Grossesse/Maternité

10 choses à savoir sur l'accouchement dans l'eau

Pour bien des femmes qui redoutent l’accouchement, l’accouchement dans l’eau procure une approche douce et différente. Que savez-vous au sujet de cette méthode unique?

Pourquoi accoucher dans l’eau?

L’eau aide à se détendre. Si l’eau n’empêche pas la douleur des contractions, elle permet tout de même de se détendre pendant le travail, ce qui donne l’impression de moins souffrir. Bien plongée dans un bain d’eau tiède, la future mère respire mieux, détend ses muscles et réduit son stress, ce qui a un effet positif sur le bébé. Si le bain est à la bonne température, entre 34 et 36 degrés Celsius, le bain devrait aussi aider à la dilatation du col.

En parler dans son plan de naissance

Accoucher dans l’eau demande une certaine préparation et tous les spécialistes ne sont pas à l’aise avec cette méthode. Pour vous assurer de pouvoir accoucher dans l’eau, il est donc préférable d’en parler avec votre médecin ou votre sage-femme aussitôt que possible.

Certains hôpitaux le permettent

L’accouchement dans l’eau se pratique dans certains hôpitaux, dans certaines maisons de naissance et parfois à domicile. L’hôpital LaSalle, notamment, possède des baignoires à remous qui permettent de se détendre pendant le travail.

Ce n’est pas pour tout le monde

Pour pouvoir accoucher dans l’eau, il faut absolument avoir eu une grossesse sans anicroche. Si vous avez besoin d’un suivi particulier, d’une épidurale, de perfusions ou si vous êtes très mal à l’aise dans l’eau, il est préférable d’avoir recours à une méthode plus classique. De même, si vous habitez assez loin d’un hôpital, vous ne devriez pas avoir recours à cette méthode à la maison.

Le bassin doit être entièrement submergé

On ne peut pas accoucher dans une petite baignoire. Pour pouvoir accoucher dans l’eau, il faut absolument avoir accès à un bain très profond ou à une petite piscine pour que votre bassin soit complètement sous l’eau.

On peut acheter une piscine pour accoucher à la maison

Si vous voulez accoucher dans l’eau à la maison, vous pouvez vous procurer une piscine conçue à cet effet. Idéalement, vous devriez acheter une piscine neuve en raison des bactéries qui pourraient rendre l’accouchement dans l’eau moins sécuritaire dans une piscine qui a déjà servi. Il est très difficile de nettoyer du plastique parfaitement, il est donc toujours préférable d’acheter une piscine de bonne qualité et si elle n’est pas neuve, de vous assurer que vous pourrez bien la nettoyer sans l’abîmer.

Bébé ne respirera pas dans l’eau

À la naissance, un bébé peut demeurer jusqu’à une minute sous l’eau sans respirer grâce au réflexe d’apnée. Il ne devrait donc pas tenter de prendre sa première respiration sous l’eau, à moins d’avoir manqué d’oxygène pendant l’accouchement à cause d’un placenta déficient ou si sa tête sort de l’eau avant son corps. Une fois que votre bébé sera né, le médecin ou la sage-femme vérifieront son oxygénation pour s’assurer que tout va bien.

Le risque des selles

Un des principaux risques liés à l’accouchement dans l’eau est la prolifération de bactéries, or, il n’est pas impossible qu’une femme vide ses intestins dans le bain. Si cela vous arrive, le médecin ou la sage-femme décideront de ce qu’il faut faire afin d’accoucher dans des conditions optimales, sachant que même en naissant dans l’eau ou dans l’air, un bébé ne naîtra jamais dans un environnement complètement stérile.

L’avantage de l’eau tiède

L’avantage principal pour le bébé de la naissance dans l’eau est le côté paisible de la chose. Votre bébé se retrouve dans un environnement aquatique et tiède, similaire à celui qui a connu dans votre ventre. Selon plusieurs mamans qui ont accouché dans l’eau, ce sentiment aide le bébé à venir au monde dans le calme.

Et si je change d’idée?

Bien des raisons peuvent vous faire changer d’idée pendant l’accouchement. L’inconfort, la douleur ou la panique sont autant de raison de vous décider à sortir de l’eau. Il est aussi possible que votre sage-femme ou votre médecin décident qu’il est préférable de procéder autrement si l’eau est trop sale, si le travail est trop long ou si votre pression artérielle augmente. Ce n’est pas grave et vous aurez toujours la possibilité d’accoucher autrement en temps et lieu.

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.


Cette semaine
Gérer l’entre-deux des saisons

Froid, chaud, chaud, froid, chaud… entre deux saisons, le mercure joue au yoyo et avec notre patience. On ne sait jamais comment habiller les enfants : c’est un véritable casse-tête! Voici donc nos conseils pas bêtes pour arriver à mieux gérer.

Survivre aux devoirs en 10 trucs

Après le brouhaha de la rentrée, bien vite on fait face aux « terribles » devoirs. Voici 10 trucs pour survivre à ce moment tant redouté par les familles.

L’écoanxiété : le nouveau mal du siècle

Vous avez très certainement entendu parler de Greta Thunberg, cette jeune militante suédoise qui, du haut de ses 16 ans, lutte corps et âme contre le réchauffement climatique. Mais saviez-vous que cette préoccupation extrême pour le sort de notre planète porte un nom?

15 mots de vocabulaire qu’on apprend en devenant parents

C’est fou comme notre vocabulaire s’élargit quand un petit être est sur le point de naître. Du moment de la conception à l’accouchement en passant par les neufs mois de grossesse, sans oublier l’entrée à la garderie et les virus qui viennent avec.

Nos Concours

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Suivez-nous
Facebook Twitter Pinterest Instagram Youtube

Plus de fruits et légumes pour des lunchs haut en couleurs et en saveurs!

Activités de la semaine

Les meilleures activités et sorties du mois de septembre 2022