Famille

J’ai peur de trahir mon premier enfant

Beaucoup de parents ont l’impression de trahir leur premier enfant en lui annonçant qu’il aura un petit frère ou une petite sœur. Pourront-ils s’occuper aussi bien de deux enfants que d’un seul?

Le premier enfant, celui qui nous fait prendre conscience de l’ampleur du rôle de parent et qui nous voit apprendre les tenants et aboutissants des soins pour bébés est sur le point d’apprendre une grande nouvelle. En effet, dans quelques jours, ses parents trouveront une façon de lui annoncer qu’il aura un petit frère ou une petite sœur. Bien que ce soit une excellente nouvelle pour toute la famille, plusieurs parents ont peur de ne plus pouvoir s’occuper aussi bien de leur premier enfant. Pire encore, certaines mères nous ont confié qu’elles avaient l’impression de le trahir. Qu’en est-il vraiment?

Un stress bien connu

Tout d’abord, sachez que cette impression de retirer des privilèges ou d’enlever un peu de place à son enfant affecte la plupart des mères qui attendent un deuxième bébé. Depuis sa naissance, cet enfant unique avait le monopole de la magie. Il occupait tout l’espace de jeu dans la maison, héritait de tout votre temps et vous aviez l’impression de comprendre tous ses besoins à demi-mot. Quand on n’a jamais eu à s’occuper de plusieurs enfants, on s’inquiète de sacrifier un peu de ses acquis au profit d’un nouvel enfant, comme si on recommençait à zéro avec un autre. Les questions fusent : aimerons-nous le deuxième autant que le premier? Allons-nous le négliger quand un petit bébé demandera toute notre attention?

C’est vrai qu’on a moins de temps, mais…

Évidemment, cette réflexion est légitime. Il est certain que vous n’aurez plus autant de temps à lui consacrer en privé lorsque vous aurez un deuxième enfant et la coupure se fera rapidement puisque son petit frère ou sa petite sœur demandera énormément d’attention dès la naissance. Afin de le préparer, vous pouvez lui montrer où bébé dormira et où sa couche sera changée, mais il ne faut pas trop le plaindre. En effet, l’arrivée de ce nouveau membre de la famille est une excellente nouvelle, pour vous comme pour lui, et le temps que vous ne pourrez plus lui consacrer comme avant sera bientôt remplacé par le temps qu’ils passeront à jouer ensemble. La vie de famille est enrichie par chaque nouvelle personne qui s’ajoute et les interactions en sont multipliées. Vous aurez peut-être moins l’impression de tout faire, mais vos deux enfants ne s’ennuieront pas pour autant! Le fait que vous êtes maintenant une maman aguerrie vous donnera bien plus de temps que vous en aviez quand votre premier enfant est né.

Il faut aussi tenir compte de la différence d’âge entre les deux enfants. Si les enfants sont d’âge très rapproché, ils pourront jouer avec vous aux mêmes jeux et recevoir les mêmes soins, en même temps. Si la différence d’âge est plus grande, votre premier enfant pourra vous aider avec certaines petites tâches et c’est ainsi qu’il continuera d’être à vos côtés sans se sentir rejeté.

L’amour, ça ne se divise pas, ça se multiplie

Heureusement, cette nouvelle répartition ne change rien à votre amour. On a parfois peur d’avoir un chouchou et de ne pas être capables d’aimer deux enfants autant qu’on aime le premier. Ne vous inquiétez pas, un cœur de mère a de la place pour tous ses enfants et vous les aimerez tous les deux avec la même intensité. Élisabeth Darchis, psychologue, dit « Parfois, les parents confondent le partage de l’amour et le partage du temps. Mais l’amour parental ne se partage pas comme un gâteau! Un cœur énorme se construit pour chaque enfant, et en aucun cas, les cœurs ne se divisent. De plus, c’est une très belle chose que d’apprendre à son aîné de partager son temps ».

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires