Famille

Achetez-vous la paix?

Les parents n’ont pas toujours la patience qu’il faut pour gérer une situation ni l’envie de se rendre utiles à un moment précis. Quand ça leur arrive, voici comment ils achètent le plus souvent la paix.

Être un parent n’est pas toujours de tout repos et même en faisant de son mieux, il arrive que les parents contournent un peu leurs propres principes afin de gagner un peu de temps ou d’obtenir un peu de silence. Nous avons demandé aux mères si elles avaient des faiblesses particulières et ce qu’elles pensaient de cette méthode. Voici ce qu’elles en ont pensé et les trucs de celles qui le font.

Les trucs des mamans et leurs avantages

La plupart du temps, les mères achètent la paix pour faire quelque chose pour elles, ou pour accomplir des tâches. Elles essaient d’acheter un peu de silence à un souper entre amis, au restaurant ou quand elles écoutent leur émission préférée, par exemple. Elles essaient aussi d’acheter du temps dans la voiture, au magasin ou chez des amis qui n’ont pas d’enfants. Voici quelques exemples de ce que les mères font pour acheter la paix :

« Pour la fin de sa première année, puisqu’il avait eu un excellent bulletin, j’ai acheté des téléviseurs pour l’auto. Mon garçon de 7 ans à l’époque était si bavard que ça en était dangereux de faire de longues distances! » - Geneviève

« En vacances ou chez de la visite, on achète la paix à n’importe quels sujets, car on n’est pas là pour gérer des crises. Les enfants finissent rapidement par faire la distinction entre les règles de la maison et... les non-règles d’ailleurs! » - Carole

« Ça arrive surtout quand j’essaie de faire à souper et qu’ils sont dans la cuisine parce qu’ils ont faim. On met des dessins animés à la télé et c’est plus facile pour moi! » - Vicky

« Oui dans mon garde-robe, j’ai des mini-surprises que je sors quand j’ai besoin de la motiver à faire quelque chose. Mais attention... pas toujours! Je ne veux pas qu’elle en prenne une habitude! Celles que je ne lui ai pas données dans l’année vont dans son bas de Noël » - Anny

« Quand je veux paresser un peu le samedi matin dans le lit, j’installe les plus vieux devant un film. La paix assurée pour au moins 30 minutes! » - Fanny

« La nuit, je cède... quand je suis épuisée et que leur nuit a été dure, je les laisse dormir le reste de leur nuit avec moi. » - Marie-Hélène

Les désavantages

Selon certaines mères qui sont en désaccord avec le concept, acheter la paix est une façon de se déresponsabiliser face à une situation qu’on choisit de ne pas affronter. Pour elles, chaque fois qu’on accepte de régler un problème à l’amiable avec son enfant, on lui dit qu’il pourra obtenir quelque chose en promettant de mal se comporter.

En fait, tout est dans la façon d’expliquer les choses à l’enfant. Ne lui reprochez pas d’avoir eu gain de cause, dites-lui plutôt que vous avez trouvé une solution à son ennui. En lui présentant les choses de cette façon, il se sentira dans votre équipe et n’essaiera pas d’utiliser la même stratégie la prochaine fois. En plus, pendant que vous lui apprenez à chercher des façons de se désennuyer ou que vous lui faites penser à des collations santé, vous ne lui apprenez pas à vous tenir tête.

Quand on sait qu’on va céder

Si vous êtes du genre à craquer quand arrive la crise, inutile de vous stresser davantage en vous culpabilisant. Toutes les situations ne sont pas propices aux crises et on peut vouloir acheter la paix dans une bibliothèque, dans la voiture ou en visite. C’est tout à fait compréhensible. Par contre, mieux vaut ne pas en faire une habitude, surtout si vous constatez que votre enfant mange moins bien depuis un certain temps ou qu’il apprend à négocier en menaçant de faire des crises.

Quand vous achetez la paix, choisissez toujours les meilleures alternatives possible. Par exemple :

  • Faites coïncider la période de jeux vidéo ou d’émissions de télévision avec l’heure à laquelle vous préparez le repas.
  • Prévoyez des jeux éducatifs avant de partir au restaurant, qu’ils soient sur un support physique ou numérique.
  • Apportez des collations saines dans la voiture. Des galettes de riz ou des légumes coupés, par exemple, aideront les enfants à attendre le prochain repas sans gâter leur souper.

Et souvenez-vous qu’une fois n’est pas coutume. Vous pouvez bien vous rebeller et acheter la paix de temps en temps, et comme une mère nous a dit : « il faut savoir choisir ses batailles! »

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman


Cette semaine
10 actions pour devenir une famille écolo

Le 22 avril, c’est le Jour de la Terre. C’est l’occasion de prendre conscience de l’impact de nos comportements sur l’environnement, et de changer nos habitudes pour préserver la planète.  

Préparer la valise pour l'hôpital

Il faut idéalement la préparer (au début du 8e mois) pour être prête à partir quand le moment tant attendu sera venu. Bébé averti rarement avant d’arriver et il pourrait vous prendre par surprise!

12 règles de parents heureux

Comment faire en sorte que notre vie de parents soit plus lumineuse et moins remplie de stress? Chacun a sa recette, mais les quelques éléments que nous vous présentons sont un bon départ!

Les inconvénients du gros ventre de fin de grossesse

Pendant les derniers mois de la grossesse, notre ventre prend toute la place. On ne voit plus nos hanches, puis nos genoux, puis nos pieds… Voici quelques trucs pour vivre normalement malgré tout.

Nos Concours

Gagnez un forfait au Spa Scandinave Vieux-Montréal

Participez pour gagner 2 massages suédois + 2 accès aux bains

Super concours Fête des Mères! Gagnez une nouvelle garde robe d’une valeur de 700$

Participez pour gagner 500$ de vêtements RW&CO et 200$ chez WonderBra

Gagnez un kit de manucure maison

Participez pour gagner un salon maison signé Looky & Elle R

Gagnez une carte-cadeau chez Little Yogi

Participez pour gagner 100$ chez Little Yogi

Commentaires