Sécurité

Conseils pour un arbre de Noël sécuritaire

L’an dernier, bébé ne marchait pas encore et il regardait le sapin à distance. Cette année, c’est différent : est-il possible d’avoir un arbre de Noël sécuritaire lorsqu’on a une petite tornade dans la maison?

Arbre de table

Il est possible de faire plus petit, sans perdre une once de magie! Placé sur une table, le sapin est hors de portée des petits et peut ainsi conserver tout de sa brillance. De plus, il sera beaucoup moins long à défaire, une fois le temps des fêtes terminé!

On peut décorer la base de la table en y mettant un village de Noël, un train, une crèche et, bien sûr, des cadeaux!

Arbre jeu

Certaines préfèrent laisser les branches du bas sans décorations ou, encore, y placent des décorations incassables, molletonnées, que bébé peut s’amuser à enlever et remettre à sa guise. Si vous choisissez cette option, assurez-vous que le sapin, placé dans un pied solide et stable, est aussi bien fixé au mur à l’aide d’une corde ou d’une ganse. Un enfant de 15 mois n’aura pas tendance à « enlever », mais bien à tirer sur les décorations. Donc, pour tout ce qui est guirlandes et compagnie : en hauteur, s’il vous plaît!

Boules incassables

On évite ce qui est en porcelaine, en verre, en cristal : tout ce qui se casse, quoi! Et on se console : il y a de plus en plus de décorations sécuritaires, en tissu, serties de fils dorés, tout aussi jolies que les fameuses boules fragiles. Vous en trouverez dans les magasins de décorations, comme Home Dépôt ou Home Sense.

Un look naturel

Très tendance l’an dernier, le look naturel est encore au goût du jour. On décore notre sapin avec boules en raphia et des cocottes. On troque les guirlandes classiques, sur lesquelles bébé risque de s’amuser à tirer, pour de jolis rubans et des boucles. On laisse tomber les décorations synthétiques : les cheveux d’ange, la fausse neige, les glaçons.

Une idée économique et ravissante : placez des rondelles d’orange séchée devant les lumières. Vous pouvez aussi préparer des biscuits en pain d’épice et les utiliser comme décoration. Vous aurez ainsi un beau sapin, mais aussi un sapin qui embaume la maison!

Protéger le sapin dans un parc en bois

On entoure le sapin d’une barrière protectrice : comme un parc pour enfant. En bois, cette barrière peut même s’avérer jolie! En plus de tenir bébé à distance, elle gardera le sapin hors d’atteinte du chien. Mais pas du chat, malheureusement…

Sapin artificiel

Finalement, on opte pour le sapin artificiel. Oui : c’est une décision qui déchire le cœur des amateurs de sapins naturels, mais le sapin artificiel possède plusieurs avantages. Plus léger, s’il tombe, il ne risque pas de blesser bébé comme le sapin naturel, qui est beaucoup plus lourd. Votre chéri ne risque pas de se retrouver avec des épines de sapins plein les cheveux, les vêtements… la bouche! Sans compter que certains sapins artificiels sont déjà équipés de lumières : un truc de moins sur lequel bébé aura envie de tirer!

Les animaux

Bébé est votre première préoccupation en matière de sécurité, mais il ne faut pas négliger le chat de la maison pour qui le sapin et ses décorations représentent un danger réel! Le chat qui saute dans le sapin ou qui décide d’aller se coucher sur une branche et qui risque de tout faire tomber, les glaçons et cheveux d’ange qui sont si attirants et pourtant si dangereux pour ses intestins, sans oublier les produits chimiques que certains ajoutent à l’eau de l’arbre de Noël pour le garder frais plus longtemps et qui sont toxiques pour les animaux. Pensez à solidifier votre arbre, évitez complètement les cheveux d’ange et si vous ajoutez des produits à l’eau du sapin, recouvrez bien le réservoir pour empêcher minou et pitou de venir s’y abreuver.

Image de Marie-Eve Bourassa

Autrice, scénariste, rédactrice et chroniqueuse.


Cette semaine
Covid-19 - Le partage des congés des Fêtes pour les parents séparés

Le 19 novembre 2020, le Gouvernement du Québec annonçait les mesures d’assouplissement permises pour les rassemblements durant les Fêtes de fin d’année 2020. Un casse-tête pour les parents séparés? 

Laissez-les croire au Père Noël!

Est-ce qu’on doit laisser nos enfants croire au Père Noël et à toute cette magie des Fêtes? Absolument, et Solène Bourque nous dit pourquoi!

Le baby blues, ce phénomène mal connu

On l’entend sans cesse ce terme, baby blues, et pourtant il est si mal connu du grand public et même des professionnels de la santé. On l’utilise sans bien le comprendre alors que, pourtant, jusqu’à 80 % des femmes en connaissent un épisode plus ou moins difficile.

Un calendrier de l’Avent dans le sapin

Ce que j’aime du temps des fêtes avec les enfants, c’est toutes ces traditions magiques qui mettent des étoiles dans leurs yeux.  

Nos Concours

Gagnez le livre Bœuf braisé au jus

Participez pour gagner le livre Bœuf braisé au jus de Mamzells

Gagnez une Poupée Maplelea

Participez pour gagner une poupée Maplelea de votre choix et un journal d'histoire

Commentaires