Santé

Qu'est-ce qu'une varice? (Partie 1)

Une varice, c’est la dilatation permanente d’une veine superficielle, ce qui gêne le retour du sang vers le cœur. Pour mieux comprendre, voici des notions d’anatomie et de physiologie de la circulation sanguine.

Tout le monde a entendu parler des varices, mais est-ce que tout le monde sait ce que c'est exactement? Une varice, c’est la dilatation permanente d’une veine superficielle, ce qui gêne le retour du sang vers le cœur. Pour mieux comprendre, des notions d’anatomie et de physiologie de la circulation sanguine seraient utiles. Alors en voici!

Les artères et les veines sont les acteurs principaux de la circulation sanguine. Les artères acheminent le sang oxygéné à l’ensemble du corps. Les veines ramènent au cœur le sang appauvri en oxygène afin d’être réoxygéné par les poumons et redistribué par les artères.

Il existe deux systèmes veineux au niveau des jambes. Les veines profondes assurent 90 % du retour du sang au cœur et les veines superficielles 10 %. Ces dernières sont situées dans la peau et sont constituées principalement de la grande et de la petite saphène. À l’intérieur des veines, il y a des valves qui empêchent le sang de circuler en sens inverse. Lorsque l’on est immobile, la circulation se fait moins bien et le sang stagne. Si les veines et leurs valves sont normales, cela n’entraîne aucun trouble. Par contre, une maladie veineuse provoquera un reflux de sang vers les pieds et les symptômes d’insuffisance veineuse apparaîtront.

Manifestations de l’insuffisance veineuse

La douleur aux jambes est souvent la première manifestation de la maladie veineuse. Elle apparaît lors d’une immobilitéprolongée. Elle est plus intense par temps chaud, à mesure que la journée avance, lors des menstruations et parfois après les relations sexuelles. Elle peut être associée à une sensation de lourdeur, de fatigue et de brûlure au niveau des jambes.

Les varicosités sont ces minuscules « veines éclatées » rougeâtres ou bleutées au niveau de la peau. Elles se situent la plupart du temps sur la face externe des cuisses et à l’intérieur des genoux. Occasionnellement, elles peuvent être sensibles au toucher, mais outre leur caractère disgracieux, elles ne causent généralement pas d’inconfort. Souvent, elles ne sont que le début d’une insuffisance veineuse. Situées autour des chevilles, elles peuvent parfois témoigner d’une maladie veineuse plus avancée.

Les varices, localisées ou étendues à toute la jambe, signifient que la maladie est à un stade plus avancé. Généralement douloureuses, elles s’accompagnent parfois de problèmes cutanés tels l’eczéma et peuvent engendrer des ulcères. Ces derniers ont l’apparence d’une plaie avec un trou au centre et se situent habituellement à l’intérieur des jambes juste au-dessus des chevilles. Cette localisation s’explique par l’intensité de la stase (stagnation) veineuse au bas des jambes.

Causes

Une anomalie héréditaire de la paroi veineuse est à l’origine de la plupart des varices. Le risque de développer des varices est plus grand si un parent est affecté et neuf fois plus élevé si les deux parents le sont. On estime que 33 % de la population est atteinte d’insuffisance veineuse, avec un ratio de 3 femmes pour 2 hommes. Les varices peuvent aussi avoir une cause secondaire. Une phlébite ou un traumatisme local peuvent détériorer la paroi et les valvules d’une veine.

L’hérédité est la principale cause de la maladie veineuse et est malheureusement incontournable. Voici les facteurs aggravants qu’il est possible de minimiser :

  • Position debout ou assise prolongée
  • Excès de poids
  • Port ou levées de charges lourdes au travail ou dans les loisirs
  • Croisement de jambes
  • Exposition prolongée et répétée à la chaleur (soleil, cabines de bronzage, bains chauds, spas, etc.)
  • Hormonothérapie, pilules contraceptives (dilatation des veines)
  • Grossesse (la première grossesse causerait le plus de dommages au système veineux, mais c’est à la deuxième que les varices deviennent plus apparentes)
  • Injections intraveineuses répétées
  • Coups directs répétés sur une veine (sports, coins de bureau)
La grossesse

La grossesse est l’épreuve la plus difficile pour le système veineux. C’est souvent à ce moment que les premiers symptômes ou les premières varices apparaissent. La grossesse agit sur les veines par le biais de trois mécanismes :

La sécrétion d’hormones dilatatrices est cent fois plus élevée qu’à la normale. Dès le début de la grossesse, avant même que l’utérus soit augmenté, les grandes quantités d’œstrogène et de progestérone sont responsables de l’apparition des varicosités. Environ 70 % des femmes en développeraient au cours de leur grossesse et 70-80 % de ces femmes voient leurs varices apparaître au cours du premier trimestre.

La prise de poids abdominale obstrue le retour sanguin. Facteur plus important en fin de grossesse lorsque le bébé est plus gros, que sa tête est engagée et qu’il comprime les vaisseaux du bassin qui reçoivent le sang provenant des jambes (se coucher sur le côté gauche ne changera rien pour les varices).

L’augmentation importante du volume de liquide circulant dans les vaisseaux met les veines sous tension. Approximativement 2 % des femmes développent des varices vulvaires significatives au cours d’une grossesse. Elles apparaissent habituellement au deuxième trimestre et plus souvent chez les femmes qui n’en sont pas à leur première grossesse. Malgré cela, la grossesse demeure une expérience unique et magique. Nulle ne devrait s’empêcher d’y accéder par crainte de voir son potentiel variqueux génétique se manifester.

La bonne nouvelle? Plusieurs varices disparaissent d’elles-mêmes quelques mois après l’accouchement. Les taux d’hormones et le volume sanguin reviennent normaux trois mois après l’accouchement. Au-delà de cette période, les varices encore présentes seront permanentes s’il n’y a pas d’intervention.

Quand doit-on consulter?

Consultez votre médecin lorsque des symptômes se manifestent ou lorsque des varices et varicosités apparaissent. Celui-ci pourra vous conseiller et vous diriger vers le professionnel approprié. Toutefois, il n’est pas nécessaire d’être référé par un médecin pour consulter un phlébologue. Le phlébologue est le spécialiste des veines. Il pourra faire son diagnostic à l’aide d’un bon examen clinique et d’un petit appareil appelé Doppler de poche (même instrument que l’on utilise pour écouter le cœur du bébé pendant la grossesse). S’il soupçonne que des veines de plus gros calibre sont responsables de l’insuffisance veineuse, il vous proposera de passer un Doppler veineux. C’est une échographie qui permet de voir les veines non visibles à la peau. C’est un examen simple et sans douleur.

Marie-Claude Tremblay
Médecin omnipraticienne phlébologue

Diplômée de la faculté de médecine de l’Université Laval en 1997, la Dre Marie-Claude Tremblay obtient son diplôme d’études postdoctorales en médecine familiale à l’Université de Montréal en 2000. Elle travaille en médecine de la petite enfance et de l’adolescence, tout en entreprenant une formation en phlébologie (traitement des varices), qu’elle pratique avec passion depuis 2001. Détentrice d’un prestigieux diplôme de l’American Board of Phlebology (2009), la Dre Tremblay continue de se perfectionner en suivant régulièrement des formations au Canada, aux États-Unis et en Europe. Clinique de varices - Docteurs Tremblay et Olivier 333 montée Sanche, Boisbriand, Québec, J7G 2E6 450-434-7706


Cette semaine
Côtes levées à la tire d’érable pour la mijoteuse

Un peu comme l’huile d’olive pour l’Italie, le sirop d’érable est le trésor liquide du Québec. Cette recette présentée par Érable du Québec est bonne à s’en lécher les doigts!  

Vivre une grossesse en pandémie

Je ne sais pas pour vous, mais moi, je m’étais souvent imaginé de quoi aurait l’air ma première grossesse. Cours de yoga avec d’autres futures mamans, aquaforme, séances de magasinage pour bébé, dîners entre amies, etc. Puis est arrivée la pandémie…

Littérature jeunesse : 8 histoires de femmes inspirantes

Elles sont nombreuses ces femmes, plus grandes que nature, à avoir changé le cours de l’histoire. Loin des projecteurs et des artifices, elles ont contribué à nous donner un monde meilleur. Plus libre. En voici quelques-unes à faire (re) découvrir à nos enfants.

Nos Concours

Gagnez le livre Margot et Clémence 'Le Dodo'

Participez pour gagner un livre pour enfant 0 à 2 ans

Pour simplifier l'organisation familiale!
Minimo motivation ludique

Gagnez les nouveaux outils de planification des repas

Gagnez un coffret de produits Attitude

Participez pour gagner l'ensemble familial pour les mains

Commentaires