Famille

Gérer la jalousie du premier

L’arrivée d’un frère ou d’une sœur est une source de stress pour votre enfant qui ressent tous les changements qu’amène le bébé dans sa routine. Certains le vivent bien, d'autres pas.

Le petit dernier est arrivé et vous remarquez un changement dans le comportement de votre aîné. Il fait des crises, se jette par terre pour un oui ou pour un non, réunit tous les jouets dans sa chambre (même ceux auxquels il ne portait plus d’intérêt depuis quelques mois), l’heure du repas devient difficile… C’était une liste non exhaustive des différents comportements que vous pouvez remarquer chez votre enfant, il peut y en avoir d'autres. Mais comment faire pour qu’il sente que le bébé ne prend pas sa place et que l’amour que vous lui portez n’a pas changé?

Pour commencer, il faut savoir que l’arrivée d’un frère ou d’une sœur est une source de stress pour votre enfant qui ressent tous les changements qu’amène le bébé dans sa routine. Maman part quelques jours et revient avec un poupon « trop petit pour qu’on puisse jouer avec ». L’attention qu’on lui portait quand il était seul se modifie. Pour tous, l’arrivée du bébé est un événement heureux, mais il peut être perçu comme bien malheureux par l’aîné et il important d’y être sensible.

Voici quelques conseils pour montrer à votre enfant qu’il n’a pas perdu sa place et qu’il est toujours aussi important à vos yeux :

  • Passez des moments privilégiés seul(e) avec votre enfant (lire une histoire le soir avant le coucher, aller faire une course avec lui…).
  • Favorisez l’expression verbale et créative (dessin…) de votre enfant afin de lui permettre d’exprimer ses sentiments face à l’arrivée de bébé.
  • Impliquez-le dans les différents soins donnés au bébé et, s’il est assez grand, apprenez-lui à vous aider à s’occuper du bébé. Cela va lui permettre de se rapprocher de son petit frère ou de sa petite sœur et il va sentir qu’il a un rôle à jouer.
  • S’il arrive à votre enfant d’avoir des comportements régressifs tels que faire pipi au lit ou parler en bébé ne vous inquiétez pas, passez du temps avec lui et montrez-lui qu’il a sa place au sein de la famille.

Si vous voulez en savoir plus sur la jalousie entre les frères et sœurs, voici quelques idées de livres disponibles aux Relevailles :

  • Jalousies et rivalités entre frères et sœurs de Faber et Mazlish aux Éditions Stock.
  • Le p’tit guide de l’enfance du groupe pharmaceutique Bristol-Myers Squibb et Linson Pharma inc. aux Éditions Famili-prix.
  • Papa, Maman, écoutez-moi vraiment de Jacques Salomé aux Éditions de l’homme.

Par Odile Bloquiau, intervenante

Centre de ressources périnatales Les Relevailles de Montréal

Fondé en 1985, le Centre de Ressources périnatales (CRP) Les Relevailles de Montréal vise à favoriser l’adaptation harmonieuse à la grossesse et à la vie avec un nourrisson en soutenant les parents dans l’enrichissement de leurs compétences. Le CRP s’adresse à tous les futurs et nouveaux parents avec leur bébé. Le Centre leur propose une gamme d’activités et de services, avant l’arrivée de bébé ou avec lui, afin de mieux connaître, comprendre et échanger sur leur nouvelle réalité : cours, ateliers, rencontres, service à domicile « Coup de Main », consultations privées (individuelles ou en couple), soutien téléphonique, centre de documentation spécialisé et boutique. Notre équipe dynamique et passionnée vous accueille dans des locaux adaptés aux besoins des bébés et de leurs parents. Les bébés sont considérés comme des participants à part entière. Les activités se déroulent à un rythme tenant compte de leurs besoins. Ils sont les bienvenus en tout temps. Le CRP offre également des formations spécifiques en périnatalité qui sont adaptées aux divers besoins des intervenants et des professionnels. Centre de Ressources Périnatales « Les Relevailles de Montréal » 14115, rue Prince-Arthur, bureau 341 Montréal (Québec)  H1A 1A8 Téléphone : 514-640-6741, Télécopieur : 514-640-7621  [email protected]

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires