Famille

Devenir parent change le monde!

On pourrait le crier en choeur : devenir parent change vraiment le monde! Comment? Les réponses ont plusieurs visages. Voyez vous-même…

La vie n’est plus la même! Le quotidien est chamboulé. Je ne vois plus la vie de la même manière… Un grand nombre de différences entre le « avant » et le « après » l’arrivée des enfants font l’unanimité.

Ces grands remaniements touchent la plupart des nouvelles familles. L’arrivée des enfants dans la vie d’un couple – et de celle des deux personnes qui forment ce couple bien sûr! – peut aussi être transformée de manière surprenante et peu commune.

Nous avons demandé aux abonnées de notre page Facebook de décrire en quoi le fait de former une famille a métamorphosé leur vie. Certaines réponses vous surprendront, mais en les lisant, vous soupirerez ou sourirez en pensant : « Ça c’est vrai! » ou « Pour moi aussi! »…

Quand je regarde des films, je ne me mets plus à la place du héros ou de l’héroïne, mais à la place du parent. J'ai par exemple, versé une larme quand Andy part à l'université et dit au revoir à sa maman dans Toy's Story 2.
Sophie

Pour moi tout a changé : je ne pense qu'à mes enfants! Je n'avais pas de patience du tout avant d'avoir mon fils et maintenant j'peux vous dire que j'en ai... ! L'amour d'une mère n’avait pas autant de sens pour moi quand je n'avais pas d'enfant. Maintenant, je comprends ma mère quand elle me parle de cet amour…
Jessika

J’ai appris le lâcher-prise. Avant, j'étais une workaholic, je pouvais faire 70 heures par semaine. Je tenais mon chez-moi propre et digne d'un catalogue de déco. Maintenant je ne travaille plus autant, et la maison peut être un petit peu poussiéreuse et la vaisselle peut ne pas être faite pendant une journée, je m'en fous. Je profite de ce que la vie m'a offert; une famille pleine d'amour et source d’imprévus…
Cynthia

Je dirais que le seul point réellement qui a changé, c'est ma vigilance lorsque j'entre dans une autre maison ou que je suis dans une autre cour extérieure; j'analyse les lieux pour m’assurer que tout est sécuritaire pour les enfants, je repousse le verre de mon père lorsqu'il est trop près du bord de la table… !!) Pour le reste, je n'ai pas trouvé qu'avoir un enfant changeait tant ma vie, sauf en ce qui a trait à l'organisation. De toute façon, avec ou sans enfants, la vie requiert constamment ajustements et accommodements.
Caroline

Tout a changé! J'ai arrêté de consommer... je buvais tous les jours... je ne dormais jamais, je traversais la rue sans regarder... étrangement j'ai arrêté de consommer le 15 août et le 4 octobre, j'apprenais que j'étais enceinte de six semaines! J'ai fait une rechute dans la consommation d'alcool, mais je me suis promis de ne jamais boire devant ma fille avant qu'elle ait atteint l’âge de comprendre. Elle a aujourd’hui deux ans et demi et ça fait trois ans que je n’ai pas consommé. J'ai appris aussi que pleurer n'était pas si grave; si j'ai envie de pleurer, je le fais... et surtout, j'ai réappris à aimer. Je ne voulais pas m'attacher à elle au départ, à cause d’expériences négatives que j'ai vécues pendant mon enfance. J'avais peur de la perdre si je m’attachais à elle, tout comme j’ai perdu tous ceux que j’ai aimés dans ma vie... et aujourd’hui je lui dis je t'aime au moins 100 fois par jour…
Eve

J'aime encore plus mes parents, je me sens plus féminine et je m'aime plus grâce au regard de mon fils.
Manina

Tout a changé. Je suis une maman vivant avec une maladie qui occasionne des handicaps, alors ce fut tout un défi à relever que d'être capable de m'occuper de mes bébés, car il n'existe pas vraiment de services pour les mamans comme moi. C'est pourquoi j'ai pris des cours en coaching professionnel et j'accompagne maintenant les mamans qui font face à la maladie et au handicap et qui veulent concilier maladie-handicap-maternité-travail-famille, en plus d'avoir une vie épanouie et réaliser leurs rêves!
Isabelle

Tout change! Dormir 12 heures d’affilée, c’est fini! Finies les sorties à répétition, finis la boisson et les drogues, finie la flânerie! Mais je ne changerais pour rien au monde l'arrivée de mon garçon! Je l'adore! On apprend à occuper nos journées. Ma vie est bien plus belle!
Émilie

Je suis beaucoup plus prudente, je ne vis plus au jour le jour, je dors la nuit et non le matin, je ne bois plus, je ne fume plus et ne sors plus, je suis moins matérialiste, plus patiente, plus organisée et j'ai appris à faire passer les autres avant moi. J'ai perdu certains amis, car on n’était plus dans le même monde. Je crois vraiment que c'est en devenant maman que je suis passée de fille à femme!
Mélanie

Ce qui a changé, c'est que mon fils est la priorité aujourd'hui. Ensuite, j'ai l'impression que mes amies célibataires sans enfant ont changé, mais en réalité, non c'est plutôt moi qui ai changé! On n’a plus les mêmes intérêts; sortir dans les bars ne m'intéresse plus et les beuveries encore moins. Du coup, un gouffre s'est creusé entre nous et on ne se voit plus. D'autres m’ont tourné le dos, car bébé les dérange. Tant pis, les vrais amis sont restés, c'est le principal!
Amélie

Pour moi, c’est la perception du mot amour... je croyais aimer, car j’adore le père de mes garçons, mais depuis que j’ai mes enfants… je ne peux expliquer... il n’y a pas un amour plus fort. On devient l'être le plus important pour quelqu’un et c'est une grande responsabilité, donc on s'arrange pour être à la hauteur, peu importe la situation.
Évelyne

J’ai mis fin à une relation de couple avec violence conjugale pour le bien de mon enfant, pour le protéger. Être mère monoparentale n’est pas pour moi un fardeau, ça a été une libération. Nos opinions sur certains sujets délicats changent quand on a des enfants. On est plus tolérante pour certaines choses et très intolérante pour d'autres. On apprend à piler sur notre maudit orgueil pour demander de l'aide à nos proches, trop souvent, à notre propre maman! Et oui, moi aussi, je comprends maintenant mieux à quel point une mère est prête à tout pour ses enfants!! Merci maman!!
Vicky

Les enfants font ressortir ce qu'il y a de plus beau en nous, mais aussi ce qu'il y a de pire, ils viennent parfois nous chercher en dedans et nous font presque devenir folle! Mais bien sûr, on essaie de garder notre calme ou de le reprendre si on l'a un peu perdu et on continue notre chemin! Bref, être parent, c'est exigeant, mais oh combien merveilleux!
Sandra

J'ai laissé mon travail pour rester à la maison. Je me suis beaucoup rapprochée de mes parents aussi et c'est bien agréable que mon enfant les voie si souvent. Tous les jours, je suis émerveillée par des petites choses de la vie grâce à ma fille. Et le quotidien, c'est complètement différent, mais ça me convient très bien. En gros, je pense que le fait d'être maman manquait pour que je sois épanouie. J'ai hâte au prochain!
Stephanie

J’ai redécouvert le monde avec des yeux d'enfants... ça fait parfois du bien!
Céline

Ma fille m'a donné la force de m'affirmer et de prendre ma place. Elle a été l’élément déclencheur qui m'a permis de changer ma vie du tout au tout... Je suis bien mieux avec moi-même maintenant.
Soizic

J’ai vraiment réalisé que le temps passe vite et que la vie est si précieuse. Ma plus grande peur est de ne plus être là demain pour pouvoir voir grandir et guider mon fils avec les valeurs auxquelles je crois. Depuis la mort accidentelle d'un membre de ma famille, j'avais cette peur, car la vie est si fragile, mais celle-ci s'est intensifiée depuis que j'ai mon garçon.
Marie-Claude

Pour ma part, devenir maman m'a appris l'équilibre : choisir et investir dans ce qui est réellement important et mettre de côté ce qui l'est moins. Cela m’a aussi appris à aspirer à être la meilleure personne possible pour être le meilleur modèle pour ma fille, tout en acceptant que la perfection n'existe pas.
Line

Image de Josée Descôteaux


Cette semaine
Attention au bronzage

Sous les effets de l’exposition aux rayons du soleil, la peau, en bronzant, est plus foncée et plus épaisse. C’est un mécanisme de protection de la peau en réponse à un dommage causé à l’ADN.

L'audition : essentielle à la communication

Environ 1 à 6 bébés sur 1000 naissent avec une surdité dont le degré et la nature peuvent être variables, et dont la cause n'est pas toujours identifiable. Voici quelques notions sur l'audition des enfants.

L'apprentissage du vélo - par où commencer?

Pour la plupart des enfants, l’apprentissage du vélo se fera assez facilement entre l’âge de 4 et 5 ans. Pour d’autres enfants, il sera un peu plus difficile de laisser de côté les petites roues.

4 lieux d’hébergement inusités pour décrocher en famille

Vous rêvez de vous retrouver dans la nature, en famille, pendant quelques jours? Voici quatre suggestions de lieux d’hébergement à découvrir dans quatre belles régions du Québec. 

Nos Concours

Gagner une boîte-cadeau de Lego® VIDIYO™!

Une boîte-cadeau de Lego® VIDIYO™ d'une valeur de 30$!

Gagnez deux albums musicaux de La Montagne secrète!

Deux albums musicaux de La Montagne secrète d’une valeur de 22.95$ chacun!

Commentaires