Sécurité

13 conseils sur les médicaments pour enfant

Pas toujours facile d’administrer des médicaments aux enfants. Entre précaution et trucs utiles, voici 13 conseils pour y arriver.

Les médicaments ne sont pas des bonbons!

Votre enfant ne veut pas prendre son médicament? Résistez à tout prix à la tentation de « vendre » le remède comme étant un « bonbon ». Non : les médicaments ne sont pas des bonbons et, même s’ils peuvent parfois y ressembler, leur consommation doit être prise au sérieux. Prétendre le contraire, pour faciliter la prise de remède, est une erreur qui pourrait se transformer en véritable cauchemar.

Même chose pour les vitamines : ils ont l’apparence et le goût des sucreries, mais n’en sont pas, et votre enfant doit en être conscient. Ainsi, il sera moins tenté d’en prendre en cachette.

Assurez-vous que la date de péremption n’est pas passée

On l’oublie trop souvent, mais comme le lait, les médicaments aussi ont une espérance de vie limitée. Avant d’en administrer à votre enfant, prenez bien soin de vérifier la date de péremption. Un médicament échu n’est pas nécessairement dangereux, mais il pourrait ne pas avoir les effets escomptés.

Conserver l’emballage protège-enfant en tout temps

Il ne faut jamais transvider les médicaments dans un autre contenant alors, en tout temps, conservez l’emballage protège-enfant, qui sert à rendre plus difficile l’ouverture du flacon. Ceci étant dit, souvenez-vous que, même muni d’un tel dispositif, le récipient n’est pas à toute épreuve et un enfant débrouillard peut réussir à l’ouvrir. On conserve donc les médicaments, même ceux en vente libre, dans une armoire à laquelle l’enfant n’a pas accès.

Conserver l’emballage ou le livret d’instruction

Sur la plupart des récipients, la compagnie pharmaceutique a pris soin de noter la posologie du médicament, ainsi que quelques mises en garde importante. Néanmoins, la plupart des informations au sujet du produit se trouvent sur l’emballage (boîte de carton) ou sur le livret d’instruction. Prenez le temps de bien lire ce qui y est écrit et, dans le même ordre d’idée, conserver ces documents pour pouvoir les consulter le moment venu. On est jamais trop prudent!

Relisez la posologie avant chaque utilisation

C’est connu : la mémoire est une faculté qui oublie. Donc, avant chaque utilisation, prenez quelques secondes pour relire la posologie. Même si votre enfant est très malade, ne vous improvisez pas médecin en augmentant la dose. En cas de doute, consultez un professionnel.

Mesurer les doses dans un endroit très éclairé

C’est le milieu de la nuit, la maison baigne dans l’obscurité et vous ne voulez pas agresser votre enfant avec une lumière vive. D’accord : mais souvenez-vous qu’il est important de donner la bonne dose à votre enfant et, au moment de mesurer le médicament, il est vraiment recommandé de vous placer dans un endroit éclairé où vous serez à même de bien voir.

Ne laissez jamais l’enfant prendre son médicament seul

On ne laisse jamais un enfant, même un grand qui le demande, prendre son médicament seul. L’administration d’un médicament doit toujours être effectuée sous la supervision d’un adulte.

Demandez au pharmacien s’il est possible d’ajouter une saveur au médicament

En effet, il est parfois possible pour votre pharmacien d’ajouter une saveur plus agréable au médicament : vous ne perdez rien à demander! De plus, si votre enfant ne veut vraiment pas prendre son médicament, votre pharmacien pourrait vous le conseiller sous une autre forme (suppositoire, comprimés à croquer). Mais attention : l’idée est de faciliter la prise des médicaments qui goûtent vraiment mauvais, pas de leur donner un goût de bonbons!

Demandez-lui de se boucher le nez

Le médicament n’a pas particulièrement bon goût? Demandez-lui de se boucher le nez, en l’avalant. Non : ça ne le rendra pas meilleur, mais il le goûtera moins ainsi. Et gardez-vous un verre d’eau à proximité, pour qu’il puisse se rincer la bouche tout de suite après.

Faites-lui sucer un cube de glace

Le saviez-vous : sucer un cube de glace avant de prendre un médicament permet d’en diminuer le goût. En effet, le froid aide à engourdir les papilles gustatives. Avant de lui donner un médicament dont il n’aime pas le goût, demandez-lui donc de sucer un cube de glace. De plus, la plupart des enfants adorent la glace!

Utilisez une seringue orale pour administrer le médicament et versez-le « dans la joue »

Ce que l’enfant n’aime pas du médicament, d’ordinaire, c’est l’amertume. À l’aide d’une seringue, verser donc le médicament « dans la joue » de l’enfant, en évitant d’en déposer sur sa langue, en particulier sur les papilles gustatives situées à l’arrière : ce sont elles qui détectent les goûts amers.

Faites boire de l’eau tout de suite après

Chaque fois que vous administrez un médicament à votre enfant, gardez un verre d’eau à proximité. Il pourra ainsi se rincer la bouche tout de suite après la prise.

Notez les heures et les doses du médicament administré

Quand les enfants sont malades, les nuits sont souvent plus courtes et les parents sont fatigués. C’est pourquoi on prend soin de noter dans un carnet au nom de l’enfant les dates, les heures et les doses du médicament administré. Ce document pourrait offrir des renseignements précieux et se révéler fort utile en cas de complication.

L’application gratuite Carnet Santé vous permet de noter le nom du médicament et la posologie, et de créer une alerte quand vient l’heure d’administrer le médicament à nouveau.

L’application Histoire Médicale de l’Enfant (3,99 $) offre aussi un aide-mémoire, ainsi qu’un registre dans lequel on peut noter tous les médicaments prescrits à l’enfant.

Image de Marie-Eve Bourassa

Autrice, scénariste, rédactrice et chroniqueuse.


Cette semaine
La course à pied après bébé

Reprendre la course à pied rapidement en post-partum, c’est possible. Par contre, ce n’est pas chaque maman qui recommencera au même rythme, et c’est parfait comme ça! Nous allons parler ici des enjeux du retour à la course après l’accouchement.

Relâche scolaire : 10 activités gourmandes à faire avec les enfants

La relâche est un moment vraiment plaisant pour décrocher avec nos enfants, si on le peut. Au contraire des vacances de Noël où l’on court les fêtes et les visites chez la parenté, la relâche, comme son nom le dit bien, est synonyme de relaxation, de plaisir et de moments en famille.

3 sorties pour profiter de l’hiver au Québec

Quoi de plus agréable que de combiner activités de plein air et art de vivre? Voici trois belles activités  hivernales dans trois régions du Québec qui offrent un cadre naturel éblouissant : Chaudière-Appalaches, Saguenay et Charlevoix.

Joue avec moi, maman!

Que ce soit pendant la préparation du souper, en pliant une brassé de vêtements ou en répondant à un dernier courriel entre la vaisselle et l’heure du bain, cette phrase est inévitable et surtout…culpabilisante.

Nos Concours

Pour simplifier l'organisation familiale!
Minimo motivation ludique

Gagnez les nouveaux outils de planification des repas

Gagnez un coffret de produits Attitude

Participez pour gagner l'ensemble familial pour les mains

Commentaires