Bébé

Bébé ne s'endort qu'au sein ou dans les bras

Le moment où votre poupon dormira paisiblement entre vos bras fait rêver. Mais lorsque l’enfant n’arrive plus à dormir autrement, la situation peut, avec le temps devenir problématique.

Chaleur est égal à confort, et il n’y a rien de plus confortable que le corps de maman. Dès les premières minutes de vie, bébé cherchera cette présence réconfortante. Près de maman, cet être dépendant se sentira bien, en sécurité. Non seulement le sein le nourrit, mais il lui procure beaucoup de plaisir. Sa bouche est en effet le centre des plaisirs et des sensations pour bébé : c’est par elle qu’il expérimente ses premiers bonheurs. Il est donc normal que, bien douillet contre sa mère, en totale confiance, bébé se laisse aller au sommeil. Les premières semaines, voire les premiers mois, cette habitude plaît à la plupart des mères, qui en profitent pour se coller un peu, à leur tour. Faire la sieste avec bébé, c’est plutôt agréable après tout. Mais lorsque bébé ne réussit plus à trouver le sommeil autrement, lorsqu’il refuse de dormir, par exemple, dans son lit, ce qui était mignon comme tout se transforme peu à peu en cauchemar pour certaines.

Habitude

Entre 3 et 6 mois, bébé est en mesure de s’endormir seul, puisqu’il réussit à s’apaiser par lui-même. Ceci ne signifie pas que, du jour au lendemain, un bébé qui dormait dans vos bras réussira à s’endormir seul, dans son lit. Comme tout apprentissage, il y a des étapes et, pour certains enfants, ces étapes seront plus faciles à franchir que pour d’autres, qui mettront plus de temps. Pensez-y : si vous prenez toujours votre enfant dans vos bras, il n’aura jamais l’occasion de découvrir comment se déplacer tout seul. Et pour le sommeil, c’est exactement la même chose! Si, chaque nuit, vous l’endormez en lui donnant le sein ou le biberon, ou en le berçant, il ne parviendra jamais à trouver le sommeil de lui-même. En effet, les enfants sont très sensibles à la routine : s’endormir ainsi, contre vous, deviendra pour lui une habitude. Et plus vous encouragerez cette habitude, plus bébé aura de la difficulté à s’en départir. Sans compter qu’il aura tendance à se réveiller de plus en plus facilement lorsque vous tenterez de le placer dans son lit!

Trouver le sommeil

Tôt ou tard, bébé devra donc apprendre à trouver le sommeil par lui-même (et il est préférable que ce soit plus tôt que tard…) Que ce soit parce que vous retournez au travail, parce qu’il commence la garderie ou, tout simplement, parce que vous avez besoin d’un moment de répit, vous vous devez de briser cette habitude. Voici quelques pistes pour vous aider à y parvenir :

  • Essayez de bien identifier les signes de fatigue chez votre bébé. Ce n’est pas parce qu’il chigne ou pleure qu’il a nécessairement faim. Il est peut-être tout simplement fatigué, aussi, évitez de le mettre au sein dès qu’il commence à faire des siennes. S’il s’endort après quelques minutes au sein, c’est qu’il n’avait pas faim : il était tout simplement fatigué.
  • Un bébé trop fatigué sera plus agité et aura de la difficulté à s’apaiser par lui-même. Il aura alors besoin de votre présence pour y arriver. Conséquemment, résistez à l’envie de couper ses siestes. Valorisez plutôt une bonne routine et des heures de dodo régulières. Installez un rituel du coucher (bain, histoires, jeux calmes) et donnez à boire à votre bébé au début de celui-ci, pour qu’il cesse, peu à peu, d’associer le sein et le dodo.
  • Si bébé demande le sein, la bouteille ou les bras avant de s’endormir, c’est qu’il recherche du réconfort. Peut-être réussira-t-il à le trouver à l’aide d’une suce, d’une doudou ou d’un chandail imprégné de votre odeur. Néanmoins, souvenez-vous qu’un enfant qui s’endort toujours avec une suce risque d’avoir de la difficulté à se rendormir seul durant la nuit, s’il ne trouve plus sa tétine.
  • On pose bébé dans son lit alors qu’il est somnolent, mais pas totalement endormi. Certains s’endorment sans faire d’histoires; d’autres, non. Ceci est particulièrement vrai pour les plus grands qui ont été jusqu’alors habitués à s’endormir avec une tétée ou dans les bras.
  • Vous pouvez procéder d’un seul coup, et quitter sa chambre avec un simple « bonne nuit ». Si vous êtes inquiète, vous pouvez toujours attendre derrière la porte, pour le surveiller de temps en temps, mais prenez soin de ne pas le déranger.
  • Certaines préfèrent y aller étape par étape. Par exemple, vous pourriez rester assise à côté de son lit puis, au fil des soirs, vous éloigner un peu plus. Il vous demandera probablement le sein au début et, pour certains enfants, il sera plus difficile de vous voir sans pourtant avoir accès à vos bras. Cette méthode peut aussi s’avérer crève-cœur pour la mère, qui aura tendance à céder et prendre son poupon dans ses bras. Retour au point de départ…
  • La technique de l’attente progressive, plus souvent appelée la méthode du 5-10-15, a fait ses preuves auprès de nombreux parents, alors que d’autres la dénoncent comme étant cruelle.
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Le parcours de l’horreur pour des frissons assurés

Courez la chance de gagner 4 passes pour le parcours de l'horreur du Méga Parc

Apprendre l'anglais en s'amusant!

Courez la chance de gagner le jeu de cartes Hola Clara pour apprendre l'anglais.

Commentaires