Famille

Avoir un deuxième enfant

L'arrivée d'un deuxième enfant soulève une question incontournable : comment faire en sorte que votre premier enfant accepte de perdre l'exclusivité de votre attention?

« Nous avons appris il y a quelques semaines que nous attendons un deuxième enfant! Nous sommes très excités par cette nouvelle, mais aussi bien angoissés face aux réactions de notre petit Vincent, qui aura 3 ans à la naissance de son frère ou de sa sœur. Comment le préparer le mieux possible à ce grand changement dans sa vie? Comment faire en sorte qu’il ne se sente pas mis de côté? »

Lorsqu’on attend un premier enfant, on vit bien des inquiétudes. On se demande si on sera un bon parent, si on arrivera à survivre aux nuits blanches, à bien décoder les pleurs de bébé, si on réussira à continuer d’être une bonne amoureuse, une bonne amie, s’il nous restera encore du temps pour nous. Ouf! Mais dans l’attente d’un deuxième enfant, les préoccupations sont différentes. On sait qu’on est un bon parent, on a accepté tous les chamboulements survenus dans notre vie au point où on n’imaginerait plus notre vie sans enfant! Maintenant, on se demande plutôt si on arrivera à aimer notre deuxième enfant autant que le premier, comment il arrivera à faire sa place dans notre cœur. Et on se questionne surtout à savoir comment notre seul enfant, jusqu’à présent le centre de notre attention et de notre affection, réagira à la naissance de son petit frère ou de sa petite sœur.

La théorie : ce qu’en disent les spécialistes

Ce qu’il faut d’abord comprendre, c’est qu’un enfant de moins de 6 ans vit dans le « ici et maintenant », donc qu’il ne comprend que des choses très concrètes. Si pour vous il est clair qu’un petit être sera bientôt dans vos vies, que vous l’aimez et le chérissez déjà en flattant votre bedon, pour lui, tout ça est encore bien nébuleux. Oui, il pourra saisir qu’il y a un bébé dans votre ventre, mais ce n’est qu’après la naissance qu’il réalisera que le bébé est bien présent, qu’il est là pour rester, qu’il a de l’attention de maman et papa alors que lui en a probablement moins. Et surtout que ce petit être tout rose devant lequel tous les gens sont en extase fait partie de la famille, de SA famille.

Il y a plusieurs années, j’avais assisté à la conférence d’une psychologue pour enfants qui nous avait présenté la mise en situation suivante : imaginez-vous que demain matin votre mari arrive à la maison avec une belle jeune femme, qu’il vous dit qu’elle va maintenant habiter avec vous tous. Que vous n’avez pas à vous en faire, qu’il vous aime tout autant qu’avant, mais qu’il devra désormais passer beaucoup de temps avec elle parce qu’elle a besoin de lui! Que vous devrez aussi partager vos effets personnels et lui donner les vêtements qui ne vous font plus parce que vous avez grossi.

Comment réagiriez-vous? Quels sentiments vous habiteraient? Or, pour l’enfant, c’est vraiment un rival qui arrive dans SON univers. Un univers où il était unique, où il était le centre de l’attention, où sa relation avec son parent était exclusive. Vu sous cet angle, ça nous aide à mieux comprendre et accepter ses réactions de jalousie, de colère et d’agressivité, n’est-ce pas?

La pratique : des solutions adaptées à vos besoins!

Comme il m’était difficile de faire un texte suivi avec toutes ces informations sans que ce soit décousu, voici « en vrac » des trucs et suggestions pour vous aider à vivre cette période intense en émotions le plus harmonieusement possible. À vous de choisir celles qui vous conviennent et vous ressemblent!

Pendant la grossesse
  • Annoncez-lui l’arrivée de bébé au moins quelques mois à l’avance pour qu’il ait le temps de s’y préparer. Intégrez-le dans les préparatifs de la chambre, des vêtements du bébé à venir, de la valise pour l’hôpital, etc.
  • Prenez au moins un rendez-vous où votre enfant vous accompagnera chez votre médecin ou votre sage-femme. Ma fille Ariane, qui était pourtant toute petite, a été fascinée d’entendre le cœur du bébé et aussi de le voir sur échographie!
  • Permettez à votre enfant de toucher votre ventre. Sentir le bébé bouger rendra la grossesse plus concrète pour lui.
  • Invitez-le à choisir un présent à offrir au bébé. Par ce geste, il exprime parfois ses attentes vis-à-vis du nouveau-né. Quand il donne un jouet qui l'amuse, il s'attend probablement à ce que le nouveau-né soit un compagnon de jeu.
  • Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi acheter à l’aîné un cadeau de la part du nouveau-né pour souligner cet événement spécial dans sa vie. Devenir grand frère ou grande sœur, ce n’est pas rien!
  • Favorisez quelques heures en garderie, loisirs, ou avec d’autres personnes significatives avant la naissance du bébé. Et assurez-vous qu’il est avec une personne qu’il aime et avec qui il se sent bien lors du départ pour l’hôpital ou la maison de naissance.
  • Et surtout, profitez de moments juste avec lui, à jouer ou à faire une petite activité en tête-à-tête sans parler du bébé à venir! Pour Ariane et moi, un bain ensemble et un petit massage avant le dodo furent nos petits moments quotidiens juste à nous deux pendant la grossesse. On en a beaucoup profité!
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez un sac cadeau incluant un shampoing et revitalisant de Attitude!

Participez pour gagner un sac cadeau Attitude d’une valeur de 30$.

Participez pour gagner votre planificateur familial 2021!

Gagnez un des 4 planificateurs familial de Pomango d’une valeur de 12.95$.

Participez pour gagner le guide de voyage pour enfant: J’explore le Québec.

Gagnez un guide voyage pour enfant d’une valeur de 19.95$.

Participez pour gagner 100$ de jouets!

Gagnez un ensemble de jouets de La jouetterie d’une valeur de 100$.

Commentaires