Allaitement

Petit guide pour l'allaitement

Vous avez certainement entendu dire pendant votre grossesse que l'allaitement est la meilleure manière de nourrir votre nouveau-né. C'est effectivement l'un des plus beaux cadeaux que vous puissiez lui faire.

L'aliment parfait de mère Nature

C'est vraiment très simple. Les bébés humains ont besoin de lait humain. Le lait de vache est trop difficile à digérer avant que le bébé ait à peu près un an. Les formules lactées sont déjà mieux adaptées, mais pas aussi parfaites que votre propre lait peut l'être pour votre bébé. Votre bébé le sait également. Même si vous n'avez pas assez confiance en vous-même pour allaiter, votre bébé prendra probablement les commandes. Si votre bébé est placé sur vous dans l'heure ou les deux premières heures suivant sa naissance, il cherchera instinctivement votre sein.

Voyons maintenant de plus près pourquoi le lait maternel est le meilleur. Le premier « lait » que votre bébé recevra est le colostrum. Il s'agit d'un liquide transparent et gluant que vos seins préparent avant que le lait maternel ne commence à s'écouler. Ce lait est important, car il est rempli de protéines, de vitamines et de minéraux. Il fournit également des anticorps qui protègent votre bébé des maladies et renforcent son système immunitaire. Le colostrum contribue aussi à rapidement nettoyer les intestins de votre bébé. Et tout comme le lait maternel qui apparaît deux à quatre jours après la naissance, il est tout ce dont votre bébé a besoin. En fait, votre bébé se contentera très bien du lait maternel uniquement, et ce, jusqu'à six mois.

Allaitement 101

Lorsque l’on s'apprête à allaiter pour la première fois, il est réconfortant de savoir que même si l'allaitement est un processus naturel, il ne vous viendra pas forcément de manière naturelle. Ce qui est normal, car être mère est pour vous une chose nouvelle et on ne peut s'attendre à ce que vous sachiez tout faire. Contrairement à votre voiture ou à votre magnétoscope, votre bébé ne vient pas avec un mode d'emploi!

Faisons connaissance

C'est d'accord, votre bébé a faim. Comment le savez-vous? Avec le temps vous apprendrez à déchiffrer son langage corporel, ses petits signaux qui disent « Maman, j'ai faim! » Votre nouveau-né peut faire des mouvements de succion ou amener ses mains à son visage. Vous finirez par apprendre à faire la différence entre des pleurs de faim et des pleurs signalant qu'il est fatigué ou mal à l'aise. Dans les jours et les semaines à venir, vous deviendrez l'expert de votre bébé.

Se mettre à l'aise

Avant de commencer à allaiter, tentez de vous mettre à l'aise. De nombreuses positions sont possibles et vous pouvez en adopter plusieurs à différents moments de la journée. Par exemple, vous pouvez allaiter préférablement allongée au lit au milieu de la nuit parce que c'est plus pratique. Vous pouvez bercer le bébé dans vos bras, ou encore dans un fauteuil à bascule, ou vous pouvez essayer la position dite de « football » dans laquelle les jambes de votre bébé sont glissées sous votre bras de manière à ce que ses pieds soient vers votre dos. Cette position est d'autant plus agréable si vous avez subi une césarienne, car elle exerce moins de pression sur votre abdomen.

L'accrochage

Expliquer comment allaiter votre bébé peut paraître beaucoup plus compliqué que ça ne l’est en réalité. Tenez votre bébé de manière à ce qu'il soit face à votre sein. Vous pouvez l'encourager en brossant ses lèvres contre votre mamelon. L'odeur du lait suffira à lui mettre l'eau à la bouche! Au moment où votre bébé ouvre grand sa bouche, comme pour bâiller, vous y introduirez votre sein. Assurez-vous qu'il a le plus d'aréole (la peau pigmentée autour du mamelon) possible dans la bouche. C'est ce qui s'appelle avoir un bon « accrochage ». Ceci est bien important, car vous pourrez ressentir des douleurs si votre bébé suce uniquement le mamelon.

Maintenant que votre bébé est bien accroché, laissez-le boire autant que le cœur lui en dit. Ne restez pas les yeux rivés sur l'horloge, laissez votre bébé être votre guide. S'il paraît somnolent, vous pouvez rompre l'accrochage en introduisant doucement votre doigt dans le coin de sa bouche pour relâcher votre mamelon. Vous pouvez alors le faire roter et lui offrir l’autre sein.Quelle est votre fréquence?

Combien de temps tout cela dure-t-il?

Ça dépend de votre bébé. Il peut allaiter d'un sein pendant cinq à vingt minutes. Certains bébés allaitent des deux seins en une fois, alors que d'autres se contentent juste d’un. Il faut complètement vider un sein avant de passer à l'autre sein, car cela augmente la production de lait. Il faut commencer par allaiter le bébé avec un sein et, s'il a encore faim, passer à l'autre sein. Au prochain allaitement, vous devez offrir à votre bébé le même sein duquel il avait fini d'allaiter la dernière fois. Ainsi, les deux seins se videront un après l'autre. Au début, votre nouveau-né peut allaiter toutes les deux à trois heures et passer ensuite à des intervalles plus longs au fur et à mesure qu'il grandit. Nourrir sur demande est la meilleure démarche plutôt que d'essayer de suivre un horaire fixe. Suivez le rythme de votre bébé, c'est un enfant intelligent!

Aïe! Ça picote!

Si c’est votre première grossesse, vous et votre bébé avez tous les deux des choses à apprendre sur l’allaitement. Avez-vous déjà entendu l’expression, « on n’a rien sans rien »? Malheureusement, cette expression peut quelques fois s’appliquer à l’allaitement. Aussi merveilleux que l’allaitement puisse être, il peut être à l’origine de certains inconforts, particulièrement au début. Mais si vous ne renoncez pas et traversez cette première rude étape, vous et votre petit en retirerez quelque chose. Voyons brièvement quelques inquiétudes et problèmes fréquents liés à l’allaitement.

Mamelons douloureux : la douleur aux mamelons est ce dont les nouvelles mères se plaignent le plus souvent. Qui aurait cru qu’un être aussi minuscule puisse infliger une telle douleur? La solution à ce problème dépend de l’accrochage! Commencez par allaiter avec le sein qui est le moins douloureux et assurez-vous que votre bébé est convenablement accroché. Afin de soulager votre mamelon, vous pouvez demander à votre pharmacien de vous recommander une crème ou une lotion en vente libre. Une autre approche consiste à placer quelques gouttes de votre lait sur le mamelon après l’allaitement et de le laisser sécher à l’air libre.

Engorgement : vous produisez plus de lait que n’en requiert votre bébé et vos seins débordent. Avant d’allaiter, faites sortir du lait de votre sein afin de diminuer la pression. Votre bébé pourra alors s’accrocher plus facilement.

Conduits de lait bloqués : vous pourriez remarquer sur votre sein une masse ou un espace sensible et enflé. Appliquez des compresses tièdes sur le sein et allaitez souvent pour faciliter l’écoulement de lait.

Mastites : il s’agit d’une infection d’une ou de plusieurs glandes de lait dans le sein. Vous pourriez présenter de la fièvre, des frissons et des douleurs sur certaines parties de votre sein. Malgré la douleur, la mastite ne présente pas de danger pour vous ou votre bébé et vous devriez continuer d’allaiter. Cependant, vous devez quand même communiquer immédiatement avec votre médecin.

Quoi, moi inquiète?

Mis à part les problèmes physiques que vous pouvez éprouver, vous avez probablement d'autres questions et inquiétudes.

  • Est-ce que je produis assez de lait? Vous pouvez vous demander si vous serez en mesure de produire suffisamment de lait pour votre bébé. L’allaitement obéit au principe de l'offre et de la demande. Plus votre bébé boit, plus vous produisez du lait. Presque toutes les femmes peuvent produire assez de lait.
  • Pourquoi mes seins paraissent-ils différents? Vous pouvez vous inquiéter de l'apparence de vos seins une fois que votre bébé sera sevré. Oui, vos seins pourraient paraître un peu différents par la suite, mais certains changements seraient simplement attribuables au vieillissement. Un soutien-gorge bien ajusté avec un bon support peut être utile.
  • Devrais-je éviter de manger certains aliments? Quel que soit l'aliment que vous consommez, de petites quantités passeront dans votre lait; servez-vous donc de votre bon sens. Un régime alimentaire sain et équilibré est la meilleure chose. Une petite quantité d'alcool à l'occasion n’est pas nuisible, mais la cigarette et les autres drogues devraient être évitées. Vous pouvez allaiter même si vous fumez, mais vous devez fumer dans des endroits où votre bébé ne peut pas respirer la fumée.
  • Qu'en est-il des médicaments? II est toujours recommandé de consulter votre médecin ou votre pharmacien, même pour des produits en vente libre, comme des sirops pour la toux ou des suppositoires. Il n'est pas recommandé de prendre la pilule contraceptive si vous allaitez, car elle pourrait affecter la qualité et la quantité de votre lait maternel. Vous pourriez alors considérer d'autres options contraceptives. 
  • Puis-je conserver mon lait maternel? Vous vous demandez peut-être si vous pourrez encore sortir seule. Le lait maternel peut être pompé et conservé au réfrigérateur pendant quatre ou cinq jours ou au congélateur jusqu'à trois mois pour les moments où vous n'allaiterez pas.

L’aide est à portée de la main!

Vous n'éprouverez peut-être jamais de problèmes relatifs à l'allaitement, mais, le cas échéant, vous serez heureuse d'apprendre que la plupart de ces problèmes ont des solutions. Vous pouvez contacter votre médecin, la pouponnière de votre hôpital, l'établissement de santé publique de votre région, ou chercher s'il existe un groupe de soutien d'allaitement dans votre quartier. Parler à une amie qui a allaité pourrait même être instructif et réconfortant. À la fin de l'article, vous trouverez une liste de ressources qui pourraient vous être utiles.

Un lien sans pareil

La décision d'allaiter requiert tout un engagement de votre part puisque vous êtes la seule à pouvoir à allaiter votre bébé. De nombreuses femmes ne peuvent pas ou choisissent de ne pas allaiter pour différentes raisons et, heureusement, elles disposent de saines options. Il n'existe toutefois aucun substitut parfait au lait maternel. Ce dernier est toujours prêt, toujours à la bonne température. Il n'y a pas de bouteilles ou de tétines à stériliser, et il est tout à fait gratuit!

Plus important encore, votre enfant en retirera des bienfaits tout au long de sa vie, et vous aussi d'ailleurs. En effet, la revue the Journal of the American Medical Association a récemment publié une étude établissant un lien entre l'allaitement et l'intelligence. La revue Lancet a également publié une étude démontrant que plus une femme allaite longtemps, plus elle est à l'abri du cancer du sein. Mais mis à part tous les bienfaits médicaux, l'un des aspects les plus merveilleux de l'allaitement est le temps que vous passez à vous lier à votre bébé, et vous aurez des souvenirs que vous chérirez à tout jamais.

Qui décide?

Votre bébé, bien sûr! En tant que nouveau parent, vous apprendrez vite que votre petit miracle dirige votre vie. Ceci ne durera pas éternellement et avant de le savoir, vous reprendrez le contrôle de votre vie, même de votre vie sexuelle! Vous souvenez-vous de votre partenaire? Même si votre nouvelle relation avec votre bébé est très passionnelle, il est important de vous souvenir que votre partenaire a également besoin de tendresse, d'amour et d'attention. Peut-être êtes-vous un parent célibataire et n'êtes actuellement en relation avec personne. Mais vous êtes une amante avant d'être une mère et vous réaliserez qu'il y a de la place dans votre vie pour ces deux rôles.

Vous pouvez penser qu'en tant que mère qui allaite, vous ne pouvez pas devenir enceinte. L'allaitement offre une certaine protection, mais ce n’est pas une méthode de contraception éprouvée à 100 %. Vous pouvez d'ailleurs devenir enceinte même si vos menstruations n'ont pas encore repris. Les changements hormonaux de votre organisme peuvent aussi causer une sécheresse vaginale. Certaines femmes qui allaitent se plaignent de sécheresse vaginale. Vous pouvez alors envisager l'usage de lubrifiants ou d'hydratants.

Un dernier mot

En tant que femmes, nous assumons de nombreux rôles au cours de nos vies; ceux de mères et d'amantes sont parmi les plus importants. Mais malgré tout l'amour et toute l'attention que vous investissez dans ces relations, n'oubliez pas de faire attention à vous aussi. Occupez-vous de vous!

Ressources

Nous vous suggérons de vous rendre au lien suivant pour une liste complète, par région administrative.

  • Le site web de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada pour les parents, les adolescents et les enseignants, offre de l'information sur la contraception. Vous pourrez en apprendre davantage sur les différentes méthodes contraceptives discutées dans cet article.
  • Mouvement Nourri Source: organisme qui donne du support téléphonique offert par des mamans bénévoles. Jumelages avec des marraines d'allaitements, conseils et références.
  • Le site web de La Ligue La Lèche offre de l'information détaillée sur l'allaitement. Service de référence en matière d'allaitement sans frais : Français : 1 (866) ALLAITER (255-2483) Anglais : 1 (800) 665-4324
  • Institut canadien de la santé infantile. Information sur la santé de votre bébé.
  • Site web de la Société canadienne de pédiatrie offrant l'avis d'experts canadiens en pédiatrie sur la santé des enfants.
  • Guide alimentaire canadien comportant toutes les recommandations pour manger sainement, publié par Santé Canada.
  • Le Programme canadien de nutrition prénatale (PCNP) est un programme communautaire subventionné par Santé Canada à l'intention des adolescentes et des femmes exposées à des risques pour la santé. Informez-vous à son sujet auprès de l'établissement de santé publique de votre région ou visitez le site web pour savoir où il est offert.
  • Le réseau canadien pour la santé des femmes offre de l'information et des liens relatifs à la santé des femmes.
  • Motherisk (en anglais seulement) offre de l'information détaillée sur l'innocuité et les risques des médicaments, des produits chimiques et des maladies pendant la grossesse et l'allaitement.

Livres inspirants

Publiés par la Société des obstétriciens et des gynécologues du Canada. Pour commander, appelez sans frais au 1-877-519-7999

Ce texte appartient à la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada

Société des obstétriciens et des gynécologues du Canada (SOGC)

Fondée en 1944, la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada représente plus de 3 000 membres professionnels, dont des gynécologues, des obstétriciens, des médecins de famille, des infirmières, des sages-femmes, ainsi que des professionnels du domaine paramédical. À titre d'une des principales autorités dans le domaine des soins de santé génésique, la SOGC produit des directives nationales liées à l'éducation publique et médicale sur d'importants sujets en matière de santé des femmes. Pour des informations sur la sexualité, visitez le site Masexualité.ca.  

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez un trousse complète d’apprentissage de OLO Fusion!

Participez pour gagner la trousse “La Futée” de OLO Fusion.

Commentaires