Grossesse/Maternité

J'aime (pas) être enceinte!

État de pur bonheur pour certaines. État d’inquiétudes et de malaises pour d’autres. La grossesse. Neuf mois où les femmes sont elles-mêmes, mais différentes.

La grossesse… un état d’ambiguïté. Certaines aiment, d’autres pas. Au cours des quarante semaines d’une grossesse, les émotions fluctuent. Le premier trimestre est souvent le plus angoissant. Les menaces sont plus grandes : « Bébé s’accrochera-t-il fermement? » ou « Tout est-il en ordre? », avant l’écoute du cœur pour la première fois ou la première rencontre avec le médecin. La fatigue accable les futures mamans qui se sentent souvent perturbées par tant de changements dans leur humeur alors que leur corps n’est pas encore modifié.

Puis, les semaines s’enchaînent. Pour certaines cela annonce le début d’un temps plus serein, pour d’autres, l’angoisse perdure. Mais au bout de ces quarante semaines, le bébé vient combler sa maman, c’est certain! Voici des témoignages divergents sur la grossesse.

J’aime… c’est une expérience unique!

Les femmes apprécient sentir la vie grandir en elles. Un sentiment à la fois réel et irréel. La grossesse confirme leur féminité, leur fécondité et même leur relation avec la « nature ». Elles se sentent privilégiées et chanceuses de créer la vie. Les émotions à fleur de peau, elles plongent dans un univers nouveau qui les fascine. Pouvoir parler à leur enfant alors qu’il n’est pas encore là, alors qu’elles le sentent quand même est, selon elles, indescriptible. La relation qui unit la future maman et l’enfant qu’elle « tricote » est unique et totalement magique.

Je n’aime pas… neuf mois de stress

Les grossesses difficiles, les menaces de fausse-couche, les suivis serrés, les anomalies, les tests difficiles, l’obligation de rester au lit, les contractions précoces, les nausées qui s’éternisent, les déprimes qui perdurent et les insomnies qui se multiplient… les inquiétudes de chaque trimestre sont un lot pesant à porter! Plus vulnérables et plus sensibles, les futures mamans trouvent parfois l’épopée exigeante émotionnellement!

J’aime… l’attente!

Attendre, espérer, souhaiter, imaginer, planifier, rêver, tout devient extraordinaire. Même faire un décompte constitue une belle aventure! L’inconnu est excitant! La famille se crée lentement…

« Je dois être la seule fille qui voulait vraiment se rendre à 42 semaines. Je voulais tellement en profiter… et j’en ai profité. J’ai accouché à 39 semaines et je pleurais parce que je ne voulais pas que ça se finisse déjà. J’avais hâte de voir mon bébé, bien sûr, mais je savais qu’une première grossesse, ça ne se revit pas deux fois », raconte Ève.

Je n’aime pas… c’est long, neuf mois!

Si certaines vivent une grossesse à risques, l’égrainage des semaines ne se fait jamais assez rapidement. Elles veulent accoucher à terme, les semaines sont affreusement longues. Les dates « butoir » – celui de 12 semaines pour les fausses-couches, celui de 20 semaines pour l’écho de contrôle, etc. – sont nombreuses. Elles accentuent la peur et réveillent des démons.

D’autres ne vivent aucun malaise physique, mais un inconfort profond. Neuf mois dans un tel état, c’est très, très long et pas très agréable!

J’aime… être aux petits soins avec moi

La grossesse peut être le moment idéal pour prendre de bonnes résolutions. Certaines y voient l’occasion pour renouer avec une hygiène de vie plus saine.

Et prendre soin de soi durant la grossesse en s’offrant de doux plaisirs, se les accorder juste « parce que je suis enceinte », ça fait du bien au moral! Et si les proches en font tout autant, quel beau moment! « J’ai aimé toutes les petites attentions de mon mari : massages de dos, soins des pieds, les petits mots doux, etc. », note Josée.

Je n’aime pas… être limitée dans mes choix

Finis certains sports! Remis à plus tard les soupers de sushis au poisson cru! Attention au fromage et à la listériose! Régime de diabète! Peu de choix de vêtement! La fin de la grossesse sonnera la fin des privations! Enfin, s’écriront celles qui en souffrent plus que les autres. Et c’est tout à fait légitime. Si certaines se passent sans problème d’alcool, d’autres rêvent de leur prochain verre de vin! À chacune ses limites dans ses limites!

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Le parcours de l’horreur pour des frissons assurés

Courez la chance de gagner 4 passes pour le parcours de l'horreur du Méga Parc

Apprendre l'anglais en s'amusant!

Courez la chance de gagner le jeu de cartes Hola Clara pour apprendre l'anglais.

Commentaires