Grossesse/Maternité

Zen pour accoucher!

Préparez-vous!

Il n’y a pas un athlète qui se présente le jour de la compétition de leur vie sans s’être préparé physiquement et mentalement. Faire de l’exercice pendant une grossesse ne raccourcit pas le temps de l’accouchement, mais permet à la femme d’être plus endurante.

Maintenant, les préparations offertes ne se limitent plus aux cours prénatals au CLSC du quartier. L’haptonomie, la sophrologie, le yoga prénatal, le chant prénatal, la méditation, la préparation affective à la naissance, l’aquamaman et bien d’autres techniques proposent aux futures mères d’être prêtes le jour J.

Faites un plan!

En préparant un plan de naissance, vous aurez l’esprit tranquille une fois rendue à l’hôpital. D’abord, vous n’aurez pas besoin de tout expliquer au personnel qui changera peut-être selon les heures de travail! Et comme vous aurez déjà songé aux multiples possibilités qui peuvent survenir, vous partez la tête déjà plus tranquille. Et il ne faut pas se le cacher, sur place, entre deux contractions, vous n'aurez pas l’esprit propre à réfléchir consciencieusement. Vaut mieux s’y prendre d’avance et en discuter avec son conjoint qui sera le porte-parole de votre plan de naissance!

Musique s’il vous plaît!

Si le chant prénatal améliore le souffle tout en relaxant les futures mamans, le chant natal ou une douce musique d’ambiance peuvent les détendre pendant l’accouchement. Le chant sécurise, relâche les tensions et libère des endorphines, ces hormones antidouleur naturelles!

Dans de l’eau chaude

Lorsque le bal des contractions est parti, se sentir enveloppée dans de l’eau chaude est bénéfique. Ainsi entourée, il est difficile d’être crispée. Bref, un moment de détente qui favorise le travail. Les douches - chaudes, bien sûr! - ont les mêmes effets calmants. On dit que si on a les pieds froids pendant l’accouchement, on a tendance à bloquer le bassin rendant le travail plus ardu. Gardez des bas chauds dans votre valise!

Massez-moi!

Pour être détendues et reposées, certaines se paient quelques massages professionnels pendant leur grossesse. Le jour de l’accouchement, profitez des mains du papa qui sera bien content de « faire » quelque chose de concret! Soyez à l’écoute de votre corps pour cibler les zones les plus réceptives. Et, Monsieur, soyez à l’écoute de votre douce qui pourrait d’un instant à l’autre ne plus supporter d’être touchée. La méthode Bonapace propose des massages non douloureux sur certaines zones sensibles pour bloquer la transmission au cerveau du message de douleur. Intéressant!

Visualisez

Entrer dans une bulle bien à soi et ne pas se laisser déranger (ici, le papa doit devenir le chien de garde qui vous protège de toutes stimulations extérieures) permet de lâcher prise. Visualisez un cercle qui s’ouvre. Imaginez un endroit paisible ou des gens que vous aimez.

Secouez votre cerveau primitif

Selon Michel Odent, accoucher est un acte instinctif et cérébral. Pendant l’accouchement, le cerveau primitif – celui que les humains partagent avec les animaux – sécrète les hormones nécessaires aux contractions utérines. Toutefois, l’activité du cerveau primitif peut être perturbée si le néocortex – cerveau de l’approche scientifique, rationnelle, logique et du langage – est stimulé. Ceci s’explique, car la sécrétion des hormones nécessaires au déroulement de l’accouchement normal s’accompagne d’une réduction de l’activité de ce nouveau cerveau. Lors de l’accouchement, secouez votre cerveau primitif et laissez votre néocortex se relâcher.

Lorsque le cerveau primitif s’active, on note souvent que les femmes changent d’état de conscience. C’est bon signe! Et rappelez-vous que ce n’est pas le temps d’essayer de se souvenir d’un numéro de téléphone, de mettre trop de lumière dans la pièce (la lumière stimule la vue, le plus intellectuel des sens), ni de compter les minutes qui s’écoulent... ce serait stimuler le néocortex et inhiber les actions nécessaires du cerveau primitif.

Oubliez les chiffres

« Dilatée à 3 cm et effacée à 50 % à 11h27. Je suis ici depuis quatre heures et demie. J’évalue la douleur à 6/10 ». Halte-là! Balancez toutes ces pensées numériques qui ne font que vous stresser davantage! Accoucher ne se mesure pas. Rien ne sert de tout calculer ou de minuter. Faites-vous confiance, ayez confiance en votre bébé qui fait un extraordinaire voyage! Laissez donc votre montre à la maison!

Centrez-vous sur votre bébé

Pour votre enfant, c’est le voyage de sa vie. Pour vous aussi. Mais des deux, c’est lui qui le vivra le plus intensément. Il basculera d’un monde sombre, douillet et chaud à un environnement éclairé, frisquet où il se sentira d’abord perdu. Soyez attentive à ses mouvements. Sentez ses déplacements. Restez en contact avec lui pour travailler ensemble jusqu'à sa naissance.

Osez l’acupuncture

Saviez-vous que les hôpitaux Sainte-Justine et LaSalle bénéficient de services en acupuncture obstétricale pour leurs patientes lors des accouchements? Innovateur!

Une étude britannique a annoncé que l'acupuncture serait en effet efficace pour diminuer les douleurs des contractions.

Bougez

Rester étendue sur le dos exerce une plus grande pression sur les reins. Et puisque personne ne vous interdira de bouger, profitez-en! Certaines arpentent les corridors, s’arrêtant, attendries, devant la pouponnière. D’autres préfèrent utiliser le ballon pour faire passer les contractions. Finalement, certaines futures mamans diversifient les positions lors des contractions afin de se soulager. Le mot d’ordre reste le même : bouger!

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Participez pour gagner un exemplaire du livre « Incroyable érable »

Courez la chance de gagner le livre « Incroyable érable » d’une valeur de 30$.

Voyagez avec les Imageries !

Courez la chance de gagner trois imageries de trois pays.

Commentaires