Sécurité

À l’envers du miroir… de votre pharmacie!

Saviez-vous que, au Québec, 15 % des hospitalisations sont expliquées par des réactions indésirables dues aux médicaments ou à des problèmes reliés à la pharmacothérapie ? Bien que l’amélioration de l’utilisation des médicaments repose grandement sur la collaboration des spécialistes de la santé, elle débute fondamentalement dans nos foyers et dans nos pharmacies familiales. Dans le cadre de la semaine de sensibilisation à la pharmacie 2005, qui se tient du 7 au 11 mars, Mamanpourlavie.com vous propose de lire ceci...

Bien que l’amélioration de l’utilisation des médicaments repose grandement sur la collaboration des spécialistes de la santé, elle débute fondamentalement dans nos foyers, dans nos pharmacies familiales. Il est grand temps de prendre la situation en main puisqu’il en va de notre santé ainsi que de celle de nos enfants.

"Certains médicaments provoquent des effets secondaires ou engendrent des conséquences parfois graves s'ils sont pris en combinaison avec des médicaments en vente libre, des produits naturels ou d'autres produits qui semblent inoffensifs. Alors, plutôt que de prendre le risque de compromettre l'efficacité de leur traitement médicamenteux, les gens devraient prendre l'habitude de consulter leur pharmacien avant l'utilisation de ces produits", explique M. Normand Cadieux, directeur général de l'AQPP.

  • Connaissez-vous les effets secondaires des médicaments utilisés par vous et vos proches?
  • Savez-vous que l’utilisation de produits expirés ou que de croquer certains comprimés peut entraîner des conséquences néfastes pour la santé?

Il serait sans doute bon pour certains d’entre nous, plus familiers avec les médicaments, de se rappeler les risques potentiels d’un usage inapproprié! Et qu’en est-il des effets secondaires provoqués par les interactions médicamenteuses? Comment les éviter? Comment justifier le fait que, comme le mentionne sur son site Web OptionSanté, une personne sur quatre ne croit pas nécessaire de déclarer au médecin sa consommation de médicaments, et omette de mentionner certaines prescriptions ou ordonnances et certaines vitamines ou suppléments alimentaires? Pourquoi s’exposer inutilement à tous ces risques quand en réalité, nous avons le pouvoir d’agir?

  • Comprenez-vous réellement bien les instructions d’utilisation de vos médicaments?
  • Savez-vous que malgré une date d’expiration encore éloignée, votre produit pourrait être inadéquat à cause de mauvaises conditions d’entreposage?
  • Savez-vous que certains aliments comme le jus de pamplemousse et les produits laitiers peuvent diminuer ou accroître dangereusement les effets des médicaments ?

Au Québec, il existe près de 10 000 médicaments d'ordonnance et en vente libre, 4 000 vitamines et produits naturels. Ces produits comportent 6 000
contre-indications et 11 000 effets secondaires.

En tant que parents, nous nous devons d’être prudents et de nous assurer du bon usage et de la qualité de nos médicaments. Les bonnes habitudes de nos enfants se développent à la maison!

« Un enfant n’est pas un adulte en miniature. Les médicaments pour adultes peuvent ne pas lui convenir. Les produits pour enfants sont préparés en fonction des caractéristiques des bébés ou des jeunes enfants, et les contenants sont conçus pour permettre le calcul précis de doses sécuritaires.»
(p.9 de la brochure en référence ci-bas).

En cas de doute, informez-vous auprès de votre médecin, de votre pharmacien, d’une infirmière ou d’InfoSanté CLSC. Vous pouvez également consulter, à la section Documentation, sous la rubrique Publication du site Web du Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, le document « Les médicaments : s’il le faut… comme il le faut! ».

Bien que les médicaments fassent souvent partie de nos vies quotidiennes, leur utilisation adéquate et optimale est impérative et doit être au centre des préoccupations de tout bon parent. S’informer peut nous éclairer et améliorer nos outils pour faire face à nos décisions.

À votre santé!

Pour plus de renseignements: vous pouvez contacter l'Association québécoise des Pharmaciens Propriétaires (AQPP), 1 800 361-7765.

Révisé mars 2007




Cette semaine
Les signes avant-coureurs d’une crise cardiaque

Chaque année, des milliers de Canadiens et de Canadiennes succombent à une crise cardiaque parce qu’ils ne reçoivent pas le traitement médical approprié assez rapidement.

8 musées à visiter en famille

Quelle bonne idée de visiter un musée avec les enfants ! Excellente façon de les ouvrir sur le monde en plus d’aiguiser leur sens de l’observation et d’émoustiller leur curiosité. Voici 8 musées à visiter sans plus tarder !

Balado Naviguer ensemble : pour les parents ET les ados

Présenté par l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

Parents d’ado, vous savez que les sujets à aborder avec votre enfant sont nombreux et que les conversations sont parfois un peu difficiles. Les ados d’aujourd’hui vivent de nombreux changements dans une société en constante évolution, et les parents se sentent parfois démunis pour les soutenir. 

Les risques méconnus du diabète

Février est le mois du coeur. Une occasion parfaite pour se conscientiser à l’importance de notre santé cardiovasculaire afin de vivre longtemps et en pleine forme entourés de ceux qu’on aime. Mais quel est le lien avec le diabète?