Grossesse/Maternité

J’ai accouché dans l’eau

Inoubliable. Fascinante. Douceur. Puissante. Riche. Les mots et les images se succèdent quand on demande aux mamans qui ont accouché dans l’eau de nous parler de leur expérience. Mamanpourlavie.com leur donne la parole.

Pourquoi vouloir accoucher dans l’eau?

« Lors de mon 1er accouchement (à l’hôpital), je me sentais seule et dépourvue. À un moment, je me suis mise à m’imaginer que je plongeais dans l’eau et que je nageais à toute vitesse. Tranquillement, avec chaque contraction, je replongeais dans l’eau et je nageais le temps de la contraction. Cette visualisation m’a beaucoup aidée et je me sentais tellement bien. Ça m’a donné envie d’accoucher dans l’eau pour le prochain bébé. Pour le 2e, j’ai donné naissance en maison de naissance. Je voulais accoucher dans l’eau, mais la chambre avec le bain était prise alors je n’ai pas pu. Toutefois, je suis restée dans le bain pendant tout le travail, soit jusqu’à la poussée. Les bulles du bain-tourbillon étaient exquises! J’ai adoré me sentir flotter dans l’eau. Donc, pour le 3e, nous avons choisi une naissance à la maison. Pour y arriver, nous avons acheté une piscine gonflable que nous avons mise dans notre chambre et que nous remplissions pendant le travail. » 
— Nicole Pino, accompagnante à la naissance et maman de trois enfants 

« D’abord, c’était surtout par curiosité, ensuite parce que je me disais qu’un bébé préférait sûrement naître dans un milieu aquatique au lieu d’aérien et froid. »
— Marie-Claude Masse qui a accouché dans l’eau en juin 2007 au Centre de la maternité de l’Estrie à Sherbrooke

Que représente l’eau pour vous?

« J’adore l’eau depuis toujours. Je m’y sens bien. L’eau me permet de me détendre, de décrocher. J’ai un peu l’impression de renaître quand je m’abandonne dans l’eau. L’eau a aussi une symbolique très importante : elle est essentielle à la vie et la vie a commencé dans l’eau. C’est la source : le commencement comme la continuité. Dans un contexte de grossesse justement, le bébé baigne dans l’eau. D’ailleurs, enceinte, j’aime particulièrement me baigner. Je me sens plus proche de mon bébé, plus en symbiose, en plus d’être totalement détendue. »
— Nicole Pino

« J’ai fait beaucoup de nage synchronisée alors je suis bien dans l’eau. Durant la grossesse, je trouve que l’eau soulage (moins de poids) et pour l’accouchement, je trouve que c’est moins drastique pour le bébé. »
— Maire-Claude Baril qui a donné naissance, en juin 2006, à son troisième enfant dans l’eau à la Maison de naissance de la Rivière à Nicolet, après 2 accouchements à l’hôpital

Comment s’est déroulé votre accouchement?

« Parfois debout dans le bassin, parfois assise, parfois à 4 pattes. J’étais sur le divan quand les poussées ont commencé. Comme la naissance était imminente, ma sage-femme m’a demandé si je voulais aller dans l’eau, et j’y suis allée. »
— Danielle qui a accouché dans l’eau, dans son salon en août 2007, après un premier accouchement à domicile, mais pas dans l’eau  

« J’ai commencé à avoir quelques contractions dans l’après-midi, mais très douces. Un peu plus tard, ma sage-femme arrive et m’examine. À 18h, je suis à 5 cm. Même si mes contractions sont toujours aussi douces, il est évident que le travail est amorcé. Alors, on commence à remplir la piscine, tout en grignotant de temps en temps. Je fais aussi quelques appels pour le dire à mes amies, je m’occupe de mes enfants et j’appelle ma famille pour qu’elle s’occupe de mes enfants. Tout va très bien, je suis en pleine forme et de bonne humeur. La piscine prend du temps à se remplir, car elle est assez grande. Il fait un peu froid alors nous avons du mal à réchauffer l’eau. Soudainement, je sens une envie de pousser. J’avertis que ça pousse et je me précipite dans la piscine, toujours un peu trop froide. Je n’ai que le temps de me mettre à quatre pattes et je sens la tête entre mes jambes! Mon mari plonge alors dans l’eau tout habillé et nous prenons le bébé. Il faut le sortir tout de suite, car l’eau est trop froide pour lui. Mon mari et moi restons un moment dans l’eau, le temps d’expulser le placenta, avec mon bébé sur moi et quelques couvertures sur lui pour le garder au chaud. Mon garçon est né à 21h pile. »
— Nicole Pino

« Je suis arrivée au Centre à 1:30 du matin et à ce moment mes contractions étaient aux 2 minutes et très fortes d’ailleurs. Le bain était déjà rempli, l’eau à 37 degrés prête à nous accueillir moi et mon chum. Dilatée à 8 centimètres, presque tout était fait!! La sage-femme, Johanne Royer, ainsi que l’étudiante, Claudia Camus, étaient derrière nous, de sorte que l’on ne pouvait les voir. Elles ne disaient rien, mais étaient disponibles pour nous. En fait, leurs conseils n’étaient pas nécessaires, parce que mon corps savait précisément comment tout faire! Incroyable! Entre chaque contraction, je me berçais dans l’eau et l’état de presque apesanteur me libérait de tout ce poids. L’expulsion s’est faite dans l’eau, à 4:17 du matin; Émile était enfin là! Il est né avec un tour de cordon, mais la sage-femme l’a vite dénoué : je ne me suis rendu compte de rien! Les sages-femmes sont sorties et nous ont laissés, notre nouvelle famille, seule, dans l’intimité. Mon bébé était très calme et avait l’air presque serein. Seul son petit visage n’était pas dans l’eau. Il en profitait alors pour bouger tout son corps, se bercer dans cette eau enveloppante... »
— Marie-Claude Masse

« Mon accouchement s’est super bien déroulé. J’étais à 38.6 semaines. Quand nous sommes arrivés à la maison de naissance, j’étais dilatée à 6,5 cm. Pour soulager la douleur, on m’a offert de prendre un bain. Je n’en suis jamais ressortie. Quand j’ai été complète, on m’a demandé de pousser tranquillement, car la membrane n’était toujours pas rompue. Une toute petite poussée et pouffff! J’ai senti l’eau sortir avec une certaine pression. J’ai commencé à pousser à demi assise dans le bain, mon conjoint, qui en passant à fait un travail remarquable, me supportait pour que je ne glisse pas. Après seulement quelques poussées, la tête est sortie et la poussée d’ensuite il était là. »
— Marie-Claude Baril

Quelles sensations avez-vous ressenties?

« Relaxation, souplesse des tissus (périnée intact), douceur et confiance. »
— Dominique Pesant, accompagnante à la naissance certifiée, qui a accouché deux fois dans l’eau. 

« Un grand soulagement avec l’eau chaude, douleur coupée de moitié »
— Véronique Lévis qui a accouché son troisième enfant dans l’eau à la maison de naissance Mimosa à Saint-Romuald, après deux accouchements à l’hôpital

« Une grande autonomie. Je me sentais supportée par l’eau, sa densité, sa chaleur. Je sentais que mon bébé serait accueilli par l’eau, enveloppée. »
— Danielle

« Calme, sérénité, fierté, amour et grand bonheur. »
— Marie-Claude Masse

« Dans l’eau, je trouve que ça soulage, même si la douleur est très intense. Ce n’est pas la même sensation. Le périnée se dilate plus facilement. »
— Marie-Claude Baril

Qu’est-ce qui est différent de vos autres accouchements?

« La brûlure moins vive, plus agréable et c’est une poussée réflexe (non une poussée volontaire) »
— Véronique Lévis

« Chaque naissance est unique et il est difficile de comparer. J’ai la chance d’avoir des accouchements indolores alors l’eau ne change rien à la force des contractions dans mon cas. Je crois toutefois que le fait d’avoir été dans le bain-tourbillon pendant le travail pour mon 2e m’a permis de me laisser aller plus et de prendre plus le temps d’apprécier le travail. Pour mon 3e, j’étais occupée avec la logistique alors je vivais moins le travail en tant que tel. Pour le 1er, à l’hôpital, c’était loin de l’idéal. Je me sentais perdue dans cette chambre d’hôpital avec toutes ces machines et des visages inconnus qui venaient et sortaient. C’était très impersonnel et désacralisé. Il est clair pour moi que la présence de l’eau aide à s’abandonner à l’instant présent, tout en retrouvant une symbolique sacrée de la naissance, de la source de vie. »
— Nicole Pino

« C’est calme. Personnellement, je trouve que ça aide à se concentrer sur nos contractions. L’eau est vérifiée et est à la température de notre corps donc ce n’est pas trop chaud ni trop froid. L’ambiance est très zen. »
— Marie-Claude Baril

Et pour le bébé? Qu’avez-vous remarqué?

« Bébés très calmes et heureux. Ils adorent l’eau, de vrais dauphins! »
— Dominique Pesant 

« Mon petit bébé est un bébé très éveillé. Quand il est né, il pleurait beaucoup, je pense qu’il n’a pas apprécié l’eau qui était un peu chaude… et ensuite il a beaucoup dormi durant les deux premiers jours, il était calme, il buvait et dormait. On est tous retournés chez nous tranquillement et la vie a repris son cours. Et moi j’étais en pleine forme! »
— Véronique Lévis

« Ma fille est née tout doucement, c’est moi qui ai guidé son arrivée dans ce monde, qui l’ai prise sur moi. J’ai tenté de la garder au chaud, mais je voyais qu’elle avait froid, alors je suis sortie de l’eau, avec elle dans les bras. On s’est essuyées, on s’est regardées. Je l’ai gardée sur moi, emmaillotée, et ensuite seulement, j’ai regardé si c’était un garçon ou une fille. »
— Danielle

« Étant donné que l’eau était froide, il a pleuré en naissant et devait rester collé contre moi autrement il avait froid. Après le premier choc passé, il est devenu très calme. Aujourd’hui, mon bébé est toujours extrêmement calme et serein. Il est très éveillé et heureux. Il aime beaucoup être dans l’eau. »
— Nicole Pino

« Mon bébé était très calme et semblait à la fois curieux. Petit, on disait d’Émile qu’il était « zen »! Aujourd’hui, à sept mois, c’est un petit garçon très enjoué, curieux et qui placote beaucoup! »
— Marie-Claude Masse

« Mon bébé est venu au monde dans un environnement calme. Il était relaxe. Les yeux grands ouverts il était sur ma poitrine avec une couverture mouillée et une petite tuque de laine. Il avait l’air bien. Je l’ai allaité dans le bain pas longtemps après sa naissance. Wow! Aujourd’hui, c’est un petit bonhomme très espiègle. »
— Marie-Claude Baril

Conseils pour vous

Nous avons demandé aux mamans interrogées de vous livrer un conseil précieux si vous voulez tenter l’expérience d’une naissance aquatique. Les voici :

« D’avoir confiance en leurs capacités à mettre leur bébé au monde, car il n’est pas question d’avoir l’épidurale dans l’eau. De faire aussi leurs démarches auprès d’une maison de naissance LE PLUS TÔT POSSIBLE pour espérer avoir une place… »
— Dominique Pesant

« De se faire confiance : le corps d’une femme sait comment accoucher. C’est difficile à expliquer, mais plongez tête première dans cette étonnante expérience, qu’elle soit aquatique ou terrestre! »
— Marie-Claude Masse

« De ne pas se faire trop d’idée parce qu’on ne sait jamais lors de l’accouchement où on va vraiment se sentir à l’aise. »
— Marie-Claude Baril

« Une barboteuse Canadian Tire, 35 $! »
— Danielle

« Choisir une petite piscine qui ne prendra pas trop de temps à remplir et ne mettre que de l’eau chaude dedans si c’est l’hiver, car ça refroidit vite. C’est sûr que l’idéal c’est un bain-tourbillon ou un spa. »
— Nicole Pino

Merci à Dominique Pesant, Nicole Pino, Danielle, Marie-Claude Masse, Véronique Lévis et Marie-Claude Baril de nous avoir livré leur témoignage et d’avoir partagé avec nous leurs souvenirs de leur accouchement. Merci.

Image de Nadine Descheneaux

Autrice jeunesse et conférencière.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.


Cette semaine
Ménage de votre garde-robe

Vos tiroirs ont peine à ouvrir et votre penderie est sens dessus dessous, c’est le temps d’affronter ce chaos une fois pour toutes et de faire le grand ménage. Mais par où commencer?

Donner le bain à bébé

Le bain permet bien sûr de laver votre bébé, mais c'est aussi un super moment de détente, de plaisir et de complicité.

10 points positifs d'être parents d'un enfant unique

Avoir un enfant unique a longtemps été perçu négativement, et encore aujourd’hui. Pourtant, les enfants uniques sont de plus en plus nombreux alors que la carrière et le désir de liberté prennent de plus en plus d’importance dans la vie des parents.

Stimuler le cerveau des enfants

Le cerveau se transforme à mesure qu’on apprend et a besoin d’une belle variété d’activités pour se développer de manière équilibrée. Voici les meilleures activités à proposer à notre enfant.

Nos Concours

Gagnez une carte-cadeau chez Little Yogi

Participez pour gagner 100$ chez Little Yogi

Gagnez La Trousse Masque Hyaluronic2 de IDC+

Participez pour gagner une trousse de produits pour femmes

Commentaires

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Suivez-nous
Facebook Twitter Pinterest Instagram Youtube

Faire ses craies maison - Wooloo

7969 vues / 0 commentaire

Activités de la semaine

Les meilleures activités et sorties d'avril 2021