Grossesse/Maternité

Le choix d'accoucher

Il est faux de croire que depuis que la médecine peut soulager les femmes, l'acte n'offre que peu d'alternative. Vous avez le choix d’accoucher comme vous le voulez! Vraiment!

Bien sûr, vous pouvez, telle une autruche effarouchée, vous planter la tête dans le sol, repousser tous les livres sur la grossesse et couper court à toutes conversations sur les contractions. Mais le temps — et la vie! — vous rattrapera bien vite. Vous ne pouvez ignorer les changements qui s'opèrent et les appréhensions qui voguent subtilement dans votre tête en prétextant que vous aurez tôt-fait de demander une péridurale pour que le moment soit vite anesthésié de toutes douleurs! Erreur!

Une question de préparation

L’accouchement se prépare des mois à l'avance. C'est plus qu'une simple question de choisir un hôpital avec des chambres toutes repeintes dans de jolies teintes ou la disponibilité d'un lit d'appoint pour le futur papa. Les futures mamans ont le devoir de s'informer sur les possibilités qui existent et les éventualités qui planent. Tout peut arriver! Le meilleur moyen de se préparer est de lire énormément, de poser des questions et d'écouter les histoires des autres femmes. On apprend souvent sur les techniques alternatives pour soulager la douleur en parlant avec de nouvelles mamans qui aiment toujours raconter leur accouchement.

Et bien sûr, on fait fi des moues ennuyées de nos chums et on leur casse un peu les oreilles avec nos désirs, nos peurs, nos appréhensions, nos doutes et nos volontés face au déroulement de l’accouchement. Pas le temps de discuter la journée même de l’accouchement, vous aurez autre chose en tête! Avec lui, passez en revue les scénarios possibles, prenez le temps d'écrire votre plan de naissance et dites-lui franchement ce que vous voulez et ce que vous ne voulez absolument pas. Il sera votre porte-parole attitré! N’oubliez pas qu’un conjoint informé qui connaît et partage vos idées et votre vision sera votre meilleur allié – soutenant et patient — dans la salle d’accouchement. Apprenez à « accoucher » ensemble!

Être bien entourée

Bien malgré nous, quand le test affiche une double ligne, un grand tourbillon nous emporte vers des lieux trop souvent visités et des routines encastrées. On saute sur le téléphone à la recherche d'un médecin qui 1) accepte de nouvelles patientes 2) fait du bureau pas trop loin de chez soi et 3) accouche ses patientes dans l'hôpital de la région. Ainsi, trop de femmes se retrouvent au 3/4 de leur grossesse avec un médecin à qui elles sont gênées de poser une question, peu loquace, qui esquive nos doutes avec des affirmations peu convaincantes (du genre, « Vous n'êtes pas la seule à être passée par là! »), peu familier avec des approches plus naturelles, qui n’accouche que le tiers de ses patientes environ et qui, l'apprend-on toujours trop tard, sera en vacances en plein la date prévue de notre accouchement. De quoi désenchanter!

De là l'importance de magasiner son accouchement dès les premières semaines! On a toutes une copine qui a vécu un accouchement catastrophique au cours duquel se sont enchaînés pépins par-dessus malchance, combinés à de fâcheux hasards, et ce, aux mêmes intervalles que les contractions! Personne d’autre que vous ne peut faire en sorte que cela ne vous arrive jamais!

Vous devez choisir le médecin qui vous convient, qui respecte vos choix et votre perception de la naissance. Grandement émotives pendant les premières semaines de la grossesse, on a tendance à prendre le premier trouvé, même si c'est un homme et que vous vouliez une femme parce qu'on sait qu'en le rencontrant, on pourra entendre le cœur du bébé le plus tôt possible. Et puis, c'est bien normal d'avoir peur de ne pas trouver quelqu'un pour suivre votre grossesse.

Vous décidez, personne d'autre!

Mais ce qu'on ne se donne pas le droit de faire ou que l'on n'ose pas, c'est de changer d'idée, même à 6 mois de grossesse. Si on n'est pas satisfaite, si on ne se sent pas comprise et épaulée et si on doute que nos choix soient respectés, on peut demander à voir un autre médecin. On n'est pas tenue de spécifier vos allées et venues à votre docteur. Un deuxième avis, un autre regard et surtout une autre oreille peuvent faire toute la différence, le jour J venu. Parce que si on a le choix d'accoucher, on a aussi le droit de se tromper! Bonne grossesse!

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Participez pour gagner un exemplaire du livre « Incroyable érable »

Courez la chance de gagner le livre « Incroyable érable » d’une valeur de 30$.

Voyagez avec les Imageries !

Courez la chance de gagner trois imageries de trois pays.

Commentaires