Femme

Hygge : la clé du bonheur selon les Danois

En 2016, Meik Wiking, président de l’Institut de recherche sur le bonheur de Copenhague, publiait l’ouvrage Le livre du hygge. Mieux vivre : la méthode danoise. Depuis, c’est la folie. En librairie, on trouve plus d’une vingtaine d’ouvrages sur le sujet, passant du témoignage au livre de recettes. Sur Pinterest, le design danois s’étale dans toute sa splendeur. Même chose sur Instagram, avec le mot clic #hygge et tous ses dérivés (#hyggelid, #hyggetid, #hyggelife #hyggehome, etc).

Qu’est-ce que le hygge?

Il n’est pas facile d’expliquer exactement ce qu’est le hygge. Sur Wikipédia, on peut lire : « Le hygge est un mot d’origine danoise et norvégienne faisant référence à un sentiment de bien-être, une humeur joyeuse et une atmosphère intime et chaleureuse. Le hygge est un état d’esprit positif procuré par un moment jugé réconfortant, agréable et convivial. »

Dans son bouquin, Meik Wiking écrit : « Le hygge parle d’ambiance et d’expérience, plutôt que de choses tangibles : c’est être avec les personnes que l’on aime. Le sentiment d’être à sa place, comme à la maison. La sensation d’être en sécurité, protégé du monde extérieur, et de pouvoir enfin baisser la garde. »

Ainsi, au fil des 285 pages du livre de Wiking, on en apprend plus sur cet art du bonheur à la danoise. On comprend que, en gros, le hygge est l’équivalent du cocooning. Être bien chez soi, au chaud, dans une ambiance feutrée. Chandelles, plats réconfortants, jeux de société, etc.

Le manifeste du hygge

Pour résumer les principes fondamentaux de cette recette du bonheur, on retrouve aux pages 46 et 47 du livre de Wiking, le manifeste du hygge. Le voici :

  1. Ambiance. Baisser la lumière.
  2. Présence. Soyez dans l’instant présent. Éteignez vos portables.
  3. Plaisir. Café, chocolat, biscuits, gâteaux. Encore, encore, encore!
  4. Égalité. « Nous » avant « je ». Répartissez les tâches et le temps de parole.
  5. Gratitude. Faites le plein – vous ne trouverez pas mieux.
  6. Harmonie. Ce n’est pas une compétition. Nous vous aimons déjà. Pas besoin d’étaler vos exploits.
  7. Confort. Mettez-vous à l’aise. Faites une pause. Pensez « détente ».
  8. Trève. Pas de drame. Nous discuterons politique un autre jour.
  9. Être ensemble. Construisez des relations et des anecdotes. « Vous vous souvenez la fois où…? »
  10. Refuge. Ceci est votre tribu, un lieu de paix et de sécurité.
Au-delà de l’ambiance

L’ambiance, vous l’aurez compris, est très importante au hygge. Cependant, le bonheur serait incomplet sans l’élément-clé derrière ce concept : la vie sociale; donc tout ce qu’on ne voit pas nécessairement sur Pinterest et Instagram. Les Danois accordent beaucoup d’importance aux relations humaines. Ainsi, si on crée une ambiance hygge digne d’un magazine, aussi bien la partager avec des personnes qui nous sont chères.

Du temps passé en famille et entre amies

Au-delà des coussins moelleux, des douces jetées et de l’éclairage feutré, l’idée du hygge est de passer du temps de qualité avec la famille et les amies. On ne parle pas d’un souper trois services qui prend des heures à préparer, mais plutôt d’un met partagé avec des proches qui mettent aussi la main à la pâte lors de la préparation. On ne parle pas d’activités familiales hors de l’ordinaire qui font un trou dans le budget, mais plutôt de journées en pyjama à jouer à des jeux de société. Les mots d’ordre : simplicité et reconnaissance.

Des heures de travail réduites

Ce qui facilite cet art du bonheur, c’est l’horaire de travail des Danois. En effet, au Danemark, les semaines de travail comptent 32 heures. Pas plus. Ici, pas question de faire du temps supplémentaire. Surtout si vous êtes parents. Les journées de travail finissent à 16 heures pour ceux et celles qui ont des enfants (à 17 heures pour les autres). Ainsi, pas besoin de courir, le stress dans le tapis, pour aller chercher les petits à la garderie et à l’école. On arrive détendues à la maison, et on prépare tranquillement le souper en échangeant sur nos journées.   

Les Danois bénéficient également de 5 semaines de vacances par année et d’infrastructures leur facilitant les déplacements à vélo. Tout semble mis à leur disposition pour leur permettre de prendre le temps et de savourer le moment présent.

Au Canada, même si le hygge ne nous définit pas, nous ne sommes pas si malheureux. Selon le plus récent rapport sur le bonheur (World Happiness Report 2017), le pays se retrouve en 7e position. Gageons qu’avec des semaines de travail écourtées, on obtiendrait une bien meilleure position. Qu’en pensez-vous?

Pour en savoir plus

Le livre du hygge. Mieux vivre : la méthode danoise. Meik Wiking. Éditions FIRST. 2016

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires