Allaitement

Problèmes reliés à l'allaitement

Gerçures, crevasses, engorgement, mastite, abcès, muguet sont des problèmes relativement courants de l’allaitement. On vous donne quelques conseils pratiques.

Gerçures et crevasses

Situées principalement sur le mamelon et sur l’aréole, elles entraînent des rougeurs et des fissures parfois très douloureuses, mais sans danger pour le bébé. Toutefois, elles peuvent s’aggraver et s’intensifier rapidement si vous ne remédiez pas au problème. Elles sont, la plupart du temps, causées par une mauvaise posture de la bouche du bébé.

Quoi faire?

Corrigez au plus vite le positionnement de la bouche de bébé. Lorsque la cause de blessure sera corrigée, la douleur diminuera significativement. D'abord, vérifiez la succion de bébé et assurez-vous que votre mamelon est bien positionné vers le haut de son palais en vous rappelant qu’il doit prendre également une partie de l’aréole.

La façon de retirer le bébé de votre sein peut également être un peu problématique. Commencez par donner le boire avec le sein le moins sensible et varier les positions d’allaitement. Pour vous aider à cicatriser adéquatement, appliquez quelques gouttes de votre propre lait sur les endroits sensibles. Ce dernier a un pouvoir cicatrisant sur votre peau.

Séchez-les et gardez-les au sec et, si cela est possible, carrément à l’air libre. Si les lésions tardent à guérir, vous pouvez utiliser une crème à base de lanoline purifiée comme Lansinoh ou Purelan.

Durant l’allaitement, n’utilisez pas de produits parfumés et à base d’alcool qui pourraient assécher et diminuer l’élasticité de votre mamelon.

Engorgement ou canal lactifère obstrué

L’engorgement survient lorsque le lait ne réussit plus à sortir et à s’écouler du mamelon. Il se crée alors une congestion à l’intérieur du canal où se forment de petites bosses dures et douloureuses au toucher.

Le blocage est généralement causé par un sein qui est resté trop plein sur une longue période ou qui a été comprimé par un soutien-gorge ou un porte-bébé trop serré. Le sein se sentant trop comprimé provoquera un refoulement interne qui l’amènera à se bloquer.

Quoi faire?

Cessez de porter toutes formes de soutiens-gorge qui vous compressent. Appliquez sur la région congestionnée des sources de chaleur diverses, comme des compresses, ou encore prenez une douche ou un bain. Offrez le sein à bébé le plus souvent pour vous aider à le décongestionner. Tenter d’orienter le menton de bébé vers la bosse en question quand viendra le moment de téter afin de débloquer le canal bouché. Vous pouvez aussi allaiter bébé dans la « position de la louve », soit bébé couché sur un lit ou une surface plane, et vous à quatre pattes au-dessus de lui. Cela facilitera l’écoulement du lait.

Et surtout, reposez-vous, car cela ne dure généralement pas plus de 24 heures. Et si cela persiste, demandez conseil à une personne ou à un organisme ressource afin que cela ne s’aggrave pas une infection de type mastite.

Mastite

Causée par une rétention du lait, elle survient lorsqu’il y a présence d’une infection bactérienne dans le sein. Le tissu conjonctif situé autour des canaux lactifères est infecté et peut même s’étendre jusque dans la glande s’il n’est pas soigné à temps. Les symptômes sont ceux d’une infection : fièvre élevée, grande fatigue, frissons et sensation de grippe. En outre, le sein devient douloureusement sensible et rouge. Cette situation peut survenir quand la maman est très fatiguée, quand elle fait de la rétention de lait et que ce dernier n’a pas été vidé régulièrement. Les peaux mortes situées au bout du mamelon peuvent obstruer la sortie du lait et créer une rétention interne. Un sevrage trop radical et rapide peut aussi provoquer la mastite.

Quoi faire?

Le repos est conseillé comme pour toutes autres infections. Évitez de porter un soutien-gorge pour décomprimer le sein le plus rapidement. Tout en restant au lit avec bébé, appliquez des compresses chaudes sur les seins et n’hésitez pas à donner le sein malade au bébé pour favoriser la décongestion. Toutefois, si la douleur est trop grande, donnez à boire avec le sein le moins sensible, mais tirez tout de même votre lait manuellement ou avec un tire-lait.

Comme dans les cas de gerçures ou d’engorgement, vous pouvez toujours prendre de l’acétaminophène pour soulager la douleur et abaisser la fièvre. Il n’y a pas de danger pour bébé. Mangez sainement et buvez beaucoup. Si la fièvre persiste au-delà de 24 heures, consultez un professionnel de la santé qui vous proposera un traitement aux antibiotiques pour une période de deux à cinq jours.

Abcès

Il est souvent le résultat d’une mastite ou d’une infection ayant dégénéré ou n’ayant pas été soignée. Si l’infection s’est aggravée, on pourrait voir apparaître une bosse douloureuse et persistante. De plus, il n’est pas rare d’apercevoir des écoulements jaunâtres et purulents.

Quoi faire?

Consultez sans tarder un médecin qui vous proposera un traitement adéquat. Essayez quand même de continuer à allaiter avec l’autre sein. Si un drainage chirurgical s’avère nécessaire, il est possible de reprendre l’allaitement par la suite.

Muguet

Le muguet est une infection à champignons qui peut affecter la mère, le bébé ou les deux. Elle se caractérise par une douleur soudaine et inexpliquée durant la tétée. Parfois limité au mamelon et à l’aréole, il est aussi possible qu’elle soit ressentie comme une brûlure à l’intérieur du sein. Elle a tendance à augmenter durant la tétée et à continuer après alors que dans les cas de gerçures et crevasses, elle s’atténue graduellement après le boire. Chez le bébé, elle se manifeste par des taches blanchâtres sur la langue et l’intérieur de la bouche de bébé et une difficulté ou un refus de téter. On peut aussi retrouver des plaques rouges sur les fesses du bébé, car le champignon passe dans le système digestif.

Quoi faire?

Il faut traiter la mère et le bébé. Le violet de gentiane est la solution la plus appropriée : 15 ml (1 c. à table) d’une solution aqueuse de 0,5 % à 1 % suffisent pour tout le traitement. Il est appliqué une fois par jour en association avec un onguent de nystatine (ex. : Nilstat, Nyaderme) ou de miconazole (Micatin, Monistat Derm). On applique le violet de gentiane dans la bouche du bébé à l’aide d’un coton-tige et on met ensuite le bébé aux deux seins pour les colorer (attention aux vêtements, le produit tâche). Ajouter du violet sur les seins s’ils ne sont pas complètement colorés. L’onguent quant à lui, est appliqué en couche mince après chacune des tétées. Il n’est pas nécessaire de l’essuyer avant la tétée suivante.

Poursuivez le traitement au violet de gentiane durant 4 jours et continuez les applications d’onguent durant quelques jours. Au bout de 7 jours, quels que soient les résultats, il faut arrêter. Consultez un médecin si la douleur persiste.

N.B. Durant un épisode de muguet, vous pouvez tirer votre lait, si vous en avez l’habitude, mais ne le conservez pas. Vous risqueriez de causer une nouvelle infection. Stérilisez tétines, suces, anneau de dentitions et jouets. Lavez à l’eau chaude les compresses d’allaitement lavables.

Image de Mamanpourlavie.com

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez 1 des 5 d?sinfectants pour les mains de Attitude.

Petits formats parfaits pour le sac ? dos.

Gardez bébé au chaud cet hiver grâce à Kokoala!

Profitez de l’hiver grâce à Kokoala.

Commentaires