Bébé

Mon enfant a déboulé les escaliers

« La chute chez les enfants de moins de 4 ans demeure un des mécanismes de trauma les plus fréquents des consultations à l’urgence », mentionne Dre Marianne Beaudin, chirurgienne pédiatrique et chef du service de traumatologie à l’Hôpital Sainte-Justine de Montréal.

Que faire si ça arrive?

Une situation urgente

Voici les signaux d’alerte à surveiller en cas de chute dans les escaliers. Ceux-ci s’appliquent à tous les autres types de chutes (chute des bras du parents, de la table à langer, de la machine à laver, etc.) :

  • Votre enfant a des vomissements répétés.
  • Votre enfant a une altération du niveau de conscience. Il est très somnolent ou impossible à réveiller.
  • Votre enfant est très irritable et reste irritable. Il n’y a aucun moyen de le consoler.
  • Votre enfant a des convulsions.
  • Votre enfant a des écoulements de sang clair par les oreilles ou le nez.

À ces signaux d’alerte s’ajoutent les suivants, à surveiller chez l’enfant plus âgé, qui est en mesure de parler :

  • Votre enfant se plaint de grosses douleurs au cou.
  • Votre enfant se plaint de maux de tête qui vont en empirant.
  • Votre enfant se plaint de troubles de la vision.
  • Votre enfant a des troubles de la démarche. Il a des faiblesses, des engourdissements ou des picotements au niveau de ses membres.
  • Votre enfant a de la difficulté à parler.

Si votre enfant a un ou plusieurs de ces symptômes, composez le 911 ou rendez-vous illico aux urgences de l’hôpital le plus près de chez vous.

Si votre enfant ne présente aucun des symptômes d’urgence mentionnés ci-dessus, il ne sera peut-être pas nécessaire de consulter un médecin. « En cas de doute, n’hésitez pas à téléphoner au 811 », suggère Dre Beaudin. 

Une situation à surveiller

La chute dans les escaliers est passée. Vous avez repris vos esprits. Votre enfant semble bien aller. Faites-lui faire des jeux calmes pour le reste de la journée et surveillez son état. Si, quelques heures après, ou au lendemain de l’événement, il commence à se plaindre de certains maux – nausées, mal de tête, etc. –, mieux vaut consulter. « On suggère alors de prendre rendez-vous avec un médecin, sans toutefois avoir besoin de téléphoner au 911 », précise Dre Beaudin.

Une chute dans les escaliers (ou ailleurs) peut aussi causer des fractures. Pour s’assurer que tout est en ordre après la chute, examinez bien votre enfant. « On surveille les bras et les jambes pour s’assurer qu’il n’y a pas de déformation évidente », mentionne Dre Beaudin.

Une douleur très importante ou l’incapacité de bouger un bras ou une jambe sont aussi des signes de fracture. Rendez-vous aux urgences au besoin, téléphonez au 811 en cas de doute.

Pour prévenir les chutes dans les escaliers

Mieux vaut prévenir que guérir. Voici donc quelques conseils de base pour éviter les chutes dans les escaliers :

  • Avoir une barrière fixe sur le mur ou la rampe des escaliers, pas de barrière à ressorts.
  • Avoir une barrière au bas des escaliers, qui peut être une barrière à ressorts.
  • Éviter d’avoir les escaliers encombrés.
  • Installez des bandes antidérapantes sur les marches.
  • Préférez les chaussettes antidérapantes
  • Évitez les distractions et regardez où vous mettez les pieds.

Ressources
Le traumatisme cranio-cérébral léger, informations destinées aux parents, du CHU Sainte-Justine
Mieux vivre avec notre enfant de la naissance à deux ans

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Le zoo de Granby l'hiver!

Gagnez un forfait famille pour aller au zoo de Granby.

Nos Concours

Commentaires