Grossesse/Maternité

Ce que je ne savais pas avant d'être enceinte

On a beau lire tous les livres et parler à toutes les femmes de notre entourage, il nous reste beaucoup de surprises de grossesse. Voici ce que je ne savais pas avant d’être enceinte.

Tout le monde se mêle de nos affaires

Moi qui n’avais plus autant d’attention qu’avant depuis que j’étais une adulte, voilà que tout le monde devenait ma mère à mesure que mon ventre grossissait. Tout plein d’inconnues avaient tout à coup le droit de me conseiller sur mon alimentation, de toucher à mon ventre et de parler de mes seins! Des voisins parlaient en mal de mon conjoint « qui me laissait jardiner ». On allait même jusqu’à parler de mon système reproducteur et de mes petites culottes. Heureusement, la plupart du temps c’était plutôt drôle.

Ce corps n’est plus le mien

Avant d’être enceinte, mes principales inquiétudes physiques concernaient les poils sur mes jambes au moment de mettre des shorts et un bouton par-ci par-là. Tout à coup, boum! J’accumulais de l’eau comme une éponge, j’avais les seins d’une deuxième puberté, j’avais des taches brunes qui simulaient une moustache (Ô joie!) et je perdais l’équilibre en cherchant un verre. Même mon nombril était à l’envers. Je ne sais pas qui contrôlait ce corps, mais ce n’était pas moi, je vous le garantis.

La naissance est une révélation

Oui, oui, on me l’avait dit : « Ce n’est pas comme de s’occuper de ceux des autres ». Ce qu’on ne m’avait pas dit, c’est qu’avoir son premier enfant, c’est une puissante révélation. D’abord, on apprivoise enfin la douleur qu’on redoutait depuis des mois. On vit aussi un moment qu’on s’imaginait depuis qu’on jouait à la poupée. Et enfin, on voit le visage de cette petite personne merveilleuse qui nous donnait des coups pendant la grossesse, comme pour dire bonjour. C’est une personne qui nous ressemble et qui place toute sa confiance en nous. C’est probablement le moment le plus puissant de toute une vie.

Les gens jugent tout!

Dans la même veine que « tout le monde se mêle de mes affaires », tout le monde se juge pour toutes sortes de choses. Les couches, le lait, l’éducation, la garderie, tout y passe! Les gens ne jugent pas en silence, oh non, ils jugent en exprimant leur désaccord haut et fort, surtout sur Facebook. Et ces « gens » ne sont pas toujours des inconnus. Parfois c’est la famille, parfois, c’est le conjoint. Bien des couples y passent d’ailleurs, quand ils n’arrivent pas à gérer ce trop-plein d’opinions et d’émotions.

Il n’y a pas de porte de sortie

Plusieurs autres expériences vont et viennent, celle d’être parent est là pour rester. Ça a l’air d’une évidence extrême, dit comme ça, mais pour quelqu’un qui n’a pas toujours eu le sens des responsabilités très aiguisé, devenir parent est la responsabilité ultime qu’on ne peut ni contourner ni éviter. Il faut y faire face et être créatif dans tout ce que ça implique, de la première poussée dentaire à son choix de carrière.

Il y a pire qu’une mère poule

Pendant la grossesse, j’ai été remplie d’une volonté incontrôlable de participer à un monde meilleur pour mes enfants. Dit comme ça, ça va, mais quand j’ai été outrée parce qu’un ami défendait des musiques inécoutables, que je m’enrageais devant la moindre « injustice » et que j’ai commencé à être contrôlante, je me suis bien rendu compte que ma maternité et mes hormones parlaient un peu fort. Je ne m’attendais pas à vouloir changer le monde à ce point pour mes enfants.

Les bébés font des choses hallucinantes

Les bébés font des cacas impressionnants pour leur petite taille, se lacèrent le visage avec leurs ongles coupants et hurlent comme si on était tous sourds. Ils savent aussi d’instinct quand on veut prendre une douche ou parler au téléphone avec une amie… On s’imagine de petites boules de douceur enveloppées de coton blanc, mais ils font des choses qu’on ne soupçonnait même pas!

On continue d’apprendre

Avant de fonder une famille, j’ai toujours pensé qu’il fallait que je connaisse beaucoup de choses. Je ressentais le devoir d’être savante pour avoir quelque chose à léguer à mes enfants. J’ai appris en cours de route qu’on n’a pas à être formée pour leur apprendre quelque chose. C’est aussi valorisant, sinon plus, d’apprendre sur le tas, en même temps que nos enfants!

Perdre le poids de grossesse, c’est long!

Le ventre ne disparaît pas le lendemain de l’accouchement, il dégonfle peu à peu… Le poids qu’on a pris ne part pas rapidement non plus et notre physique d’après grossesse ne ressemble souvent pas à ce qu’il était avant. Bien sûr, certaines femmes perdent leur poids assez vite, mais dans la majorité des cas, on met presque un an pour y arriver! 

Nous avons plusieurs articles à ce sujet, dont : Trucs et astuces pour reprendre sa ligne

Un enfant ne sait pas ce qu’il représente

Les parents aiment leur enfant de tout leur cœur, ils en prennent soin comme de la 8e merveille du monde, ils sont nostalgiques en regardant le premier petit pyjama de bébé et comprennent qu’il est leur raison d’être à chaque instant, même dans les pires jours. Les enfants, en contrepartie, n’ont pas cette conscience du temps qui passe, de la place importante qu’ils ont dans le cœur de leurs parents ni de l’inquiétude qu’ils suscitent au moindre petit bobo ou quand ils sont loin de nous.

Comprendre mes propres parents

Je n’aurais jamais pensé qu’autant de choses défient le temps. Même si mes parents m’ont élevée à une autre époque, je les ai compris en devenant maman. Je m’oublie un peu en tant qu’enfant et, en repensant à mon enfance et à mon adolescence, je ne prends même plus ma propre défense! Je réalise de quoi mes parents voulaient me protéger et je vois toutes les choses qu’ils m’ont cachées parce qu’ils ne voulaient pas me stresser avec des problèmes d’adultes.

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.


Cette semaine
Maladie grave : nécessaire d’assurer son bébé?

Présenté par Beneva

L'annonce d'une maladie grave détectée chez un enfant doit causer une onde de choc au sein de la famille concernée. Une assurance maladie grave permet de soulager le stress financier afin de pouvoir se concentrer sur ce qui compte réellement, le rétablissement et l'accompagnement. Voici ce qu'il faut savoir sur l'assurance contre les maladies graves.

Parents solos : gérez-vous le budget familial avec brio?

En pleine période d’inflation, la gestion des finances familiales s’avère particulièrement stressante, d’autant plus lorsqu’on est séparé ou un parent monoparental et qu’on doit composer avec un seul salaire. 

Rester motivé, jusqu’à la fin de l’année scolaire

Les vélos n’attendent qu’à être enfourchés et l’appel du parc est criant. Les vacances d’été se dessinent à l’horizon, mais avant d’y arriver, il faut survivre aux examens de fin d’année. Comment rester motivé, alors que tout invite au jeu?

Dumplings au chou nappa

Les dumplings sont très appréciés par les enfants. Ceux-ci sont faciles à préparer et se congèlent très bien après la cuisson ou avant. Voici une recette à essayer! 

Nos Concours

Gagnez deux livres de recettes de Geneviève O’Gleman

Participez pour gagner deux livres de Geneviève O'Gleman
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Suivez-nous
Facebook Twitter Pinterest Instagram Youtube

Wooloo - DIY - Biscuits déjeuner nutritifs