Santé

Santé - les nouveaux pouvoirs des pharmaciens

Depuis l’entrée en vigueur de la Loi 41 en juin dernier, les pharmaciens du Québec sont autorisés à exercer de nouvelles activités professionnelles qui aident directement les familles. Voici comment.

Depuis le 20 juin dernier, le pharmacien dispose de nouveaux « pouvoirs » : il peut désormais prolonger l’ordonnance d’un médecin, prescrire des analyses de laboratoire, prescrire un médicament lorsqu’aucun diagnostic n’est requis, prescrire des médicaments pour certaines conditions mineures, ajuster l’ordonnance d’un médecin, substituer un médicament en cas de rupture d’approvisionnement et administrer un médicament pour en démontrer l’usage approprié. Autant de raisons de fréquenter davantage notre pharmacien et de délaisser les salles d’attente des cliniques sans rendez-vous!

Prolonger l’ordonnance d’un médecin

Afin d’éviter ou prévenir une interruption de traitement, votre pharmacien peut donc prolonger l’ordonnance d’un médecin. Ceci étant dit, cette prolongation ne remplace pas la visite médicale et un suivi avec votre médecin est toujours nécessaire. Bref, la prolongation vous permet de continuer le traitement en attendant le rendez-vous avec votre médecin. Le pharmacien peut prolonger votre prescription au maximum pour la durée de validité que votre médecin vous avait préalablement prescrite, mais sans dépasser un an. Par exemple, si votre médecin vous avait prescrit une ordonnance pour une durée de 8 mois, votre pharmacien peut la prolonger de 8 mois. Mais si votre ordonnance couvrait une période de 14 mois, il ne peut la prolonger que de 12 mois. Ceci dit, avant de prolonger votre ordonnance, votre pharmacien devra prendre soin d’analyser en profondeur votre dossier et pourrait, selon votre condition et le traitement, préférer vous rediriger vers votre médecin, avant de prolonger l’ordonnance.

Prescrire des analyses de laboratoire

Les analyses permettent à votre pharmacien de s’assurer que votre traitement est bel et bien efficace et que vous y réagissez convenablement. Grâce à des analyses, il est donc en mesure de savoir si votre médication est adéquate ou si elle entraîne certains problèmes. Le pharmacien ne peut pas vous prescrire, par exemple, une radiographie : les seules analyses qu’il est en mesure de vous prescrire doivent être en lien avec les médicaments que vous prenez. Évidemment, avant de vous faire passer ces tests, votre pharmacien étudiera minutieusement votre dossier.

Prescrire un médicament lorsqu’aucun diagnostic n’est requis

Voici les situations pour lesquelles vous pouvez directement consulter votre pharmacien sans voir de médecin :

  • Vous souhaitez arrêter de fumer;
  • Vous avez besoin d’une contraception orale d’urgence;
  • Vous êtes enceinte et souffrez de nausées et de vomissements;
  • Vous tentez de devenir enceinte et avez besoin d’un supplément en acide folique et de vitamines;
  • Vous ou votre enfant voyagez dans une destination où il y a des risques de contracter la diarrhée, le paludisme (ou malaria) ou le mal aigu des montagnes, et souhaitez avoir sous la main un médicament au cas où ces problèmes de santé surviennent;
  • Vous ou votre enfant avez des poux de tête.
Prescrire des médicaments pour certaines conditions mineures

En plus des situations énumérées ci-haut, votre pharmacien peut aussi prescrire un traitement pour ces 12 conditions, jugées mineures :

  • Acné mineure;
  • Aphtes buccaux (ulcères dans la bouche);
  • Conjonctivite allergique;
  • Douleurs menstruelles;
  • Eczéma (faible à modéré);
  • Érythème fessier;
  • Hémorroïdes;
  • Herpès labial;
  • Infection urinaire récente chez la femme;
  • Muguet consécutif à l’utilisation d’inhalateur corticostéroïde;
  • Rhinite allergique;
  • Vaginite à levure.

Cependant, veuillez noter que cette condition doit déjà avoir été, par le passé, diagnostiquée par un médecin. Le pharmacien se référera alors à l’ordonnance que vous avez préalablement reçue. Dans la majorité des cas, si votre visite médicale remonte à plus de quatre ans, votre pharmacien vous invitera à revoir votre médecin. Pour les douleurs menstruelles et les hémorroïdes, la durée a été établie à deux ans, et pour l’infection urinaire, à un an. Dans tous les cas, votre médecin sera informé et, dans certaines situations, votre pharmacien pourrait refuser de vous prescrire une ordonnance. Dans le même ordre d’idées, le pharmacien n’est pas autorisé à prescrire un médicament pour l’otite de votre enfant, puisque cette infection nécessite toujours un examen physique.

Ajuster l’ordonnance d’un médecin

L’ajustement de l’ordonnance consiste à en modifier, d’une part, la forme du médicament, en passant, par exemple, d’une forme orale solide à une forme liquide, pour un patient qui aurait de la difficulté à avaler. Le pharmacien peut aussi en modifier la posologie, c’est-à-dire le moment de prise ou la fréquence. Il peut aussi en changer la quantité, pour faciliter la gestion des médicaments, ou la dose, pour diminuer certains effets secondaires indésirables. Avant de précéder à ces changements, votre pharmacien devra néanmoins en discuter avec votre médecin.

Substituer un médicament à un autre en cas de rupture d’approvisionnement

Il arrive à l’occasion que certains médicaments ne soient plus disponibles : on dit alors qu’ils sont en « rupture d’approvisionnement ». Si une telle situation se présente, votre pharmacien pourrait remplacer le médicament qui vous avait été prescrit par un autre de la même famille. Avant de substituer un médicament, le pharmacien devra s’assurer que celui-ci est bel et bien en rupture d’approvisionnement, en vérifiant avec des pharmacies avoisinantes et des grossistes. Bien entendu, si cette situation se présente, votre pharmacien vous informera des options qui s’offrent à vous et, si vous acceptez le traitement qu’il vous propose, il communiquera le changement à votre médecin.

Administrer un médicament afin d’en démontrer l’usage approprié

Tous les pharmaciens n’offriront pas ce service puisque ceux qui désirent le faire devront suivre une formation théorique et pratique. Votre pharmacien pourrait donc vous administrer un médicament pour vous montrer, à vous ou à vos proches, comment le faire. Par exemple, si vous venez d’apprendre que vous êtes diabétique, votre pharmacien pourrait vous montrer comment vous injecter de l’insuline. Le pharmacien ne peut néanmoins pas vacciner de patients.

Pour en savoir plus, consultez le site de l’Ordre des pharmaciens du Québec.

Image de Marie-Eve Bourassa

Autrice, scénariste, rédactrice et chroniqueuse.


Cette semaine
Cuisiner en famille durant la semaine de relâche!

La semaine de relâche est idéale pour renouer avec le plaisir de cuisiner en famille. Dites bonjour aux fous rires et aux nez poudrés de farine!

La micro-aventure : pour créer de beaux souvenirs en famille

Entre le travail, l’école et les routines, on n’a pas toujours le temps de préparer de grandes activités avec nos enfants. Les micro-aventures pourraient être une solution pour vous, parents pressés à la recherche d’idées simples!  

Une semaine de relâche pour grands et petits!

La relâche scolaire est un point de ralliement pour tous les âges! C’est l’occasion rêvée pour organiser des activités ou des escapades en famille.

Balado Naviguer ensemble : pour les parents ET les ados

Présenté par l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

Parents d’ado, vous savez que les sujets à aborder avec votre enfant sont nombreux et que les conversations sont parfois un peu difficiles. Les ados d’aujourd’hui vivent de nombreux changements dans une société en constante évolution, et les parents se sentent parfois démunis pour les soutenir. 

Nos Concours

À gagner : une carte cadeau de 100$

Participez pour gagner une carte cadeau de 100$ en épicerie