Sécurité

Interdiction des trotte-bébé

C’est bel et bien définitif. Depuis le 7 avril 2004, il est désormais interdit de vendre, de rendre publiques ou d’importer des marchettes au Canada. Une première mondiale!

C’est bel et bien définitif. Depuis le 7 avril 2004, il est interdit de vendre, de faire la promotion ou d’importer des marchettes au Canada. Une première mondiale!

« Les Canadiens et Canadiennes doivent être mieux informés à propos des dangers du trotte-bébé. La sécurité de nos enfants passe avant tout. J'ai le plaisir d'annoncer que le Canada est le premier pays au monde à interdire la vente de trotte-bébé et je tiens à féliciter les détaillants qui, dans le passé, se sont conformés à l'interdiction volontaire », a déclaré le ministre de l'époque, Pierre Pettigrew.

L'interdiction s'applique aussi aux trotte-bébé d'occasion qu'on ne pourra plus vendre dans les marchés aux puces ou les ventes de débarras. Nous invitons les personnes qui possèdent un trotte-bébé à le démonter et à s'en débarrasser. Le trotte-bébé est conçu pour un enfant qui peut s'asseoir, mais ne peut marcher sans aide. Selon Santé Canada, cet enfant n'a ni les habiletés ni les réflexes ni les capacités cognitives nécessaires pour utiliser le trotte-bébé sans danger. Par mesure préventive, une interdiction volontaire de vendre ce produit dans le commerce de détail était en vigueur depuis 1989. Néanmoins, depuis quelques années, on trouvait de plus en plus de trotte-bébé sur le marché canadien, de sorte que des enfants continuaient de se blesser. Le plus souvent, l'enfant subit un traumatisme crânien après une chute dans l'escalier. Mais l'enfant risque aussi de se blesser si le trotte-bébé lui permet d'atteindre un objet dangereux qui aurait dû normalement se trouver hors de sa portée.

SécuriJeunes Canada, enthousiasmé par la mesure d’interdiction des marchettes pour bébés prise par le gouvernement, demande donc aux parents de faire disparaître toutes les marchettes pour bébés.
À la suite de la mesure d’interdiction de la vente, de l’importation et de la publicité en faveur des marchettes pour bébés prise hier par Santé Canada, SécuriJeunes Canada, le programme national de prévention des blessures de The Hospital for Sick Children, conseille vivement aux parents et aux personnes responsables d’enfants de démolir immédiatement la marchette de leur bébé et de s’en débarrasser.

« Nous sommes ravis que le Canada ait pris les devants et soit devenu le premier pays au monde à interdire les marchettes pour bébés, a déclaré Allyson Hewitt, chef de la direction de SécuriJeunes Canada. Cette nouvelle législation marque des progrès extraordinaires en direction de la disparition totale des marchettes pour bébés, ce qui constitue notre objectif. Les parents canadiens devraient prendre conscience de leur danger intrinsèque et agir utilement en démolissant toutes les marchettes, pour faire en sorte que plus un seul enfant se blesse en utilisant ce produit dangereux. »

Une enquête publiée au printemps 2003 par SécuriJeunes Canada et par Johnson & Johnson a révélé que près d’un tiers (32 pour cent) des parents se servent ou se sont servis récemment de marchettes montées sur roulettes pour leurs jeunes enfants. Les conclusions de cette enquête permettent d’estimer à un demi-million le nombre de marchettes présentes à ce moment-là dans les foyers canadiens.

Environ 1 000 bébés se blessent chaque année en utilisant une marchette, soit près de trois bébés blessés par jour à cause des marchettes. Les blessures provoquées par les marchettes sont plus graves que celles provoquées par tous les autres produits pour enfants. Les marchettes pour bébés donnent aux enfants une plus grande liberté de mouvement et leur permettent d’atteindre des sources de danger plus rapidement que par leurs propres moyens. Les blessures dues aux marchettes sont provoquées dans 85 % des cas par des chutes en bas des escaliers. La probabilité de graves traumatismes crâniens est deux fois plus forte chez un enfant en cas de chute dans l’escalier s’il utilise une marchette, qu’en en cas de chute banale dans l’escalier, sans marchette. Les enfants s’ébouillantent et se brûlent également, parce que leur marchette leur permet de toucher des sources de danger dans les cuisines, qui, sans cela, seraient hors de leur portée.

La mesure d’interdiction de Santé Canada frappe la vente, les annonces publicitaires en faveur des marchettes pour bébés et leur importation au Canada. Cette interdiction s’applique également aux marchettes modifiées et aux marchettes d’occasion.

«Il n’existe pas de marchette ne présentant aucun danger et cette décision gouvernementale constitue un énorme progrès, qui évitera que d’autres bébés soient blessés à l’avenir, poursuit Alysson Hewitt. Nous sommes reconnaissants aux plus de 300 personnes, parents, docteurs, professionnels de la santé publique et membres de la communauté, qui ont soutenu par écrit auprès de Santé Canada notre appel en faveur de cette interdiction. »

SécuriJeunes Canada conseille aux parents de démolir définitivement les marchettes pour bébés et de s’en débarrasser en prenant les mesures de précaution ci-dessous :

Étape 1
Démolir la marchette pour bébés en retirant les jouets, les roues et le siège détachables. Cisailler le tissu du siège et écraser les roues de la marchette, ce qui rend moins probable sa récupération par des tiers en vue de sa revente ou de son utilisation pour leurs propres bébés.

Étape 2
Entrer en contact avec votre entreprise municipale de traitement des déchets ou de recyclage pour savoir si elle enlève et élimine ces produits. Si vous sortez la marchette pour la collecte normale des ordures ménagères, assurez-vous bien de commencer par la démolir.

SécuriJeunes Canada est le programme national de prévention des blessures de l’Hospital for Sick Children. La mission de SécuriJeunes Canada consiste à éviter les blessures en sensibilisant le public à la prévention des blessures et en s’employant à créer des milieux moins dangereux. Les blessures sont la principale cause de décès et d’invalidité chez les enfants au Canada.

Pour s’informer davantage sur la sécurité des enfants, les parents peuvent appeler au 1 888 SAFE-TIPS (1 888 723-3847) ou visiter le site de SécuriJeunes.

Source : Santé Canada, avril 2004

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Dormez en toute quiétude grâce à Angelcare

Gagnez un moniteur de mouvements respiratoires pour bébé avec video

Nos Concours

Cet hiver restez au chaud grâce à Louis Garneau!

Participez pour gagner des sous-vêtements en polar pour enfants et adultes

Commentaires