Sécurité

Apprendre à nager en 4 étapes

Ce n’est pas un secret, les enfants sont naturellement attirés par l’eau! Ils doivent être sensibilisés dès leur plus jeune âge au plaisir et au danger de l’eau afin de leur apprendre la prudence.

Jamais trop tôt pour apprendre à nager!

Dès l’âge de trois ou quatre ans, puisque c’est vers cet âge que l'enfant commence à acquérir la coordination suffisante pour apprendre à nager, de nombreux services offrent l’enseignement des rudiments de la natation et les principales règles de sécurité aquatique. Sinon, dès l’âge de 6 mois, des activités sont offertes pour initier les enfants à l’eau, accompagnés, bien entendu, de leurs parents. Selon la Société canadienne de pédiatrie, « les cours de natation devraient être donnés par des moniteurs formés, dans des piscines conformes aux normes actuelles pour ce qui est de la conception, de l’entretien, de l’exploitation et du contrôle des infections (afin de réduire le risque d’hépatite A, de gastroentérite, d’infections cutanées, etc.). »

Avec votre jeune enfant, vous pourrez partager des moments de complicité et de plaisir, et contribuer à son adaptation progressive du milieu aquatique, ce qui le conduira doucement vers l’autonomie. Du côté de la santé, la natation est une pratique douce, dont les mouvements dans l'eau se font sans résistance ni onde de choc. Ainsi, la natation apporte de nombreux bienfaits sur la musculature de la colonne vertébrale.

Quelques conseils

  • Respectez le rythme de votre enfant, ses craintes et ses désirs
  • Dans l’apprentissage, ne soyez pas brusque et explorez l’eau avec votre enfant par le jeu et la découverte graduelle, dans un milieu incitateur et aménagé. Faîtes-le dans le plaisir!
  • Sécurisez votre enfant, encouragez-le, et tentez de créer des liens de confiance et de complicité

L’apprentissage

Apprendre à nager ne se fait pas d’un seul coup. C’est un apprentissage progressif, plein de joies et d’angoisses, dont voici les étapes :

1. L’accoutumance

Selon toute théorie qui se réfère à la douceur de la gestation aquatique intra-utérine, la peur de l’eau ne devrait pas exister - elle serait donc transmise par l’éducation. Bien entendu, diverses progressions dans l'eau sont suggérées pour se familiariser avec l’eau; il est d’autant plus important d’encourager sans cesse l'enfant et de le féliciter, quels que soient ses résultats.

La meilleure position pour un enfant de cinq ou six mois, est assise, tenue sous les fesses ou dos à vous. Notez que la baignade ne doit pas être trop longue. Une dizaine de minutes suffisent, au début, pour éviter le refroidissement. Pour l’enfant de plus de 6 mois, il est suggéré de le tenir sous les aisselles. Viendra ensuite l’âge des bouées et des flotteurs… Dépendant de l’âge de l’enfant et de son niveau d’adaptation, quelques exercices d'immersion peuvent l'aider à s’accoutumer à l’eau : faire des bulles dans l’eau, faire aller les bras et les jambes, aller rechercher des objets « trésor » au fond de l'eau.

  • Il est important de tenir compte des dangers de l’hydrocution : une différence de température entre l’eau et l’air ambiant pourrait entraîner des malaises. Il est également suggéré de mouiller doucement le jeune enfant avant de le plonger dans l'eau.
  • Portez attention aux otites externes, souvent nommées « otite du baigneur ». L’eau qui demeure dans le conduit auditif externe après la baignade en est souvent responsable.
  • Le chlore et le sel peuvent irriter la peau, et spécialement celle des enfants sujets à des poussées d'eczéma (dermatite atopique). Assurez-vous de rincer la peau de votre petit de tout résidu de chlore et de sel après la baignade. L'application d'un hydratant avant la baignade et après la douche peut également aider.

2. Le travail de la flèche

Une fois plus accoutumé, on peut apprendre à l’enfant, à petite profondeur, à s’allonger sur l’eau, afin qu’il comprenne le concept et la sensation de flottaison. Que ce soit avec un parent, un ami ou une planche, il apprendra à s’allonger et à se laisser porter sur la surface de l’eau. Lorsqu’il est prêt à le faire, l’enfant pourra partir seul, mais sous surveillance, sur de petites distances.

3. Le battement des jambes et l’inspiration

Dès que l'enfant est capable de s'allonger sur l'eau, il peut commencer le travail dorsal. Mais rappelons-nous le grand principe : jouer avec son enfant en le laissant mener le jeu. C’est par le jeu qu’il apprendra à nager! Apprenez-lui à bomber le torse afin de faciliter sa flottaison. Apprenez-lui également à se rétablir en basculant son corps vers l’avant et en se redressant. Au début et jusqu’à ce qu’il prenne confiance, soutenez sa tête. Insistez aussi sur une respiration régulière.

4. Les différents styles

Lorsque votre enfant sera plus autonome, il pourra apprendre, en famille ou lors de cours et d’ateliers, le dos crawlé, le crawl et la brasse… Notez bien : selon la Société Canadienne de Pédiatrie, « Les enfants devraient avoir au moins quatre ans avant de prendre de véritables cours de natation. »

Sécurité

Apprendre à nager ne suffit pas à protéger les enfants de la noyade. Quand on pense à la sécurité de nos tout-petits sur le bord du lac ou de la piscine, aucun appareil ou dispositif de sécurité ne peut remplacer la surveillance d’un adulte! Les enfants de moins de cinq ans sont très attirés par l’eau et ne sont pas conscients des dangers potentiels, d’où l’importance de ne jamais les laisser seuls près de l’eau ou dans l’eau. Un rapport de la Société de sauvetage mentionne que « 50 % des enfants de moins de cinq ans étaient seuls au moment de leur noyade. » Les brassards flotteurs, les bouées et les vêtements de flottaison individuels n’éloignent pas les dangers et peuvent procurer un faux sentiment de sécurité… La cause principale de noyade dans les piscines étant leur accès trop facile, réduisez les risques en clôturant la vôtre. De plus, évitez de laisser flotter des objets dans la piscine et sortez de l’eau le gros ballon multicolore une fois la baignade et le jeu terminés – cela limitera les tentations inutiles! 

Selon la Société de sauvetage, la majorité des enfants qui se noient le font sans se faire remarquer :

  • En général, ils n’appellent pas à l’aide ;
  • la position du corps est droite et verticale;
  • ils exécutent des mouvements vigoureux sur les côtés et en avant;
  • ils ont la tête penchée à l’arrière et dirigée vers la source d’aide;
  • leur visage et leurs yeux expriment la panique

Sources : Société de sauvetage, La nage et la sécurité aquatique pour les jeunes enfants, Les cours de natation pour les nourissons et les tout-petits

Image de Mamanpourlavie.com

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez un trousse complète d’apprentissage de OLO Fusion!

Participez pour gagner la trousse “La Futée” de OLO Fusion.

Commentaires