Couple/Sexualité

Passe-temps et passions

Le temps manque, mais on parvient un soir ou deux à s’évader : sortie entre amis, partie de hockey, pendant que l’autre parent rame avec les enfants! Comment éviter les litiges?

Ce soir, maman ira à son cours de peinture. Les enfants sont ravis que papa soit celui qui donnera le bain, car il les fait bien rire en les lavant! Papa, lui, sait qu’il aura la langue à terre avant de mettre les enfants au lit… car il y a aussi les leçons de la plus vieille à superviser!

Deux jours plus tard, papa s’offre un match de hockey avec son grand ami, avec qui il ira peut-être ensuite boire un verre. Maman assumera seule toutes les tâches du soir, qu’elle enchainera avec une petite histoire au lit, pour le plus grand plaisir des enfants. Maman, elle, redoute la fatigue qui suivra les autres tâches qu’elle a encore à faire après le dodo des enfants.

Comment jongler entre plaisir et responsabilités?

Faut-il abolir ces évasions hebdomadaires pour éviter le fardeau que chacun des conjoints impose ainsi à l’autre? Non, répond Claudie Arsenault, coach de gestion spécialisée en conciliation travail-famille. « Oui, il y a encore de la place pour les passions et les passe-temps lorsqu’on a des enfants, et ils sont essentiels ».

Car en fait, les passions et les activités sont essentielles pour certains adultes qui maintiennent ainsi leur bien-être physique et psychologique. « Mon conjoint fait beaucoup d’activités sportives l’hiver et l’été et je lui avais demandé à un moment donné s’il pouvait passer un peu plus de temps avec moi. Il m’avait répondu que s’il ne profitait pas du moment où il peut pratiquer son activité, il ne serait pas de bonne humeur de toute façon! », relate Mme Arsenault.

Il vaut donc mieux ne pas demander à l'autre de laisser tomber le passe-temps qui lui permet de s’évader et de faire le plein d’énergie… car c’est la meilleure façon de préparer le terrain aux tensions qui sèment la chicane. Selon Mme Arsenault, il est préférable de laisser l'autre souffler afin qu’il soit plus disponible ensuite pour passer du temps avec vous ou en famille.

Vous avalerez sans doute plus facilement la pilule de l’absence de votre homme si vous vous offrez également une activité hebdomadaire, sans les enfants.

Une entente, ça se discute!

Il faut ensuite trouver un terrain d’entente et non l’imposer, bien entendu. L’accord sera plus facile si chacun des conjoints consacre une plage horaire fixe à sa passion ou à son passe-temps et si tous deux sont d’accord sur l’importance de ne pas y déroger sauf pour des événements occasionnels ou incontournables.

Trouvez le temps

Vous croyez que vous ne disposez même pas d’une heure par semaine pour ce type d’évasion? Peut-être y parvenez-vous déjà sans même vous en rendre compte! Car en fait, signale Claudie Arsenault, un certain nombre de parents ne réalisent pas que leur emploi du temps contient déjà une activité qui leur appartient en exclusivité… simplement parce qu’ils n’en profitent pas suffisamment! « J’avais une cliente qui s’entraînait trois fois par semaine et elle disait qu’elle n’avait pas de temps pour elle! Alors que l’entraînement, c’est du temps qu’elle prend pour elle-même… Pour d’autres, c’est l’écoute de leur émission de télé le soir… »

Et l’argent?

Certains passe-temps et objets de passion ne coûtent presque rien alors que d’autres finissent par occasionner des dépenses importantes, qui peuvent s’avérer des sources de conflit.

Claudie Arsenault dévoile l’accord qu’elle a conclu avec son conjoint. Même si le couple a un compte conjoint, monsieur et madame consacrent une petite part de leurs revenus (un pourcentage fixe de leur salaire) à leurs dépenses personnelles, ce qui inclut celles qui sont consacrées aux activités individuelles. Ainsi, personne ne se sent coupable de se gâter!

Les parents dont l’horaire est réglé à la minute près ont avantage à réserver aussi un temps précis pour les activités familiales afin que chacun, incluant la famille, y trouve son compte.

Somme toute, signale Mme Arsenault, les parents consultent peu les spécialistes de la gestion du temps pour des désaccords au sujet des passe-temps de chacun. « On reproche beaucoup plus souvent à l’autre de travailler trop… »

Image de Josée Descôteaux


Cette semaine
Fêter l'Halloween à la maison

Cette année, on fête Halloween à la maison avec un party Glow in the dark façon Fiesta mexicaine! Voici comment préparer tout ça. 
 

L'Halloween au temps de la Covid-19

Pour une deuxième année consécutive, l’Halloween fait jaser. Après Dame Nature qui a fait des siennes l’an dernier, c’est au tour de la COVID-19 de gâcher les plans des tout-petits.

Desserts parfaits pour Halloween

Pour souligner l’Halloween dans la bonne humeur, quoi de mieux qu’un dessert drôle et thématique? En voici plusieurs que vous pourrez facilement faire avec les enfants.

Déguisement : pour rester dans la limite de l’acceptable

À l’origine, ce n’était qu’une fête. Une soirée spéciale où on enfilait des costumes terrifiants, pour éloigner les fantômes. Cette Halloween, ludique et festive, s’est ensuite invitée dans les écoles et voilà qu’elle nous cause de sacrés maux de tête. 

Nos Concours

Gagnez 5 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Participez pour gagner 5 livres pour enfants de 6 à 9 ans

Améliorez l'apprentissage de vos enfants grâce à Leap start 3D

Participez pour gagner le jeux Leap Start 3D d’une valeur de 60$

Commentaires