Grossesse/Maternité

Signes qui annoncent l'accouchement : mythes et vérités

On ne fait pas réfécence ici à l’effacement ou à la dilatation du col de l’utérus, ni de la perte du bouchon muqueux. Nous parlons de ces autres signes, physiques et physiologiques, que la majorité des femmes affirment avoir ressenti dans les jours précédents le début du travail.

Nous avons répertorié, pour vous, ceux qui sont évoqués le plus souvent et nous avons demandé à une infirmière s’ils sont des indicateurs fiables.

Mouvements intestinaux

Les hormones sont responsables de plusieurs chamboulements pendant la grossesse et elles ont également un grand rôle à jouer dans le déclenchement du travail. Ce sont les actions de la prostaglandine, de l’ocytocine et de l’oxyde azotique qui sont responsables du ramollissement du col utérin… et des autres fibres musculaires, intestin inclus.

Un peu avant le début des contractions, il n’est donc pas anormal de noter des changements du côté des selles (augmentation de la fréquence et changement de consistance). « Malheureusement, dit Marie-Josée Tremblay infirmière au Centre des naissances de Chicoutimi, ce n’est pas un signe imminent d’accouchement. Il est facile, en fin de grossesse, d’interpréter plusieurs changements physiques normaux et de leur donner une signification qui va dans le sens de nos attentes ».

Insomnie

Les futures mères associent souvent l’insomnie au début des contractions. Mme Tremblay précise : « Il est normal, en fin de grossesse, d’avoir un sommeil perturbé. Mais on ne peut pas faire de lien direct entre un accouchement imminent et l’insomnie. »

Rappelons qu'en fin de grossesse, plusieurs facteurs comme l’anxiété et les maux de dos (pour ne prendre que ceux-là en exemples) peuvent influencer la qualité et la quantité de sommeil. « L’important est de se reposer le plus possible et d’en profiter pour organiser, tranquillement, les tiroirs de bébés », conseille la spécialiste.

Bébé descend

Pour naître, bébé doit descendre dans le bassin. Aidé par les contractions, il accomplira cette prouesse en quelques heures seulement (et dans certains cas, entre 30 et 40 minutes). « La descente du bébé dans le bassin est indéniablement un signe d’accouchement imminent, dit Mme Tremblay. Cependant, ce dont parlent les femmes, c’est de cette sensation de pression exercée sur le plancher pelvien, susceptible de survenir en fin de grossesse ».

Dans la majorité des cas, cette douleur est causée par une diastasis de la symphyse pelvienne (autrement dit, les ligaments qui sont devenus mous) et malheureusement, cela n’indique en rien que l'accouchement se déclenchera sous peu.

L’instinct de nidification

Plusieurs mamans racontent qu’à l’approche de l’accouchement, elles sont empreintes d’une frénésie de ménage, une envie irrésistible de ranger, ordonner, nettoyer. Ce phénomène serait instinctif, à l’instar des mamans oiseaux qui font leur nid juste avant la ponte... du moins, c’est ce que nos grands-mères racontent! Mais cela « tient du mythe », précise Mme Tremblay.

Perte de poids

Au palmarès des indices annonçant le grand jour, on retrouve la perte de poids. En effet, la rumeur veut que l’on perde quelques kilos dans la semaine qui précède l’accouchement. Encore une fois, les grandes coupables de ce phénomène seraient les hormones. Toutefois, lorsqu’on aborde ce sujet avec notre infirmière, elle semble perplexe : « Je n’ai jamais entendu parler d’une telle chose! » s'exclame-t-elle. 

On peut donc en déduire que la perte de poids n’est pas un signe fiable.

Pertes vaginales

« Quelques jours ou quelques semaines avant le début du travail, les femmes vont avoir ce qui semble être des décharges vaginales plus épaisses », explique l'infirmière. Elle précise : « Dans les faits, ce ne sont pas des pertes vaginales comme les autres : il s'agit du bouchon muqueux qui s’en va et ça ne se fait pas nécessairement en une seule fois. »

Si certaines femmes accouchent dans les jours qui suivent la perte du fameux bouchon muqueux, d’autres devront encore attendre des semaines avant que cela se produise.

Hypersensibilité

Lorsque l’on demande à Mme Tremblay si le fait d’être soudainement plus sensible est un signe précurseur du travail, on sent le sourire dans sa voix. « Non, ce n’est pas un signe comme tel, dit-elle. Les dernières semaines, les femmes peuvent être plus émotives pour toutes sortes de facteurs : la fatigue, les hormones, l’anxiété... Il y a plusieurs raisons pour expliquer cette plus grande sensibilité. »

Plusieurs raisons... mais pas le fait que l'accouchement approche, semble-t-il!

Douleurs au dos

Les maux de dos, en cours de grossesse et surtout vers la fin, sont l’apanage de presque toutes les femmes. « Près du terme, les futures mamans ressentent des douleurs au bas du dos, souligne Mme Tremblay. Cependant, ces douleurs sont attribuables aux ligaments du bas ventre qui, sous l’effet des hormones s’assouplissent et ça non plus, ça n’annonce pas nécessairement le début du travail ».

En fin d'entrevue, Mme Tremblay tient à souligner que le « vrai signe qui indique que l’accouchement est pour très bientôt, c’est le début des contractions ». Tous les autres malaises et symptômes, à l’exception peut-être de la perte du bouchon muqueux, peuvent être le fruit d’une foule de facteurs non associés au début du travail. Même s’il semble impossible d’anticiper le début du travail, il vaut mieux prendre son mal en patience et laisser la nature nous surprendre.  

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Participez pour gagner un exemplaire du livre « Incroyable érable »

Courez la chance de gagner le livre « Incroyable érable » d’une valeur de 30$.

Voyagez avec les Imageries !

Courez la chance de gagner trois imageries de trois pays.

Commentaires