Allaitement

Les douleurs de l'allaitement – partie 1

Combien d'entre vous ont déjà entendu des histoires d'allaitement qui se sont terminées en catastrophe? Combien d'entre vous croient qu'il est normal d'avoir mal en allaitant?

Aujourd'hui, j'aimerais vous rassurer et démystifier avec vous la « douleur! » de l'allaitement. 

L’hypersensibilité

D'abord, je tiens à vous mentionner qu'allaiter, ça ne doit pas faire mal, ce n'est pas normal! Il arrive que certaines femmes aient une hypersensibilité, parfois déjà présente pendant la grossesse, en raison du climat hormonal. Lorsque vous avez commencé l'allaitement, vous devriez voir une nette amélioration de jour en jour. Si l'hypersensibilité dure plus d'une semaine, je vous suggère de consulter une marraine d'allaitement, une accompagnante à la naissance, une consultante en lactation, une infirmière ou un médecin. 

Je tiens aussi à vous spécifier, qu'au Québec, il est fréquent d'entendre des mamans dire avoir mal en allaitant, et ce, pour mille et une raisons. D'abord, l'allaitement n'est pas inné pour la plupart des Québécoises qui n'ont pas vu beaucoup de mamans allaiter dans leur entourage. Il est donc courant de commettre certaines erreurs de « pratique » par rapport à la mise au sein. Rassurez-vous, ces erreurs se corrigent rapidement et facilement, lorsqu'on a la bonne technique. C'est une question de temps, de confiance et d'apprentissage! 

Demander du support

De plus, nous vivons dans une société très individualiste, et plusieurs femmes tardent à demander de l'aide lorsqu'il y a une problématique avec l'allaitement. Oui, il existe des problèmes possibles à l'allaitement, qui peuvent susciter de la douleur, et aucune femme ne devrait attendre avant de demander de l'aide, afin d'avoir des outils ou des solutions pour les aider dans cette belle expérience. Plusieurs organismes peuvent vous aider, répondre à vos questions, par exemple La Leche, Nourri-Source, etc. Vous pouvez avoir recours à une marraine d'allaitement par ces organismes, mais aussi via votre CLSC. La plupart des CLSC offrent des cliniques d'allaitement, avec des marraines d'allaitement disponibles (regroupement d'aide à l'allaitement selon la région). Vous pouvez aussi demander de l'aide à une accompagnante à la naissance, une consultante en lactation, une infirmière ou un médecin qui s'y connait bien en allaitement. Sans oublier vos ressources personnelles, comme vos amies, vos sœurs ou même votre mère qui ont peut-être déjà allaité. Bref, lorsqu'il y a un problème, ne tardez pas... demandez immédiatement de l'aide. Si la personne à qui vous avez demandé de l'aide ne peut pas vous aider, n'a pas de réponse à vos questions ou n'a pas de solution à votre problème, demandez des références, d'autres ressources!

Il est certain que je ne peux pas vous donner un guide complet de tous les problèmes et de toutes les solutions possibles, car les problématiques doivent d’abord être évaluées, comme la mise au sein, la morphologie des seins, tout comme la bouche et la langue du bébé; on doit faire une évaluation globale de votre allaitement pour trouver la solution. Mais plusieurs petits trucs peuvent par contre vous guider, vous aider.

Voici donc la première partie d'un petit guide, avec des points de repère pour vous aider à y voir plus clair. Nous y traiterons des gerçures et crevasses, du muguet et du vasospasme. Dans mon prochain article, je traiterai de l'engorgement, de la mastite, des canaux lactifères bloqués et de l'abcès.

Les gerçures et les crevasses

Les gerçures sont présentes souvent dès les premières tétées. Elles résultent souvent d'une mauvaise prise du sein et peuvent causer de la douleur en début de tétée et parfois même durant toute sa durée. Si vous souffrez de gerçures, la première chose à faire est de faire vérifier la mise et la prise du sein.

  • Votre bébé ouvre-t-il la bouche adéquatement? Prend-il une bonne partie de l'aréole?
  • Présentez-vous votre mamelon vers le nez de votre bébé?
  • La tête de votre bébé est-elle défléchie vers l'arrière? Son nez est-il dégagé et son menton est-il dans le sein?
  • Votre bébé est-il à la bonne hauteur? Utilisez-vous correctement votre cousin d'allaitement? Est-il placé ventre à ventre avec vous?
  • Soutenez-vous la nuque de votre bébé (bonne action), ou poussez-vous sur sa tête (action problématique)?

Comme vous le constatez... ce n'est rien de compliqué, et beaucoup de problèmes d'allaitement qui amène des gerçures ou des crevasses, sont reliés qu'à ces petits points très faciles à corriger. Mais pour les corriger, il faut d'abord les voir. Les conjoints qui suivent une base en allaitement en prénatal, font d'excellents « coach » une fois l'allaitement débuté. Une petite visite en clinique d'allaitement ou avec une professionnelle en périnatalité peut corriger vos problèmes très rapidement et vous pourrez par la suite continuer votre allaitement d'une façon beaucoup plus confortable.

Les gerçures et les crevasses ne guériront pas si le problème n'est pas corrigé, peu importent les crèmes que vous utilisez. La base, c'est la mise au sein et la façon dont votre bébé prend le sein. Dans certains cas, ces guides ne suffiront pas. Il arrive que le bébé ait un blocage au niveau de la mâchoire, ou encore un frein de langue, par exemple. Dans ces cas, la mise au sein n'est pas tout. Il faut alors rencontrer une consultante en lactation, un ostéopathe ou chiropraticien afin de vous faire aider.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

25 cadeaux sous le sapin 2019 – Jour 15 – Keurig

À gagner: cafetière Keurig et ensemble de capsules

Nos Concours

Vivre la magie de Noël grâce à Exporail!

Exporail vous offre la chance de gagner un forfait famille

Commentaires