Santé

Se laver tout seul : à quel âge?

Votre enfant vous manifeste le désir de se laver seul, mais vous hésitez à savoir s’il est assez grand pour bien le faire et se prodiguer une hygiène adéquate? Vous ne savez pas comment favoriser son apprentissage? Voici les conseils de Caroline Baril, éducatrice spécialisée.

Votre enfant gagne peu à peu en autonomie. Depuis quelque temps, il répète souvent: « Maman, je suis capable! »  Mais à 4, 6, 7 ou 8 ans, peut-on penser qu’un enfant est assez grand pour prendre son bain ou sa douche seul? « Oui, considère Caroline Baril, éducatrice spécialisée et mère de deux filles. Il faut toutefois offrir une supervision adéquate, en restant près pour assurer la sécurité, et en vérifiant à la fin si l’enfant s’est bien lavé, par exemple. »

Attention!

Il n’est pas recommandé de laisser l’enfant seul dans la salle de bain, puisqu’il y a un risque accru de noyade jusqu’à l’âge de 4 ou 5 ans. Nous vous suggérons plutôt de laisser votre enfant se laver seul sous votre supervision.

Autonomie et maturité

Pour l’hygiène du bain comme pour l’habillement, les tâches domestiques, le vélo ou l’apprentissage d’un instrument de musique, chaque enfant se développe selon son propre rythme.

Quand peut-on penser que notre enfant sera capable de se laver seul? Quels signes devez-vous surveiller pour savoir que notre enfant est prêt à passer à cette étape? « Dès l’âge de 2 ou 3 ans, l’enfant peut commencer à se laver seul sur de petites sections, les jambes par exemple, indique Caroline Baril. L’apprentissage de l’hygiène, c’est d’abord l’imitation des gestes. Et assez tôt, l’enfant peut revendiquer un besoin d’intimité, une volonté de le faire de façon autonome. C’est important pour son développement de lui donner la chance de le faire. Il va gagner en confiance, en fierté et en autonomie. »

Âge et sécurité

À quatre ou cinq ans, vous pouvez laisser l’enfant se laver seul tout en restant dans la pièce. Suivez-le d’un œil. Vous pouvez plier une brassée de linge, par  exemple, ou feuilleter un magazine. 

Répétez-lui les parties du corps à bien nettoyer. Proposez-vous pour régler la température de l’eau ou lui rincer le dos ou les cheveux.

Vers six ans, l’enfant a assez d’autonomie pour se laver par lui-même. S’il manque d’enthousiasme, Caroline Baril suggère d’utiliser un minuteur en alternant une période de jeu, le lavage et une autre période de jeu. Un système d’émulation comme un tableau de mérite avec petites récompenses peut aider les plus récalcitrants.

Déterminez avec lui quelques règles: vous respectez son intimité, mais on ne verrouille pas la porte, vous allez vérifier à la fin s’il est bien rincé, etc. À 7 ou 8 ans, un enfant avec un développement normal devrait être en mesure de se laver, sans aide.

Votre rôle de parent

Au départ, chaque nouvel apprentissage exige de vous de la patience et un certain lâcher-prise. Rappelez-vous qu’il n’y a rien de grave à ce que son lavage ne soit pas parfait. Acceptez l’eau qui déborde du bain, les serviettes qui traînent... Encouragez votre enfant et saluez ses progrès.

Pour acquérir les bonnes habitudes, Caroline Baril rappelle l’importance de la routine, du rituel. Se laver chaque jour au même moment. Répéter les mêmes gestes dans un certain ordre. « Lorsque les enfants sont habitués à une séquence, c’est beaucoup plus facile pour eux de la reproduire », rappelle Mme Baril.

Des trucs pour l’aider dans son processus d’autonomie

  • Mettez à sa disposition au bord de la baignoire une éponge ou un gant de toilette.
  • Disposez un petit miroir dans la douche pour que votre enfant vérifie si ses cheveux sont adéquatement rincés après le shampoing.
  • Pour respecter son désir d’intimité tout en assurant la sécurité, l’enfant peut se laver derrière le rideau de douche.
  • Expliquez-lui avec des mots simples l’hygiène des parties intimes.
  • Installez un tapis antidérapant sur le sol de la douche.
  • Achetez des bouteilles de produits faciles à manipuler. Par exemple, des bouteilles munies d’un déversoir à pompe.
  • Installez un porte-serviette à sa hauteur.
  • Au besoin, recouvrez les robinets avec un gant de toilette pour éviter les brûlures.
  • Une douche située au sous-sol peut effrayer certains enfants. Pensez à ajouter de l’éclairage.
Image de Chantal  Lapointe


Cette semaine
Les signes avant-coureurs d’une crise cardiaque

Chaque année, des milliers de Canadiens et de Canadiennes succombent à une crise cardiaque parce qu’ils ne reçoivent pas le traitement médical approprié assez rapidement.

8 musées à visiter en famille

Quelle bonne idée de visiter un musée avec les enfants ! Excellente façon de les ouvrir sur le monde en plus d’aiguiser leur sens de l’observation et d’émoustiller leur curiosité. Voici 8 musées à visiter sans plus tarder !

Balado Naviguer ensemble : pour les parents ET les ados

Présenté par l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

Parents d’ado, vous savez que les sujets à aborder avec votre enfant sont nombreux et que les conversations sont parfois un peu difficiles. Les ados d’aujourd’hui vivent de nombreux changements dans une société en constante évolution, et les parents se sentent parfois démunis pour les soutenir. 

Les risques méconnus du diabète

Février est le mois du coeur. Une occasion parfaite pour se conscientiser à l’importance de notre santé cardiovasculaire afin de vivre longtemps et en pleine forme entourés de ceux qu’on aime. Mais quel est le lien avec le diabète?

Nos Concours

Gagnez l’édition québécoise du jeu Telestrations!

Participez pour gagner votre copie du jeu Telestrations