Grossesse/Maternité

Être bien accompagnée, c'est important!

Aucun marathonien n’arrive le matin d’une course sans s’être préalablement préparé ou sans avoir évalué le parcours. Pour un accouchement, une bonne préparation est aussi essentielle. Soyez informée!

On a toutes besoin de savoir comment l’accouchement va se passer, ce qui peut arriver et les moyens qui existent pour nous aider. Posez sans gêne les mille et une questions qui vous préoccupent afin de ne pas rester dans le doute, là où les histoires d’accouchement horrible et terrifiant de vos connaissances et les suppositions s’accumulent. D’abord, être informée est rassurant et vous permet de choisir ce que vous voulez et surtout ce dont vous ne voulez pas. Vous vous sentirez plus libre d’accoucher comme vous le voulez.

Contrairement aux idées préconçues, il n’y a aucune préparation obligatoire. Vous pouvez choisir celle qui correspond à vos valeurs et à vos croyances. Sachez aussi que vous pouvez changer d’idée et même en suivre deux à la fois. Allez-y avec votre cœur et vos besoins d’être rassurée. Vous devez vous sentir écoutée respectueusement. Une question vous taraude, mais vous êtes certaine que l’infirmière ou la monitrice l’a déjà entendue 2000 fois. Qu’importe, posez-la quand même. Vous cherchez la réponse, cognez à toutes les portes devant vous. Une réponse ne vous suffit pas, demandez un autre avis. C’est vous, votre accouchement et votre bébé qui importent, ne l’oubliez jamais.

Préparation affective à la naissance

Pendant les mois qui précèdent l’arrivée de votre enfant, il est important d’établir une relation affectueuse et intime avec lui. C’est exactement ce que la préparation affective à la naissance propose : « une approche de la naissance axée sur l’importance du contact affectif et sur la prise en charge consciente de cet événement dans ses différentes phases ». Dans cette approche, les besoins psychoaffectifs de tous les acteurs de cette future naissance sont pris en considération afin de maximiser la sécurité et l’autonomie de chacun dans cette aventure. Une attention particulière est accordée aux futurs pères qui parfois tardent à se sentir en relation avec leur enfant alors qu’il n’est pas encore né. Par exemple, on propose aux parents des jeux relationnels afin d’établir des contacts affectifs avec le bébé. Étonnamment, ils pourront percevoir les réponses du bébé dès le 3e mois de grossesse. On invite aussi les frères et les sœurs de l’enfant à naître à participer à ces jeux. Une bonne manière de les intégrer aux bouleversements à venir.

Cette approche propose aussi une préparation à la naissance qui favorise l’autonomie du couple en lui donnant confiance en ses capacités de mettre un enfant au monde. Aussi, les parents qui le souhaitent peuvent poursuivre la démarche pendant la première année de vie de leur tout-petit.

Infos
La préparation affective à la naissance ou 1-866-334-2323

La méthode Bonapace

La méthode Bonapace est une préparation qui vise la diminution de la douleur afin de limiter les interventions médicales au cours de l’accouchement.

Cette approche accorde une place immense au futur papa qui devient l’allié principal de la femme lors de l’épreuve physique que représente l’accouchement. Dans certains CLSC ou dans certains centres hospitaliers du Québec, des formatrices donnent des cours pour que les couples se familiarisent avec cette approche non pharmacologique.

Durant ces sessions, on apprend d’abord aux futurs parents le mécanisme de la douleur. Ensuite, on leur enseigne des techniques de massage non douloureux à faire pour bloquer la transmission du message de douleur au cerveau et des techniques de stimulation douloureuse de certaines zones du cops qui permettent le déclenchement de production d’endorphines, des antidouleurs naturels.
Un livre, un coffret et une cassette vidéo de cette technique sont disponibles en plus des formations.

Lisez le texte de notre spécialiste de la méthode Bonapace, Pierre Blais.

Réseau d’accompagnantes

L’accompagnante à la naissance, également appelée doula, est une professionnelle qui offre un support non médical à la femme qui accouche et à son conjoint. Le couple rencontre généralement plusieurs fois son accompagnante durant la grossesse pour discuter, entre autres, de ses besoins, ses valeurs, ses préférences quant à l’accouchement et ses désirs. Un lien de confiance s’établit rapidement entre eux. L’accompagnante les informe afin qu’il puisse faire des choix éclairés.

L’accompagnante à la naissance sert de guide, supporte les parents dans leur choix le jour de l’accouchement, que ceux-ci privilégient un accouchement strictement naturel ou non. Elle est présente le jour de l’accouchement pendant la période désirée par les futurs parents. Elle peut les rejoindre à la maison ou seulement à l’hôpital. Elle sera le lien entre le couple et le personnel médical et, en tout temps, elle est là pour aider à préserver l’intimité du couple et à faire respecter les choix et les décisions de sa patiente.

Contrairement à la sage-femme, l’accompagnante à la naissance n’est pas autorisée à poser une intervention médicale ni à pratiquer, seule, un accouchement. Son rôle en est un de supporteur et de guide. Elle est en fait « la gardienne de l’intimité » du couple et celle qui s’assure que la femme a tout le soutien possible pour mener à terme son accouchement comme elle le désire.

Lisez les textes de notre spécialiste accompagnante à la naissance, Audrey Thibault.

Infos

Sage-femme

Au Québec, il est possible d’accoucher en maison de naissance ou à domicile avec une sage-femme. On peut également accoucher avec elle à l’hôpital Lasalle (seul établissement actuellement à offrir ce service). Par contre, on doit avoir une place en maison de naissance pour avoir accès à ses services gratuits. Une sage-femme peut suivre les grossesses qui se déroulent normalement, soit 80 % de l’ensemble des grossesses. Comme la loi sur les pratiques sages-femmes le stipule, le champ de pratique des sages-femmes comprend tous les actes ayant pour objet de donner à une femme les soins et les services professionnels requis pendant la grossesse, le travail et l’accouchement. Mais le suivi de la sage-femme va au-delà de la naissance et du suivi physiologique. Elle établit avec chaque patiente une relation qui se prolongera jusqu’à la période postnatale. Aussi, la sage-femme apporte une attention particulière au conjoint, à la famille et à la femme, en les guidant dans cette transformation, autant du point de vue physique que psychologique. 

Lisez nos textes sur les sages-femmes.

Infos
Pour prendre contact avec une sage-femme, contactez l’Ordre des sages-femmes du Québec ou encore une des maisons de naissance du Québec.

Acupuncture

Depuis moins d’une dizaine d’années, l’acupuncture a fait son entrée dans les salles d’accouchement au Québec. Depuis, deux hôpitaux – Sainte-Justine et LaSalle – ont permis à des centaines de patientes de bénéficier de traitements d’acupuncture pendant leur accouchement. Depuis octobre 2002, à l’Unité Familiale des Naissances de l’hôpital LaSalle, il existe le premier service de garde en acupuncture obstétricale au Canada

L’acupuncture peut soulager différents maux durant la grossesse, mais elle a des effets aussi sur le travail lors de l’accouchement. Une étude a été mise sur pied à l’hôpital Sainte-Justine sur les effets de l’acupuncture sur la dilatation du périnée en cours de travail. Entre autres, l’acupuncture peut aider à la dilatation du col, permettre de réduire les douleurs dorsales, lombaires et dans les zones pelvienne et vaginale et provoquer des contractions lorsque le terme est dépassé.

Lisez les articles de notre spécialiste en acupuncture, Edith Charbonneau.

Infos

  • Ordre des acupuncteurs du Québec ou (514) 523-2882, 1-800-474-5914
  • Jean Lévesque, responsable du programme de stage en obstétrique au Département d'acupuncture du Collège Rosemont, 6400, 16e Avenue à Montréal. 514-376-1620 (poste 351)

Cours prénataux

Les CLSC de chacune des régions du Québec offrent des cours prénataux et parfois même postnataux pour les résidants de leur région. Les futurs parents peuvent profiter de courtes formations survolant les étapes de la grossesse, de l’accouchement et des soins à apporter au bébé. Les cours se donnent en groupe, habituellement de soir, par une infirmière ou une formatrice.

Des organismes ou des accompagnatrices à la naissance offrent aussi des cours afin de vous préparer à l’accouchement. Certains endroits proposent des cours privés ou en petits groupes et selon vos horaires.

Chaque cours est élaboré selon certaines philosophies entourant la naissance. Pour faire le bon choix, rien ne vaut un coup de téléphone pour un premier contact éclairant. N’hésitez pas à magasiner votre formation! C’est votre accouchement après tout!

Lisez notre texte sur les cours prénataux.

Infos

Image de Nadine Descheneaux

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires