avant son entrée à l’école lui servira lorsque viendra le temps de comprendre les mots écrits et en produire à son tour. Par ailleurs, pour que l’enfant soit disposé à apprendre, il doit s’être entraîné à écouter, attendre son tour pour parler, discriminer les bruits des sons, comprendre des consignes, des règles et avoir développé certaines habiletés comme l’observation, la mémoire visuelle et la mémoire auditive.

Vous remarquerez que bon nombre de jeux permettent à l’enfant d’acquérir des connaissances parmi celles qui ont été mentionnées, ou encore l’aider à développer des habiletés pour communiquer avec les autres. Pour ces raisons, le choix des jeux favorisant un ou un autre aspect du langage peut être un atout.

Des jeux pour tous les aspects du langage

Bien sûr, tous les jeux et jouets ne sont pas égaux et ne favorisent pas nécessairement le développement du langage. De plus, les règles qui les accompagnent ne décrivent pas comment échanger avec son enfant dans le jeu. Nous vous présentons un éventail des choix possibles selon ce que vous désirez favoriser.

La communication en général, apprendre à raconter ou expliquer

  • les jouets pour faire semblant : cuisinette, établi, coffre à outils, poupées, camions, tapis avec route;
  • les jeux pour se pratiquer à faire des histoires : pastilles avec des images pour inventer des histoires, des suites ou des séquences d’images d’actions.

Le vocabulaire se développe par le fait de nommer des images, mais aussi par des activités de classement, de contraires, d’association et plusieurs autres.

  • les jeux de mémoire avec des objets;
  • les jeux (genre bingo) qui permettent de regrouper sur un même carton des images d’une même catégorie;
  • les jeux de domino où il faut associer deux images d’objets qui s’utilisent ensemble (un pinceau et de la peinture par exemple);
  • les jeux qui comportent des images à retrouver dans une grande image.
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Bayard Jeunesse fête la rentrée avec vous!

1000$ en prix à gagner, dont la chance que votre facture de fournitures scolaires vous soit payée!

Nos Concours

Passez du temps de qualité au Zoo de Granby!

Participez pour gagner deux laisser-passer pour le Zoo de Granby!

Commentaires