Enfant

Mon enfant est toujours sale!

Catastrophe ambulante!

Fiston mange seul? Résultat : il a des morceaux de carottes dans sa salopette, de la compote dans les cheveux, deux pois dans les bas et le dessous de votre table a un nouveau lustre nommé crème de « minigo ». Mieux encore, on le surprend à écraser avec attention et minutie des morceaux de banane au fond de son bol.

Il joue avec de la pâte à modeler ou il dessine? Résultat : notre table, ses mains et son tablier en sont aussi recouverts. Une visite au parc? Son puissant radar le mène vers toutes les flaques d’eau. Il ramène trois pelletées de sable dans ses souliers et des souvenirs verts sur ses genoux de ses glissades sur le gazon. Un détour à l’épicerie? On le surprend à s’essuyer le nez avec sa manche de chandail ou à essuyer le mur ou les voitures de ses mains.

En pleine période d’autonomie, d’opposition ou d’expérimentation – ou les trois à la fois –, nos petits nous en mettent plein la vue côté saleté, dégâts et taches en tout genre! Il n’est pas rare qu’on ait la vive impression que 4 bains par jour ne suffiraient pas pour les débarbouiller convenablement. On se surprend à toujours traîner une boîte de lingettes humides avec soi ou à lui essuyer la joue et le menton toutes les deux minutes, top chrono! Pire : notre panier à linge déborde chaque jour à la suite des nombreux changements de fringues des petits.

Est-ce l’expérience qui entre?

Peut-être que cette période de découvertes est la cause de la « non-propreté » relative de nos enfants. Il est vrai que les tout-petits explorent le monde par leurs sens. La psychologue et auteure de plusieurs livres sur les enfants Isabelle Filliozat l’explique en disant que les enfants entre 2 et 3 ans ont une intelligence sensorimotrice. Ils ont en effet, besoin de sentir le monde et le toucher avec leur bouche et leurs mains. Les enfants sont heureux, mais nous, on est un peu exaspérées. Trouver un juste milieu est souhaitable dans cette quête de découvertes! D’un côté, on ne le gronde pas pour ses expérimentations, mais on l’invite à poser lui-même les gestes qui le remettent propres. En l’aidant, bien sûr!

Si après le dîner, il a des fraises/compote/soupe jusque sur le front, on ne l’assomme pas à coup de « Tu ne manges pas comme un grand! ». On ne le débarbouille pas instantanément non plus. On l’amène devant le miroir pour qu’il constate qu’il s’en est mis partout. On lui demande ce qu’il voit, on s’étonne avec lui des résultats, etc. Ensuite, on l’aide à se débarbouiller. Pour ajouter au plaisir, on choisit quelques débarbouillettes rigolotes ou avec un personnage qu’il aime ou encore un savon attrayant ou à l’odeur attirante. Un attrait de plus pour que ce moment de lavage soit plus agréable! Ainsi, notre tout-petit n’est pas brimé dans ses expériences, mais il prend aussi peu à peu conscience de ses actes et des conséquences qu’elles entraînent.

2 minutes, tout propre : pas plus!

Il sort du bain. Il sent bon et est comme un sou neuf. Mais il ne le reste jamais longtemps! On a beau user de trucs et d’astuces, c’est peine perdue! Même si on l’habille à la dernière minute – le repas et les autres activités potentiellement « salissables » passées – le temps de chercher nos clés et on le retrouve à imiter la grenouille dans l’unique flaque de boue sur le trottoir. Provocation? Un peu, certainement! Les enfants sont les champions pour tester nos limites. Franchir les interdits semble être une joie!

Quand une situation semblable survient, on essaie de garder notre calme et on lui dit « On va devoir rentrer et te changer à nouveau. Tu te rappelles que je t’avais dit de ne pas faire cela pour éviter d’avoir à te changer encore! » Souvent, s’il n’apprécie pas vraiment s’habiller, se laver les mains ou se débarbouiller, cette tactique l’aide à comprendre la conséquence du franchissement de l’interdit. L’exercice suprême toutefois est aussi pour nous qui voyons le temps filer et les possibilités d’être en retard grimper de manière fulgurante et pour qui l’exercice de le changer à nouveau est tout un tour de force! 

Maladroit, inattentif ou insouciant?

Au risque de se décourager, il faut quand même répondre probablement un peu tout cela à la fois! Pas facile de transporter un verre de lait jusqu’au salon. Pas évident de penser à le poser sur la table avant de grimper sur le divan. Pas vraiment conscient, non plus, qu’un tout petit restant au fond du verre peut créer une magnifique grande coulisse blanchâtre sur le coussin.

Et de notre part, on devra essayer de prendre les choses avec un grain de sel pour lui montrer qu’il est capable de faire un peu plus attention :

  • « Ton chandail est trempé. Ça ne doit pas être agréable! On te change, mais ne va plus jouer dans l’eau! »
  • « Un dégât de jus par terre? Prends ce chiffon et on va nettoyer ensemble. »
  • « On ne dessine pas dans le visage. Voilà une débarbouillette et lave-toi un peu! »
  • « C’est l’heure de la collation. Va te laver les mains comme un grand. Grimpe sur ton petit banc et essuie-toi les mains ensuite sur la serviette. »

L’apprentissage est fait d’essai et d’erreur. On l’oublie parfois. Peut-être sommes-nous trop exigeantes envers nos petits? On les voudrait impeccables, mais on les veut aussi autonomes et indépendants. Si on fait tout à leur place, on risque de les laisser dans un état de dépendance envers nous. Est-ce vraiment ce que l’on veut? À méditer… en faisant notre lavage!

Boue ou bain?

Pour un tout-petit, il est tout aussi amusant – peut-être même plus! – de jouer dans la boue que dans son bain. Rusée, maman doit apprendre à profiter de la capacité à « jouer » avec n’importe quoi pour faire une partie de plaisir du lavage des mains, de prendre son bain, de ramasser un dégât ou de se brosser les cheveux. Simulée, peut-être. Mais quel bon moyen pour les inciter à ces petits rituels autour des principes élémentaires d’hygiène personnelle!

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Passez un été magnifique au Québec grâce à Ulysse!

Participez pour gagner votre copie du livre “Étonnant Québec” des Guides de voyage Ulysse

Commentaires